X

À La Une

Les frères Chagoury lancent Eko Atlantic, un air de Dubaï à Lagos

La bonne nouvelle du lundi

Le projet immobilier géant inauguré en présence de Goodluck Jonathan et Bill Clinton.

olj.com
25/02/2013

L'ancien président américain Bill Clinton a assisté, jeudi dernier à Lagos, à l'inauguration de la première phase d'un projet immobilier géant baptisé le "Dubaï de l'Afrique", pouvant compter 250.000 résidents.

 

Derrière ce parc immobilier entièrement privé, baptisé Eko Atlantic, deux frères d'origine libanaise, Gilbert et Ronald Chagoury, à la tête d'un empire financier au Nigeria.

 

 

Le projet en cours de construction. Pius Utomi Ekpei/AFP

 

Le projet s'élèvera sur 9 km², sur une île artificielle le long de la côte nigériane, devant la baie de Victoria où le littoral a subi une forte érosion depuis le début du siècle dernier. A terme, 150.000 personnes devraient travailler à Eko Atlantic.

 

Lors de la cérémonie marquant le lancement du projet, M. Clinton, présent aux côtés du président du Nigeria Goodluck Jonathan et de Ronald Chagoury, s'est émerveillé, lançant : "Je pense que d'ici cinq ans, les gens viendront de partout juste pour admirer" l'ouvrage.

 

De gauche à droite : Goodluck Jonathan, Ronald Chagoury et Bill Clinton. Pius Utomi Ekpei/AFP

 

 

Eko Atlantic proposera de luxueux appartements, plusieurs marinas, des centres commerciaux et des bureaux et bénéficiera de ses propres turbines d'eau et d'électricité ainsi qu'une sécurité privée.

 

La nouvelle cité sera entièrement indépendante de Lagos, ville la plus peuplée d'Afrique après Le Caire, avec 15 millions d'habitants.

 

 

L’entreprise des deux grands hommes d’affaires libanais, Chagoury Group, couvre des domaines aussi variés que la minoterie, l’eau minérale, la construction ou encore l’hôtellerie. Aujourd'hui, ce groupe est représenté par des investissements, non seulement en Afrique, mais également en Europe et en Amérique.

 

Les frères Chagoury, originaires de Miziara, dans le nord du Liban, ont grandi au Nigeria, où leurs parents (Ramez et Alice) avaient émigré dans les années 40. Les deux hommes d’affaires ont toutefois gardé des liens très étroits avec le Liban, investissant des millions de dollars dans de projets d'infrastructure et plusieurs centres hospitaliers au pays du cèdre

 

Les hommes d'affaires libanais, Gilbert et Ronald Chagoury. Photo Chagoury Group

 

Gilbert Chagoury a, en outre, été honoré à plusieurs reprises par Le Vatican pour "ses contributions en faveur de la communauté chrétienne". En 2009, il a reçu la Grand-Croix de l’ordre de Saint Grégoire le Grand, la plus haute distinction honorifique décernée par le Saint-Siège. En 2007, il est honoré par le gouvernement français qui lui a décerné la distinction de "Grand Donateur du ministère de la Culture et de la Communication". M. Chagoury a notamment fait bénéficier le département des objets d'art du Musée du Louvre de plusieurs dons remarquables, dont six tapisseries du XVIIe siècle, ainsi qu’une paire de vases de Sèvres.

 

Ambassadeur de Sainte Lucie (Caraïbes) auprès des Nations unies à Genève et auprès du Vatican, Gilbert Chagoury a acquis en 2003 la résidence du célèbre comédien américain d’origine libanaise, Danny Thomas. Il a affirmé avoir tenu à acquérir la villa de l’acteur pour la préserver en tant que partie du patrimoine libanais.

La résidence, située à Beverly Hills, la banlieue chic de Los Angeles, en Californie, se distingue par son architecture très originale, l’acteur décédé ayant insisté pour que son entrée reproduise la forme d’un cèdre. Thomas, connu de son vivant pour son engagement au profit d'associations de bienfaisance, s’était rendu célèbre par la création du fameux hôpital Saint Jude’s pour la lutte contre le cancer.

 

Dans la même rubrique

Une Libano-américaine parmi les directeurs de la nouvelle ONG d'Obama

 

Le vin libanais s'exporte de mieux en mieux


Une pièce de théâtre libanaise et Randa Asmar honorées

 

De Sydney à Londres, les artistes libanais ont la cote

 

Des Libanais musulmans d’Australie affichent bien haut leur message de tolérance

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jaber Kamel

Sur un plan investissement pur, si vous avez les moyens de le faire, choisissez Lagos plutot que dubai, les rendements sont beaucoup plus juteux, il y a 160 millions d'habitants à loger, et l'activité est gérée par des locaux associés à des tycoons étrangers type Chagoury, EVITEZ dubai , un mirage bati sur du sable et loin d'être sorti d'affaire. Conseil gratuit.

SAKR LEBNAN

VIVA LIBANO !

GEDEON Christian

En fait,on s'en fout....mais alors comme de l'an 75....Comme de Carlos Slim Helou,comme de Carlos Ghosn,comme de tant d'autres....ce qu'ils font dehors,ben ,c'est bien pour eux et bravo.....mais on s'en bat les flancs...comme de ce monsieur,sûrement très bien....ils font ailleurs...alors,n'en parlons pas....ils sont ailleurs,ils font ailleurs....çà ne change rien à la vie des Libanais du Liban...

Jaber Kamel

Une grande fierté de voir ces libanais émigrés réussir dans leur patrie d'adoption. Je connais personnellement Ronald Chagoury, un homme au coeur grand comme ça, toutes ses sociétés au Nigéria emploient des libanais et des nigérians, qui vivent en parfaite harmonie.Ses relations internationales le portent aussi loin que les us , l'australie ou le Brésil. Je n'oublierai pas son active contribution pour le bien être du Général Aoun , lors de son éxil français. Un modèle pour nous autres, de réussite et de générosité. You ve done well , broda !!

Tina Chamoun

Dubaï n'a jamais été ce qui se fait de plus beau. De plus spectaculaire et sans âme, ça oui !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants