X

À La Une

Des journaux libanais critiquent la visite prévue de Raï en Terre Sainte

Dans la presse

Un "péché historique", dénonce as-Safir.

OLJ/AFP
03/05/2014

Deux journaux libanais proches du Hezbollah ont critiqué samedi la visite prévue du patriarche maronite Béchara Raï en Terre Sainte, et en particulier à Jérusalem, l'un d'eux la dénonçant comme un "péché historique".

Vendredi, Mgr Raï, patriarche maronite d'Antioche et de tout l'Orient, a annoncé à l'AFP qu'il accompagnerait du 24 au 26 mai le pape François en Terre Sainte, une première pour un dignitaire religieux libanais de ce rang depuis la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Le Liban et Israël sont techniquement en état de guerre depuis cette date et les Libanais qui se rendent en Israël peuvent être poursuivis pour haute trahison. Des dérogations existent cependant pour les hommes de religion, selon un proche de Mgr Raï.

Le patriarche a expliqué que sa visite était religieuse et non politique : "Le pape va dans le diocèse du patriarche, c'est normal que le patriarche l'accueille".

Sous le titre "Péché historique : Raï se rend en Israël", le journal as-Safir écrit que "la visite du patriarche des maronites, le poste spirituel le plus important en Orient, dans les territoires palestiniens occupés (...), ne sert ni les intérêts du Liban et des Libanais, ni ceux de la Palestine et des Palestiniens, ni ceux des chrétiens et du christianisme".

"C'est un précédent dangereux", ajoute le quotidien, se demandant si le patriarche va "serrer la main des dirigeants israéliens qui seront au premier rang pour accueillir le pape François à Jérusalem".

Même si Mgr Raï ne veut pas rencontrer les dirigeants israéliens, il devra coordonner son déplacement avec eux, souligne le quotidien. Cette visite "s'inscrit dans le cadre de la normalisation entre la tête de l'Eglise catholique et l'occupant israélien", s'insurge as-Safir, un journal nationaliste arabe.

Selon le journal al-Akhbar, "un groupe d'hommes politiques libanais va demander à rencontrer Mgr Raï pour tenter de le dissuader d'aller à Jérusalem alors que la ville est sous occupation israélienne, car cela signifierait une normalisation avec l'occupant".

Selon le centre catholique d'information au Liban, il y a 10.000 maronites en Terre Sainte.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Robert Malek

Quand on est rien d'autre que traîtres et fossoyeurs du Liban qui vendent leur pays à l'ennemi, quand on est à ce point indésirables et rejetés par la grande majorité des Libanais, on la boucle et on ne se mêle pas de la liberté d'autrui.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QU'ILS AILLENT SE FAIRE... LIBRE AU PATRIARCHE D'ALLER LÀ Où IL VEUT. IL NE MANQUE QU'À LUI DICTER CE QU'IL VA FAIRE. LE CHIMIQUE A BIEN SERRÉ LA MAIN DU PRÉSIDENT ISRAÉLIEN DANS UNE ENTREVUE ET L'A SALUÉ. Où ÉTAIENT TOUS CES DONNEURS DE LEçONS ?

Cadige William

Beaucoup de courage et de bon sens que cette visite du patriarche a Jerusalem.
Ceci etant une affaire purement et strictement chretienne.
Enough is enough.

BOSS QUI BOSSE

Exercice difficile en effet , visiter Israel aujourd'hui equivaut aux visites que feraient des dirigeants du monde vers l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid . Mais ne doutons pas de la bonne foi du Patriarche , il ne mangera pas de ce pain meme si le devoir lui demande d'en faire plus pour la cause des dheserites palestiniens .Chretiens tout autant que musulmans.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Ce journaleux Äassafîr devait, pour dévoiler bien le bas fond de sa "pensée", écrire plutôt : "cette visite dans les territoires occupés ne sert ni les intérêts des musulmans libanais, ni ceux des musulmans palestiniens, mais bien évidemment ceux des chrétiens." ! Au moins, ç'aurait été moins hypocrite mais plus clair.

M.V.

Un voyage en terre sainte ...est une nécessité religieuse salutaire pour les chrétiens de la région ...d'ailleurs les chrétiens ne se sont jamais opposé aux pèlerinage chiite à Kerbela ...! ! Alors de quel droit ...? le Hezbollah (milice privée armée illégale ) se mêle de la liberté des autres..??????

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

En dépit de l’annonce des consultations, la situation reste confuse

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants