Économie

Les organismes économiques souhaitent un réexamen des moyens de financement

OLJ
28/03/2014

Les organismes économiques ont tenu une réunion hier pour discuter des « répercussions négatives qu'aurait la hausse de la grille des salaires sur l'économie libanaise, si celle-ci était approuvée ». Ceux-ci ont approuvé le rapport élaboré par l'Association des commerçants de Beyrouth (ACB) sur les moyens fiscaux de financement de la grille. Ils ont également tenu une réunion d'urgence avec le Premier ministre Tammam Salam pour lui demander de retirer le projet de loi du Parlement afin de réexaminer les moyens de le financer. Les organismes économiques ont par ailleurs appelé le président du Parlement Nabih Berry à attendre avant de présenter le projet de loi à la Chambre des députés en Assemblée plénière et de les faire participer dans les discussions des commissions mixtes. Une conférence de presse est prévue lundi prochain à la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban (CCIAB).

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants