Liban

Lucien Bourjeily nominé à Londres pour un prix anticensure

De gauche à droite : David Cecil, Lucien Bourjeily, Mayam Mahmoud et Meltem Arikan.

L'écrivain et metteur en scène Lucien Bourjeily a été nominé hier pour représenter le Liban à la cérémonie annuelle de la remise des prix pour la liberté d'expression, qui se tiendra au mois de mars à Londres. Cet événement international est organisé chaque année par « Index on Censorship », l'organisation qui tente de combattre la censure dans le monde, et qui récompense chaque année des personnes qui ont gêné la censure dans des pays où la liberté d'expression n'est pas encore chose acquise dans les domaines du journalisme, de l'art et de la justice.


Nominé dans la catégorie « arts » avec David Cecil, arrêté par la justice pour avoir produit une pièce de théâtre défendant les homosexuels en Ouganda, Mayam Mahmoud, une rappeuse égyptienne qui a dénoncé le harcèlement sexuel dans son pays, et Meltem Arikan, une écrivaine turque féministe, Lucien Bourjeily a été nominé pour recevoir ce prix après avoir monté à Beyrouth un spectacle interactif intitulé Bto2ta3 Aw Ma Bto2ta3 (Passera, passera pas...). Cette pièce, une satire à propos de la censure au Liban et du rôle joué par la Sûreté générale à ce niveau, a été interdite en septembre dernier.

 

Pour mémoire

« Bto2ta3 Aw Ma Bto2ta3 », une pièce qui n'a pas fini d'embarrasser la SG

 


L'écrivain et metteur en scène Lucien Bourjeily a été nominé hier pour représenter le Liban à la cérémonie annuelle de la remise des prix pour la liberté d'expression, qui se tiendra au mois de mars à Londres. Cet événement international est organisé chaque année par « Index on Censorship », l'organisation qui tente de combattre la censure dans le monde, et qui récompense...

commentaires (0)

Commentaires (0)