Rechercher
Rechercher

CHRONOLOGIE

Syrie Bachar el-Assad dans la dernière ligne droite

Le Parlement syrien a approuvé hier à l’unanimité la candidature de Bachar el-Assad et fixé au 10 juillet le plébiscite qui devrait le consacrer président de la République syrienne pour une durée de sept ans. Les 250 députés ont voté par acclamation en faveur de la candidature unique du fils de Hafez el-Assad. Ils se sont levés et ont applaudi à tout rompre, scandant «par notre âme et notre sang, nous nous sacrifierons pour toi, Bachar». La seule fausse note est venue du député Mounzer Moussalli qui a évoqué lundi un possible vice de forme dans l’amendement constitutionnel sur l’âge du candidat. Mais, hué par ses collègues, il a dû intervenir une deuxième fois pour bien souligner que son objection était de pure forme, et qu’il soutenait à fond la candidature de Bachar el-Assad. Le Parlement avait changé à l’unanimité le 10 juin un article de la Constitution, pour abaisser de 40 à 34 ans l’âge minimum requis pour la magistrature suprême, un amendement taillé sur mesure pour le candidat président.

Le Parlement syrien a approuvé hier à l’unanimité la candidature de Bachar el-Assad et fixé au 10 juillet le plébiscite qui devrait le consacrer président de la République syrienne pour une durée de sept ans. Les 250 députés ont voté par acclamation en faveur de la candidature unique du fils de Hafez el-Assad. Ils se sont levés et ont applaudi à tout rompre, scandant «par notre...