X

À La Une

Deux Libanais sur la liste "Time Magazine" des 140 comptes Twitter à suivre

Réseaux
OLJ
06/05/2014

Deux Libanais se sont fait une place dans la liste établie par Time Magazine des 140 comptes Twitter à suivre en 2014.

"Alors que Twitter est plus grand que jamais, ces voix particulières qui rendent le réseaux si addictif sont d'autant plus importantes", note Time, qui souligne la difficulté d'établir une sélection face à un tel volume de comptes, personnalités et innovations.

Les rédacteurs de Time ont toutefois fini par établir, comme l'année dernière et celle d'avant, une sélection de Twittos dans plusieurs domaines : art, cuisine, affaires internationales, politique, "bizarre"... Les lauréats de l'année dernière n'en font pas partie, conformément à la règle posée par Time.

Figurent en revanche dans la liste -- très anglophone -- des Twittos les plus influents de 2014, deux Libanais : Patrick Baz dans la section art et photo et Karl Sharro, dans la catégorie affaires internationales.

"En tant que directeur photo pour le Moyen-Orient et l'Afrique du nord à l'AFP, Patrick Baz a son doigt sur le pouls de l'actualité dans une des régions les plus compliquées du monde. Son fil Twitter est une source vitale et souvent en temps réel de ce qui se fait de mieux en matière de photojournalisme concernant la Syrie, l'Afghanistan et l’Égypte". Sa zone de couverture va bien au delà en fait.

 

Le fil de Patrick Baz est également une source d'information sur le photojournalisme en général et notamment l'évolution de ce secteur.

 

 

L'on trouve aussi aux côtés de Patrick Baz dans la catégorie art et culture Elizabeth Avedon, auteur et designer de livres photos, Marina Galperina qui gère le site sur l'art Animal, le ministère américain de l'Intérieur pour ses photos de paysages, levers et autres couchers de soleil ou encore l'artiste JR et le MoMA.

 

Karl Sharro, lui, est nommé dans la catégorie affaires internationales.

"Ses tweets peuvent être aussi satiriques et acérés qu'on ne peut plus à propos", note Time. "Les déambulations effrontées de Karl Sharro, écrivain et commentateur libano-irakien sur les dossiers moyen-orientaux, sont largement partagées", poursuit le magazine, qui ajoute que les tweets de Sharro, architecte à Londres, apportent souvent un peu de légèreté sur des sujets par ailleurs très sombres.

 

 

 

 Le blog de Karl Sharro est ici.

 

Figurent également dans la section affaires internationales Blogs of War, Peter Bouckaert de Human Rights Watch, le pape François ou encore le président iranien Hassan Rouhani.

 

Lire aussi

Malgré des résultats meilleurs qu'attendu, Twitter sanctionné à Wall Street

Twitter refuse d'ouvrir un bureau en Turquie en raison du « climat » local

Syrie: 2 nouveaux prédicateurs émergent des pages Facebook et Twitter de 190 jihadistes

Twitter comme outil pour prédire la criminalité?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha Antoine

Des libanais partout et en tête dans le monde de la presse et affaires internationales. Soyons fiers .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants