X

À La Une

Deux Libanais lauréats du Abraaj Capital Art Prize 2013

La bonne nouvelle du lundi Coupures d'électricité, crise économique, malaise social, clivages politiques accrus... Face à l'ambiance générale quelque peu délétère, L'Orient-Le Jour se lance un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.
olj.com
03/09/2012

Abraaj Capital Art Prize a annoncé, depuis Dubaï, la liste des lauréats de sa cinquième édition parmi lesquels se trouvent les Libanais Vartan Avakian et Rayyane Tabet. Le prix récompense également l’Égyptienne Imane Issa, le Syrien Hrair Sarkissian et la Pakistanaise Huma Mujli.

 

Établi dans le but de donner une visibilité à des œuvres insuffisamment promues de la région du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord et de l'Asie du Sud (MENASA), ce prix offre aux heureux gagnants les moyens financiers de réaliser des œuvres d'art qui seront dévoilées au public du 20 au 23 mars 2013 pendant la foire d'art contemporain Art Dubaï. Les œuvres intégreront ensuite la collection d'art permanente d'Abraaj Capital.

 

Avec ce prix, Abraaj Capital, un important fonds d’investissement régional, vise à encourager la création artistique et récompenser le développement de l'art dans la région.

 

Né à Byblos en 1977, Vartan Avakian est un artiste multidisciplinaire (installations, photos, vidéos) qui vit et travaille à Beyrouth. Il a étudié l’architecture à l’Université polytechnique de Catalogne à Barcelone et la communication à la Lebanese American University de Beyrouth (LAU). Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs pays à travers le Moyen-Orient, l’Asie, l’Europe et les États-Unis. Il est également membre fondateur du collectif artistique Atfal Ahdath.

 

Né à Achkout en 1983, Rayyane Tabet est un artiste contemporain qui a fait des études d'architecture à Cooper Union, à New York, avant de décrocher une maîtrise en Beaux-arts de l'Université de Californie à San Diego. Il a exposé ses œuvres aux États-Unis, ainsi qu’en Jordanie et à Beyrouth. Il a remporté le prix "Artiste émergent" de la Biennale de Sharjah 2011. Rayyane vit et travaille à Beyrouth.

 

Les lauréats travailleront avec le commissaire d'exposition invité pour 2013 Murtaza Vali, qui sera responsable de superviser la production des œuvres, leur exposition à Art Dubai et la publication du catalogue annuel.

 

Le jury du Abraaj Capital Art Prize est formé de : Antonia Carver, directrice, Art Dubai ; Dana Farouki, mécène ; Ali Khadra, rédacteur-en-chef de Canvas ; Salwa Mikdadi, historienne d’art et commissaire d'exposition ; Jessica Morgan, Daskalopoulos, commissaire d'exposition, International Art, Tate ; Elaine Ng, éditrice, Art Asia Pacific ; Glenn Lowry, directeur, Museum of Modern Art ; Nat Muller, Abraaj Capital Art Prize, commissaire d'exposition invitée en 2012.

 

Trois Libanais, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige et Raëd Yassine, figuraient déjà parmi les lauréats de la quatrième édition du Abraaj Capital Art Prize, l'année dernière, aux côtés du Palestinien Taysir Batniji, de l’Égyptien Waël Shawky et de la Pakistanaise Risham Syed.

 

Dans la même rubrique :

 

La première édition du festival du film libanais bat son plein à Sydney

  

Bonnes nouvelles libanaises : vous les avez rêvées, elles sont publiées


Nasawiya prépare un livre hommage à 50 battantes libanaises


Du Kilimandjaro à Elbrouz, des Libanais au sommet pour la bonne cause


"Dihzaynerz" : des jeunes Libanais donnent des couleurs à Beyrouth

 

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah de plus en plus convaincu d’un complot dirigé contre lui

Un peu plus de Médéa AZOURI

Frères et sœurs d’armes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants