X

À La Une

Nils Pickert, un père en jupe pour son fils en robe

L'homme de la semaine "Je fais partie de cette minorité qui se rend ridicule, de temps à autre. Par conviction".
olj.com
10/10/2012

"Laissez-moi me présenter : je suis le père qui porte une jupe". Nils Pickert est aussi un écrivain qui écrit de tout : de la poésie, de la prose, de la pub et des articles. C’est un de ses articles qui fait le tour du monde depuis sa publication, fin août dans le magazine féministe allemand Emma.

 

Dans cet article, ce jeune Allemand de 32 ans explique pourquoi il a décidé de porter une jupe, en public, pour soutenir son fils de cinq ans ayant un penchant pour les robes. L’article est agrémenté d’une photo, sur laquelle l’on voit Nils, de dos, arborant un tee-shirt vert et une longue jupe rouge, de la même couleur que la robe portée par son fils, également de dos, dans une rue de la petite ville conservatrice du sud de l'Allemagne où la famille Pickert réside.

 

Dans cet article, le journaliste explique : "Oui, je suis ce type de père qui essaie d’élever son fils de manière égalitaire. Je ne suis pas le genre de père académique, qui radote sur l’égalité des sexes pendant ses études puis, une fois qu’il a un enfant, retombe sur la confortable répartition des rôles selon les sexes : il s’épanouit dans sa carrière, elle fait le reste. Ainsi, je fais partie de cette minorité qui se rend ridicule, de temps à autre. Par conviction".

Son fils ne s’étant pas fait d’amis en portant des jupes, le père a estimé qu'il devait agir pour "protéger son petit gars", et par conséquent, qu'il devait "porter une jupe".

 

L’article et la photo ont fait le tour du monde et des remous, provoquant toutes sortes de commentaires, des plus positifs aux plus exaspérés. Au point que M. Pickert a décidé de reprendre la plume pour s’expliquer, cette fois-ci dans les colonnes du Huffington Post.

 

"Beaucoup de gens ont lu l’article dans Emma et ont pensé du bien de moi, d’autres ont été irrités, voire dégoûtés par mon comportement de +tapette+. Certains m’ont accusé d’avoir monté un coup aux dépens de mon fils, ou m’ont accusé d’être un mauvais père en encourageant ses préférences temporaires antisociales", explique le jeune père.

Et de regretter qu’un enfant de cinq ans voulant porter une jupe ou une robe de temps à autre ait été comparé à un enfant "qui crache, se bat, ou fait caca en public", "des propos toujours accompagnés de la question : +Qui serait assez stupide et irresponsable pour soutenir ce genre de comportement?+".

 

Pour Nils Pickert, ces comparaisons ne tiennent pas. "Mon fils a une grande sœur qu’il aime beaucoup  Naturellement, il hérite de ses jupes et de ses robes, et parfois, il aime les porter. Je n’ai aucune intention de l’en empêcher", assure-t-il.

 

Tout en reconnaissant qu’il revient aux parents d’apprendre à leurs enfants comment interagir avec les autres, Nils Pickert affirme que son fils n’est "que" son fils, "pas sa propriété".

 

"Je lui apprends les règles et quoi en faire. Toutes les règles n’ont pas nécessairement un sens. Il n’est pas acceptable que quiconque embête mon fils en ce qui concerne sa tenue vestimentaire. C’est pourquoi je porte des robes et des jupes, afin que quiconque a un problème avec ceci et sente le besoin de l'exprimer, le fasse avec moi", poursuit Nils Pickert, qui admet ne pas vraiment aimer porter des jupes et des robes. "Je suis comme une mère qui joue au football alors qu’elle n’aime pas le sport, mais qui aime ses enfants".

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.