Économie

La BCT prend le contrôle d’une deuxième banque

Tunisie
OLJ
22/01/2011
Après la Banque Zitouna lancée par un gendre du président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali, la Banque centrale (BCT) a annoncé hier qu'elle prenait le contrôle de la Banque de Tunisie (BT), dont des administrateurs sont proches de M. Ben Ali.
« Les opérations de la BT ont été affectées par l'absence d'administrateurs de la banque. Nous n'avons pas voulu qu'il y ait un vide donc nous avons nommé un administrateur provisoire pour gérer la banque », a déclaré hier le gouverneur de la BCT Moustapha Kamel Nabli lors d'un point de presse.
Depuis la fuite de l'ancien président tunisien, la présidente du conseil d'amnistration de la BT, Alya Abdallah, proche de l'ex-famille présidentielle, a été interdite d'accès à ses bureaux, tout comme ses proches collaborateurs.
Belhassan Trabelsi, beau-frère de l'ancien président, dont on ignore jusqu'ici s'il a été arrêté ou s'il a pris la fuite, était également membre du conseil d'administration de la banque.
Mercredi, la première banque islamique tunisienne, Zitouna, lancée en mai par Mohammad Sakher el-Materi, un gendre du président déchu, avait annoncé qu'elle était placée sous le contrôle de la BCT.
M. Materi, un des gendres de l'ancien chef d'État, est un hommes d'affaires qui siégeait à la Chambre des conseillers (Sénat) et a pris la fuite dans la foulée de la défection du président, selon la presse tunisienne.
La famille de Ben Ali et de sa femme, Leïla Trabelsi, ont mis la Tunisie en coupe réglée, faisant main basse sur des pans entiers de l'économie du pays.
Selon le site tunisien d'informations économiques Businessnews, la banque perdait plus de 700 000 de dollars par jour depuis la fuite de l'ancien président tunisien, jusqu'à sa reprise en main par la BCT.
La banque Zitouna, dont le capital s'élève à 50 millions de dollars, réunit autour de son groupe « Princesse el-Materai Holding » six des principaux groupes privés tunisiens (La Carte, Poulina, TTS, Bouchamaoui, Délice-Danone et Ulysse Trading & Industrial Companies).

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué