Rechercher
Rechercher

À La Une - Société

Ankara s’attaque à l’alcool

Le Parlement turc adopte une loi controversée qui restreint la consommation, la vente et la publicité de boissons alcoolisées.

Le Parlement turc a adopté hier un projet de loi défendu par le parti islamo-conservateur au pouvoir qui restreint la consommation, la vente et la publicité des boissons alcoolisées, dénoncé comme une atteinte aux libertés par l’opposition.


Au terme d’une procédure d’une rare célérité et de débats très agités, ce texte aussi strict que controversé présenté par le Parti de la justice et du développement (AKP) a été voté dans la nuit de jeudi à vendredi par une majorité des députés, au nom de la protection de la santé de la population. Aux termes de cette loi, la vente d’alcool est interdite dans tous les commerces entre 22h00 et 6h00 du matin, de même qu’à toute heure à proximité des établissements scolaires et des mosquées. Des messages rappelant les dangers de l’alcool sont désormais obligatoires sur chaque boisson en contenant. De même, le parrainage d’événements sportifs ou autres par les producteurs de boissons alcoolisées est banni, tout comme la présence d’images incitant à sa consommation dans les films de cinéma, les séries télévisées et les clips musicaux.

 

Le texte durcit enfin la répression contre l’ivresse au volant en prévoyant une amende de 700 livres turques et une suspension de six mois du permis de conduire à tout automobiliste contrôlé avec un taux d’alcool supérieur à 0,05 %. Ceux dont le taux dépasse 0,1 % sont passibles d’une peine de deux ans de prison ferme.


Tout au long des débats parlementaires, l’opposition laïque a violemment dénoncé un texte liberticide en prêtant au régime la volonté de vouloir régir les comportements privés de la population et islamiser la société turque. « Ce texte nous est imposé par des motivations religieuses et idéologiques », a dénoncé un député du principal parti d’opposition, Musa Cam. « Ce n’est pas un combat contre les méfaits de l’alcool, mais une tentative (du parti au pouvoir) d’imposer ses croyances et son mode de vie à l’ensemble de la société », a poursuivi l’élu. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a profité hier d’une intervention publique pour justifier la nouvelle loi. « Devons-nous, en tant qu’État, encourager les mauvaises habitudes ? Nous ne voulons pas d’une jeunesse qui errerait ivre jour et nuit », a-t-il plaidé.

 

Pour mémoire

Le rouge à lèvres est de retour sur la Turkish Airlines

 

Turquie : La religion entre au menu des examens d'entrée à l'université

 

Dans la Turquie d'Erdogan, les symboles islamiques ont la cote


Le Parlement turc a adopté hier un projet de loi défendu par le parti islamo-conservateur au pouvoir qui restreint la consommation, la vente et la publicité des boissons alcoolisées, dénoncé comme une atteinte aux libertés par l’opposition.
Au terme d’une procédure d’une rare célérité et de débats très agités, ce texte aussi strict que controversé présenté par le Parti de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut