À La Une

Edouard Elias, jeune photographe indépendant

BIO-EXPRESS
AFP
19/04/2014

Edouard Elias, jeune photographe indépendant missionné par Europe 1 pour son site web, enlevé en Syrie le 6 juin 2013 et qui vient d'être libéré avec trois autres journalistes français, n'a que 23 ans mais déjà une expérience du journalisme de guerre, notamment dans ce pays où il s'était déjà rendu plusieurs fois.

Originaire du Gard, il a vécu dix ans en Egypte avant de rentrer en France en 2009 pour y faire ses études. Il étudie la photographie à l'Ecole Condé de Nancy où il se passionne pour la photographie de guerre.
Il a travaillé dans des camps de réfugiés en Turquie, en Birmanie mais aussi à Alep. "Ce n'est pas une tête brûlée, ni un va-t-en-guerre, mais quelqu'un de très posé et consciencieux. Il s'était mis apprendre l'arabe", a raconté l'un de ses professeurs à Nancy, Olivier Cahez, cité par l'Est Républicain.

Encore étudiant, il s'est fait connaître à 21 ans, lorsqu'il décide de partir faire un reportage en Syrie, en août 2012, sans aucune commande. A son retour, il démarche des journaux avec une série intitulée "Le Martyre d'Alep", en vain, avant de rencontrer deux vedettes de la profession lors du festival Visa pour l'Image, Rémy Ourdan et Laurent Van der Stockt. Grâce à eux, il signe avec l'agence Getty et ses photos sont publiées dans Paris Match, Der Spiegel et le Sunday Times. Il décide alors de mettre fin à ses études.

Sur son site, Edouard Elias présente ses deux portfolios de Syrie, dont la série prise lors de la bataille d'Alep à l'été 2012, et une autre de janvier dernier. Son modèle : le photographe russe Yuri Kozyrev, connu pour ses photos en Tchétchénie et en Irak.

Ce passionné est décrit par ses proches comme très sensible, bouleversé par les drames qu'il avait vus et conscient du danger, mais cherchant toujours à s'en approcher au plus près pour pouvoir mieux en témoigner.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants