X

À La Une

"Un pape, ça ne démissionne pas, c'est un gros choc"

Reportage Stupéfaction place Saint-Pierre après la démission de Benoît XVI.
OLJ/AFP
11/02/2013

Stupéfaction et incrédulité régnaient lundi parmi les touristes et pélerins présents sur la place Saint-Pierre, qui s'interrogeaient sur les raisons de la démission de Benoît XVI.

 

"Je suis un peu sous le choc, je croyais qu'il allait rester plus longtemps", confie un jeune Néerlandais qui se trouvait par hasard près de la célèbre colonnade du Bernin au moment de l'annonce de cette démission-surprise, qui prendra effet le 28 février. "Je n'ai aucune idée sur les raisons de sa démission", ajoute-t-il. Une de ses compatriotes, Louisa, 38 ans, estime qu'il est "très âgé" et "pas aussi gentil que Jean Paul II".

 

Dans le message surprise en latin où il a annoncé sa décision de démissionner le 28 février, le pape a expliqué n'avoir "plus les forces" nécessaires pour exercer ses fonctions en raison de son "âge avancé".

 

 

(Portrait : Benoît XVI, le pape théologien confronté aux scandales de l'Eglise)

 

"Nous avons eu le même débat avec notre reine (Béatrix) qui est âgée et a démissionné à 75 ans", ajoute la jeune Néerlandaise, tandis que les touristes continuent, comme si de rien n'était, à faire la queue pour visiter la basilique Saint-Pierre entre deux averses.

 

A cause du temps maussade et d'un froid inhabituel pour Rome, les touristes et surtout les pélerins ce lundi, jour férié au Vatican, donc sans audience papale ni célébration particulière, étaient peu nombreux sur la Place Saint Pierre. Mais au fur et à mesure que la nouvelle se répand dans la ville, on y trouve de plus en plus de croyants.

 

Le père Aaron Melancon, 43 ans venu des Etats-Unis se dit "stupéfait": "nous avons de l'amour et de l'affection pour le pape Benoît XVI. J'adore ce qu'il a écrit en tant que cardinal et pape. J'ai adoré la façon dont il a dirigé l'Eglise", ajoute-t-il. Il note que Benoît XVI "est le deuxième pape à abdiquer (de son plein gré, ndlr) et même si je ne suis pas d'accord avec ça, c'est sa décision".

 

Sebastian Mazur, un séminariste polonais de 21 ans se dit "vraiment choqué parce que (8 ans) c'est vraiment trop court pour un pape et qu'il n'avait pas terminé ses projets".

 

Même réaction de la part de Jennifer 30 ans venue du Colorado (Etats-Unis): "c'est encore plus triste que lorsque le pape Jean Paul II était mort car au moins c'était une chose naturelle".

 

(Repère : Les dix derniers papes et la durée de leur pontificat)

 

"Le pape doit avoir ses propres raisons, peut-être un problème de santé", hasarde Ricardo, un Portugais de Porto pour la première fois au Vatican. "Je suis vraiment surpris, on vit un moment historique", ajoute-t-il.

 

Giuseppe Di Capo, un proviseur italien à la retraite, trouve tout cela "étrange" et dit "ne pas comprendre", évoquant des "raisons de santé ou la vieillesse".

 

"Un pape, ça ne démissionne pas normalement, c'est un gros choc", s'étonne aussi un étudiant français en week-end à Rome. "Il y a eu l'affaire de son majordome (condamné dans une affaire de fuite de documents confidentiels, NDLR), c'est peut-être pour ça", analyse-t-il. "En tous les cas, c'est incroyable, c'est fou", répète-t-il.

 

(Retour sur la visite de Benoît XVI au Liban, en septembre 2012)

 

Concernant le successeur de Benoît XVI, les avis sont partagés. "J'espère que le prochain pape sera noir, ça ferait évoluer les mentalités", estime, Dorina, une Suissesse de 22 ans en vacances.

"Ca serait bien que le prochain pape vienne d'un pays émergent, le Brésil par exemple. Il ne doit pas être européen", renchérit l'étudiant français, qui estime que le trône de saint Pierre doit s'ouvrir davantage sur les réseaux sociaux.

 

Les Italiens, privés de pape depuis Jean Paul 1er (1978), attendent leur tour: "Le prochain pape devrait être italien, ça fait longtemps qu'on en a pas eu un", observe Giuseppe Di Capo en remettant sa casquette.

 

Plus consensuel, l'étudiant néerlandais juge que "chaque pays a sa chance". Les paris sont ouverts, et les bookmakers britanniques sont déjà sur les charbons ardents: pour l'instant, l'Afrique et l'Italie sont en tête des pronostics...

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

Cherchez la réponse dans les coulisses secrètes du Vatican...

Daniel Lange

11 février, journée mondiale du malade. Il est donc malade.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants