X

Culture

« Beirut. A Guide to the City », plus qu’un guide, un condensé de l’esprit de cette ville...

Vient de paraître « Beirut. A Guide to the City » (éditions Darya Press) est plus qu’un simple guide pour touristes étrangers, presque un ouvrage de référence pour la diaspora libanaise...
Zéna ZALZAL | OLJ
29/12/2012

Premier livre publié par Darya Press, Beirut. A Guide to the City* est signé Carole Corm. Cette journaliste, auteure de deux précédents ouvrages dans le même registre (A Complete Insiders’ Guide To Lebanon réalisé en collaboration avec Chérine Yazbeck et publié en 2009 chez Souk el-Tayeb Press et Damascus, Guide of the City, coécrit avec May Mamarbachi et paru en 2010 aux éditions Phéniciennes) est aussi, depuis peu, éditrice. C’est elle qui est à l’origine et à la tête de Darya Press lancée en décembre 2012.
Forte d’une connaissance approfondie de la région, de son actualité comme de son histoire, Corm qui est – excusez du peu ! – diplômée de Harvard, a créé cette maison d’édition dans le but de faire découvrir, au moyen d’une approche positive et approfondie, les villes, l’architecture et la cuisine moyen-orientale et plus largement méditerranéenne.
Dans Beirut. A Guide to the City elle a, donc à nouveau, pris elle-même la plume pour délivrer, avec une grande simplicité, sans étalage de culture et cependant avec beaucoup de précision, une somme d’informations glanées, entre autres, auprès de spécialistes: architectes, historiens, urbanistes, sociologues, journalistes... Dont Assem Salam, Leila Fawaz, Andrew Arsan, Camille Tarazi, Joseph Chami, Joseph Naaman, Viviane Haddad et Asma Freiha...
Ainsi ne se contentant pas de recenser les sites touristiques, restaurants, boutiques, centres commerciaux et de loisirs, lieux branchés et échoppes artisanales, établissements hôteliers en tout genres et pour toutes les bourses... l’auteur offre, en filigrane des sites présentés, une revue historique des lieux ainsi que des indications socioculturelles qui contribuent à plonger le lecteur de ce guide dans « l’esprit de Beyrouth » avant qu’il n’en arpente les rues et quartiers. Et dont les belles et éloquentes photos de Nadim Bou Habib illustrant ce guide lui donneront un séduisant avant-goût.
Outre les différents parcours de la ville qu’il propose, à l’instar de la visite en « Coup d’œil » (Hamra, Gemmayzeh, centre-ville, musée national, Corniche et grotte aux Pigeons), de la balade « Hors des sentiers battus » (l’ancien quartier cossu de Zokak el-Blatt ; Bourj Hamoud et ses artisans ; L’Hippodrome et la Forêt des Pins ; la banlieue sud) ou encore des « Pistes historiques » (qui vont des sites archéologiques aux bâtiments et artères du mandat français en passant par les traces des conquêtes arabes et croisées ou encore les vestiges ottomans et Belle Époque...), ce guide raconte les petites histoires qui ont fait et qui font l’histoire de la capitale libanaise.

Femmes dévoilées en 1920
On y apprend par exemple que c’est à Beyrouth dans les années 1920 que les premières femmes musulmanes osèrent dévoiler leur visage, que la traditionnelle maison libanaise qui a émergée vers 1800 est en réalité une fusion de l’architecture locale paysanne et vénitienne de la Renaissance à laquelle on a rajouté des toits en tuiles rouges venues de Marseille... On découvre les origines des différents quartiers et certains de leurs plus célèbres habitants (Charles de Gaulle à Zokak el-Blatt, par exemple), celles du conflit de 1975, les vestiges de guerre style la tour el-Murr et son histoire ou encore des coins encore préservés... L’ensemble accompagné d’adresses diverses et variées dont certaines « confidentielles » communiquées par les grandes figures actuelles de la scène artistique et culturelle du pays. Justement dans ce registre, Carole Corm a aussi donné la parole à des historiens de l’art, dramaturges, galeristes et curateurs qui ont dressés chacun un rapide état des lieux dans les différents domaines.
Bref, plus qu’un guide, presque un ouvrage de référence, à garder dans sa bibliothèque – d’ailleurs le design graphique et épuré de la couverture cartonnée s’y prête –, ce guide offre une agréable et enrichissante flânerie dans le Beyrouth d’hier et d’aujourd’hui. Une mine d’informations révélant les mille et une facettes de cette ville archaïque et branchée, chaotique et bouillonnante, détruite et immortelle...

*Disponible en librairie.


 

Pour mémoire:

BOHO, un guide très libre

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants