Liban

Le bloc du Futur invite Mikati à honorer ses engagements

OLJ
30/11/2011
Réuni hier sous la présidence de M. Fouad Siniora, le bloc parlementaire du Futur a demandé au chef du gouvernement, Nagib Mikati, de tenir ses promesses en ce qui concerne le Tribunal spécial pour le Liban et son financement.
C’est le député Mohammad Hajjar qui a lu le communiqué du bloc. Après avoir rendu hommage à la foule qui a participé au rassemblement de dimanche à Tripoli, il a souligné les « nombreuses significations de cette présence populaire massive » dont, entre autres, « l’existence d’une majorité populaire à Tripoli et au Liban-Nord favorable à la cause de l’indépendance et au tribunal international, comme moyen pour arriver à réaliser la justice et à sanctionner les responsables des assassinats » politiques.
« Le bloc réalise que des pressions peuvent être exercées par des régimes régionaux, dans la perspective de marchandages, de concessions ou de compromis au détriment de l’intérêt public », a indiqué M. Hajjar, estimant que « le chef du gouvernement est, pour cette raison, prié de mettre en application ses promesses concernant une coopération totale avec le TSL, s’il veut être conséquent avec lui-même et avec les aspirations des Libanais et des familles des victimes ».
Le bloc de M. Saad Hariri a ensuite salué le communiqué de l’Assemblée des patriarches et des évêques catholiques, publié dimanche, estimant que ses dispositions au sujet du Liban et de la région arabe « sont conformes à celles de la majorité des Libanais ». Il y a vu « un progrès, indicateur de la profondeur et de la force de la cohésion libanaise face aux dossiers qui se posent et aux défis auxquels les Libanais font face ».
Le bloc a par ailleurs vivement critiqué « la campagne menée par le président de la commission parlementaire des Finances et du Budget (Ibrahim Kanaan) contre M. Fouad Siniora qui lance des informations infondées montrant ainsi qu’il ne sait rien aux questions financières », avant de s’en remettre au président de la Chambre, Nabih Berry.
Le bloc du Futur a demandé au gouvernement de trancher au sujet du réajustement des salaires, mettant en relief « la manière anarchique avec laquelle ce dossier avait été traité » et soulignant la nécessité de « concilier les besoins de la population et l’état du Trésor ».
Le bloc s’est arrêté sur les dossiers de la téléphonie mobile et de l’électricité, stigmatisant la détérioration du niveau du service cellulaire ainsi que la distribution anarchique du courant électrique. Il a dénoncé les tirs de roquettes contre la Galilée « dans lequel il a vu un message clair, selon lequel le Liban reste une boîte postale destinée à faire passer des messages à l’adresse de la communauté internationale ».
Concernant les bouleversements en Syrie, le bloc du Futur a invité Damas à réagir favorablement aux résolutions de la Ligue arabe, pour éviter des sanctions qui représenteront une nouvelle épreuve pour le pays et a exhorté le Liban de peser sa position et de ne pas « sortir de l’unanimité arabe ».
Dans le même contexte, il a dénoncé l’usage d’images montrées par le chef de la diplomatie syrienne, Walid Moallem, comme étant celles d’affrontements en Syrie, alors qu’elles avaient été prises il y a longtemps à Tripoli.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

... (suite) ... 8 - les rapaces de justice d'occident-sio (qui ont trés probablement et misérablement assassiné notre cher ancien PM Hariri) et ceux d'arabie, pourront nous fiche la paix avec leurs conseils à 2 sous et demi. Promis si j'en trouve d'autres, je les balancent illico!

Ali Farhat

Superbe geste du PM Mikati!! Que du bénéf!! 1- Le gouvernement ne tombe pas et continu à travailler pour les Libanais 2 - le Financement n'est pas pris dans les caisses de l'état (et si cela devait être le cas, ce ne sera qu'un escamotage d'écriture de chiffres car les sous proviennent d'ailleurs) 3 - Le CPL du GENERAL et par extension le Hezb, faisant suite au point 2, ont eu raison: si quelqu'un veut financer ce MACHIN (Merci Kamel), il le fait sans nous, car si on vote, il ne passera pas! 4 - La Syrie peut compter sur un Liban Ami stable en cas de nécessité. 5 - Notre Joumby National (Appelé aussi "le caméléon" par certains forum-nautes de mauvaise langue (!!!) probablement aussi à cause ses yeux globuleux qui peuvent regarder chacun dans une direction différente) trouve un grand soulagement. 6 - le 14 mars peut continuer à hululer dans la nuit... 7 - je sais plus, ça va me revenir... ah oui, on se donne le temps de bousiller le protocole d'accord avec l'innommable machin dont le renouvellement est prévu au mois de mars prochain, je crois.

Robert Malek

Je comprends la réaction de Marie-Jo. André Aoun et Michel Jabbour nous ont tellement cassé les oreilles (et autre chose) avec leur "le TSL ne passera pas !" que ça nous fait une connerie en moins à subir au quotidien. Mais bon, faisons-leur confiance pour nous rabâcher jour et nuit d'autres inepties qu'ils ont en stock.

Marie Jose Malha

VICTOIRE !!!! et pas n'importe laquelle avec un grand V . Des mois durant, le TSL passera , le TSL ne passera pas, le TSL a bel et bien passé chers (z) amis, merci Monsieur le Premier Ministre Mikati, justice est faite. Marie José Malha.

Anastase Tsiris

Et le Premier Ministre MIKATI a honoré le transfer du financement du TSL. VIVA MIKATIIIIIIIIII !
Anastase Tsiris

Anastase Tsiris

Le Premlier Ministre a déclaré et déclare à tous qu'il va honorer les engagements de l'Etat Libanais. Il ne sert à rien d'essayer de montrer que c'est sous sa pression qu'il le fait. Alors, qu'on laisse le PM faire son travail et qu'on critique après, s'il y aurait place pour la critique.
Anastase Tsiris

Anastase Tsiris

Si on pouvait se taire, pour une fois, et laisser les choses prendre leur cours et aller toutes seules !
Anastase Tsiris

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants