X

À La Une

Raï dénonce une campagne "honteuse" contre sa visite prévue en Terre Sainte

Liban

"Je suis conscient qu'Israël est un État ennemi qui occupe des territoires libanais et je respecte les lois libanaises", assure le patriarche maronite.

OLJ
05/05/2014

Le patriarche maronite Mgr Béchara Raï, a dénoncé lundi la campagne visant à le dissuader d'accompagner le pape François dans son voyage pastoral à Amman (Jordanie) et en Terre sainte (Jérusalem et Bethléem), du 24 au 26 mai. "Tout ce tollé n'est pas nécessaire", a déclaré le patriarche au quotidien an-Nahar. "Le pape nous honore par sa visite dans le diocèse du patriarche, et il est normal que le patriarche l'accueille", a-il ajouté.

Et Mgr Raï de poursuivre : "Je suis conscient qu'Israël est un État ennemi qui occupe des territoires libanais et je respecte les lois libanaises". Mgr Raï a dans ce contexte précisé qu'il ne rencontrera pas des personnalités israéliennes. "Je suis désolé de voir que certains Libanais veulent créer un problème là où il n'y a pas, a martelé le patriarche. Les Libanais doivent être tranquilles et arrêter d'alimenter cette discussion, cela est honteux". 

Deux journaux libanais proches du Hezbollah ont critiqué samedi cette visite prévue de Mgr Raï en Terre Sainte, et en particulier à Jérusalem, l'un d'eux la qualifiant de "péché historique". Le jour même, le Centre catholique d'information (CCI) est intervenu pour clarifier la position de l’Église maronite. Dans un communiqué, le directeur du centre, le père Abdo Abou Kasm, a tenu à préciser que le patriarche ne rencontrera aucun responsable israélien au cours de sa visite, démentant les informations rapportées par les journaux as-Safir et al-Akhbar sur une possible "normalisation" entre l’Église maronite et l’État hébreu.

Le Liban et Israël sont techniquement en état de guerre et les Libanais qui se rendent en Israël peuvent être poursuivis pour haute trahison. Des dérogations existent cependant pour les hommes de religion, selon un proche de Mgr Raï.

 

Lire aussi
De Lourdes, Raï prie pour un Orient « crucifié sur la croix des intérêts politiques et économiques »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

Les déclarations de Mgr Raii doivent suffir pour calmer les grosses craintes qui sont elle justifiées sachant la malfaisance de l'occupant! Bon, il a murit la question et il a décidé, point. Bien que beaucoup d'entre nous auraient préféré qu'il n'y aille pas sous l'occupation.. maintenant il faut lui faire confiance et espérer que sa visite soit une réussite en terre sainte et que cela ne l'expose ni en tant que Libanais ni en tant que chef spirituel et surtout qu'il ne se fasse pas piégé par les criminels occupants de la Palestine et des Lieux saints. Il faudra si l'on voudra juger ou commenter cette décision après son retour en Patrie. Non au procès d'intention!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Tel est pris qui croyait prendre !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUE TOUS LA FERMENT... LE PATRIARCHE A RAISON D'ALLER AVEC LE PAPE EN VISITE À LA TERRE SAINTE ! ET DE SALUER TOUS CEUX QUI LES ACCUEILLERONT... QUI QU'ILS SOIENT... AU MOINS IL EST ECCLÉSIASTIQUE ET NON PAS : CHIMIQUE !!! POINT FINAL...

Sabbagha Antoine

La visite prévue du patriarche Raï en Terre Sainte est un honneur pour le Liban , et un défi de la foi chrétienne pour Israël .

M.V.

Les israéliens doivent être surpris de cette polémique libano/libanaise inattendue....Car la visite du Pape est programmée et organisée depuis des semaines....

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Pourquoi tout ce tollé contre le Râëéééh, alors qu'on ne les a pas entendu lors de la visite de celui-là à Brâd et à Damas ! Wâïnak yâ Batrak Primordial Mâr Nassrallâh Botross Sfeir tchoûf mallâ jorssâh !

BOSS QUI BOSSE

Il a raison d'y aller , on ne peut pas mettre en doute son honnetete morale, c'est un honneur pour lui en tant que libanais d'accompagner le Pape dans sa visite , l'eglise n'est pas politisee , elle peut faire des erreurs parfois , mais en aucune facon on peut mettre en doute la sens du message que Rai va leur delivrer , a ces sionistes , racistes ,xenophobes et usurpateurs de terre moyen orientale . Vous avez le soutien de toute la communaute libanaise Monseigneur et que Dieu guide vos pas !

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Algérie, Irak, Liban : la question du compromis

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants