X

À La Une

Disparition d'un Boeing de Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord

Accident

L'avion effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin.

OLJ/AFP
08/03/2014

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuant la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord a disparu et plusieurs pays ont lancé samedi des recherches maritimes et aériennes pour localiser l'appareil, toujours introuvable 12 heures après sa sortie des écrans radars.

Personne n'était en mesure de localiser le vol MH370, qui transportait 227 passagers de 14 nationalités, dont trois Français, et 12 membres d'équipage.

Selon le gouvernement vietnamien, l'avion a perdu le contact près de l'espace aérien de la province de Ca Mau, dans le sud du pays. Il aurait dû prendre contact avec le contrôle aérien de Ho Chi Minh-Ville mais n'est jamais apparu.

Cette disparition a provoqué le lancement de missions de secours de mer de Chine méridionale, notamment par plusiers pays qui de disputent la souveraineté de certaines zones de cette région.

Le ministère vietnamien de la Défense a annoncé une opération de recherche et la Malaisie a envoyé un avion, deux hélicoptères et quatre navires pour fouiller au large de sa côte est, en mer de Chine méridionale.
La Chine a de son côté ordonné à des navires de patrouille maritime dans la région de commencer à chercher et les Philippines ont dépêché trois navires et un avion de surveillance.

Malaysia Airlines a indiqué que l'avion n'avait pas envoyé de signal de détresse ni aucune autre indication signalant un problème.

L'appareil, un Boeing 777-200 de plus de onze ans, qui devait arriver à Pékin à 06H30 locales (22H30 GMT vendredi), a disparu samedi à 02H40 locales (18H40 GMT vendredi), environ deux heures après son décollage de Kuala Lumpur, selon la compagnie, qui employait le pilote du vol depuis 1981.

"Nous sommes très attristés ce matin par les informations sur le vol MH370", a commenté le PDG de Malaysia Airlines Ahmad Jauhari Yahya lors d'une conférence de presse.
"Notre priorité maintenant est de travailler avec les équipes de secours et les autorités", a-t-il ajouté.
Si l'avion s'est écrasé, ce pourrait être l'accident le plus grave d'un Boeing 777, qui a connu un seul accident mortel en 19 ans d'histoire, avec trois morts.

Boeing a indiqué sur Twitter suivre "attentivement les informations sur le MH370". "Nos pensées vont à tous ceux qui sont à bord".

Quoi qu'il soit arrivé à l'avion, Gerry Soejatman, expert en aviation, a souligné que les recherches devaient être conduites le plus rapidement possible, évoquant une fenêtre de 24 heures.
"Vous ne pouvez pas supposer qu'il n'y a pas de survivants, et s'il y en a, il est crucial qu'ils soient récupérés en moins d'une journée, ou leur chance de survie se réduit de façon importante", a-t-il déclaré.

 

Détresse des familles dans l'attente
L'appareil transportait 227 passagers dont 12 enfants en bas âge, et 12 membres d'équipage, a précisé Ahmad Jauhari. Parmi eux se trouvaient notamment 153 Chinois, 38 Malaisiens, 7 Indonésiens, 6 Australiens, 4 Américains et 3 Français.

"Ces informations nous inquiètent beaucoup", a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi dans un communiqué. "Nous espérons que tous les passagers sont saufs. Nous faisons tout notre possible pour obtenir plus de détails".

Le ministre malaisien des Transports Hishammuddin Hussein a de son côté indiqué n'avoir "aucune information" sur une catastrophe aérienne.

A Pékin, les écrans de l'aéroport ont d'abord indiqué que le vol était "retardé", avant de l'afficher "annulé". Et le manque d'information a provoqué la colère de familles rassemblées dans un hôtel voisin de l'aéroport.

"Ils auraient déjà dû nous dire quelque chose", a déclaré un homme. "Je ne sais pas pourquoi ils n'ont publié aucune information", a ajouté un autre, accusant les responsables de la compagnie d'être "inutiles".

A l'aéroport international de Kuala Lumpur, des membres de famille de passagers attendaient dans l'angoisse, tenus à l'écart de la presse.

"Ma femme pleure. Tout le monde est triste", a déclaré Hamid Ramlan, policier de 56 ans dont la fille de 34 ans et le beau-fils étaient à bord, partant pour des vacances en Chine.

La compagnie Malaysia Airlines (MAS) a enregistré peu d'accidents.
Le pire accident de ses 66 ans d'histoire avait eu lieu en 1977, lorsque qu'un appareil s'était écrasé dans le sud de la Malaisie après un détournement, tuant les 93 passagers et les sept membres d'équipage.
Un accident serait un coup dur pour la compagnie, qui perd de l'argent depuis des années face à des concurrents comme la compagnie low-cost AirAsia.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha Antoine

Un lourd bilan pour un accident d'avion pourtant rare de nos jours . Triste .

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants