X

Liban

Drame de Tell Kalakh : trois nouvelles dépouilles d’islamistes rapatriées au Liban

OLJ
24/12/2012
Les dépouilles de trois jeunes sunnites libanais, tués le 30 novembre dernier par les forces du régime en Syrie, ont été rapatriées hier au Liban. Les corps ont été conduits au poste-frontière de Arida (Liban-Nord), où ils ont été remis à une délégation de Dar el-Fatwa. Selon la chaîne de télévision LBCI, les corps rapatriés sont ceux de Abdel-Hakim Ibrahim, Malek el-Hajj Dib et Hussein Srour. La LBCI a précisé que quatre corps se trouvent toujours en Syrie et n’ont pas encore été identifiés. Selon la chaîne de télévision OTV, les funérailles auront lieu à 13 heures aujourd’hui dans la mosquée al-Takwa, à Tripoli. Quatre corps avaient déjà été rapatriés dimanche dernier et trois autres la semaine précédente. Les corps des jeunes sunnites sont arrivés vers 10h30 à Tripoli (Liban-Nord) où des tirs en l’air ont été entendus. Peu après, le convoi funèbre s’est dirigé vers la place principale de la ville où les forces de sécurité ont renforcé leur présence.
Le porte-parole des familles des victimes, cheikh Mohammad Ibrahim, a affimé que « plusieurs combattants ne sont toujours pas rentrés au Liban, dont Hassan Srour qui est détenu par les forces du régime syrien et Mohammad el-Rifaï qui est porté disparu ». « Les autorités syriennes ne rapatrient que les corps qui sont identifiés par des tests ADN », a-t-il ajouté tout en demandant le transfert de tous les corps au Liban pour que les autorités libanaises puissent les identifier. Selon une source officielle libanaise, les autorités syriennes ont informé Beyrouth que trois membres du groupe islamiste libanais infiltré en Syrie avaient survécu à l’embuscade du 30 novembre. Plusieurs médias libanais ont précisé que ces trois individus seront jugés à Damas.
Le 30 novembre, 21 jeunes sunnites libanais et palestiniens originaires de Tripoli et du Akkar qui avaient rejoint la rébellion contre Bachar el-Assad étaient tombés dans une embuscade et avaient été tués près de la ville de Tell Kalakh dans la province de Homs (centre), frontalière du Liban.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le casse-tête des alliances électorales...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.