X

À La Une

Mariage civil au Liban : quand le président sonde les citoyens sur le Web

Société "La mise en place d'une nouvelle loi sur le mariage civil est une étape très importante pour éradiquer le confessionnalisme et renforcer l'unité nationale. Qu'en pensez-vous ?"
Rania MASSOUD | olj.com
20/01/2013

La célébration il y a quelques jours du premier "mariage civil" au Liban pousserait-il le gouvernement libanais à réfléchir sérieusement sur l'adoption d'une loi moderne sur le statut personnel des Libanais ?

 

L'histoire de Khouloud Succariyeh et de Nidal Darwiche qui a fait du bruit - sur le Web, comme dans les salons - aurait pu, comme d'autres histoires qui l'ont précédées, s'éteindre sans laisser de trace. Car dans un pays où les problèmes sociaux, financiers, sécuritaires et politiques ne manquent pas, difficile de s'attarder sur un sujet aussi épineux qui divise aussi bien la population que la classe politique. Et pourtant... une simple photo vient de bouleverser la donne, relançant en grande pompe le débat sur le mariage civil au Liban, même dans les plus hautes sphères du pouvoir.

 

La photo en question est celle d'une jeune fillette, portée sur les épaules de son père, brandissant une pancarte sur laquelle est écrit : "Le mariage civil, pas la guerre civile". Bien qu'ancienne, cette photo qui a été prise lors d'une manifestation contre le système confessionnel au Liban en avril 2010 fait aujourd'hui sensation sur les réseaux sociaux. La raison derrière ce soudain engouement est le message et la signature l'accompagnant :"Nous devons travailler sur la mise en place d'une nouvelle loi sur le mariage civil. C'est une étape très importante pour éradiquer le confessionnalisme et renforcer l'unité nationale. Qu'en pensez-vous ?". Un message sur Facebook et sur Twitter signé "MS", les initiales du président de la République libanaise Michel Sleiman.

 

Le message,qui a eu l’effet d’une bombe, a attiré des centaines de réactions d’internautes de milieux différents.

 

 

 

"Toutes les religions appellent à l'amour entre les être humains (...) Le mariage civil est le résultat d'un amour né entre deux personnes, peu importe leur religion"

 

 

 

 

"Je suis content et fier que le président libanais soutienne publiquement le mariage civil au Liban".

 

 


"Légaliser le mariage civil au Liban est une nécessité... peu importe si on est pour ou contre, c'est une manière de respecter les choix des autres"

 

 

 

 

"Je ne trouve pas logique qu'on reconnaisse les mariages civils conclus à l'étranger et qu'on les interdise dans le pays"

 

 

Encouragés par le débat, plusieurs célébrités libanaises se sont également exprimés sur la question, félicitant le président pour son initiative, comme la chanteuse Elissa ou les présentateurs Razan Moghrabi et Serge Zarka.

 

 

 

"Je suis en faveur (du mariage civil) non seulement parce qu'il protège les droits de la femme, mais aussi parce qu'une telle démarche montrerait au monde la vraie image du Liban".

 

 

 

"Je suis à 1000% avec le mariage civil. S'il vous plaît cher président, l'amour doit régner. Faites que l'amour nous guide et nous montre la voie. Que Dieu vous préserve"

 

 

 

"Cher président, vous savez que la majorité des Libanais sont en faveur de l'union civile. Et vous savez aussi qui sont les personnes qui s'y opposent."

 

 

 

Si la plupart des réactions étaient favorables à la proposition du président, certains internautes se sont dit plutôt critiques à l'adoption d'une nouvelle loi sur le statut personnel au Liban:

 

 

"Cher président, je suis contre le mariage civil parce qu'il nuira certainement à notre société, surtout en ce qui concerne les droits de la femme"

 

 

 

Face au flot des commentaires, le président intervenait de temps à autre, retweetant certains commentaires ou remerciant les internautes pour leurs encouragements.

Mais la question qui brûle toutes les lèvres reste de savoir si le débat sortira un jour du cercle des internautes et discuté sérieusement dans les sphères du pouvoir. Une question à laquelle le président répond par ces mots :

 

 

"Je ne décide pas seul. C'est un travail d'équipe entre 128 députés, 30 ministres, les membres de la société civile... et plein d'autres parties concernées".




 

 

 

 

Pour mémoire, les dossiers : 

Pourquoi se marier quand on peut vivre ensemble ?

 

À quand une loi libanaise sur le statut personnel ?

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha A. Nazira

Mariage civil au Liban une blague qui durera quelques jours .



Nazira.A.Sabbagha

carlos achkar

On doit tous se battre pour instaurer le mariage civil au Liban mais peut on se battre contre ces fanatiques de religieux.
Carlos Achkar

M.V.

Après les horreurs de la guerre civile... le mariage civil c'est le siècle des lumières...

Gebran Eid

Les marchands de religions et leurs agents vont mettre leurs gros bâtons dans nos roues comme d'habitude.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants