Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Une vidéo d'un prétendu "transport illégal" de Syriens fait polémique, l'armée libanaise tempère

La vidéo aurait été filmée à Ghazir, dans le Kesrouan. L'armée parle de "travailleurs déplacés à des fins d'emploi."

Une vidéo d'un prétendu

Capture d'écran d'une vidéo montrant des individus prétendument syriens sortir d'un camion, publiée le 16 juin 2024. Capture Facebook/JohnyElSaddik

La page Facebook "Nous sommes les yeux du Liban" a publié une vidéo sur son compte samedi, montrant un camion fermé, sans plaques d'immatriculation, à l'intersection de la ville de Ghazir, dans le Kesrouan. Des hommes sortent du véhicule et la légende de la vidéo affirme qu'il s'agit de Syriens "transportés illégalement au Liban".

Sur les images, on voit la porte arrière du camion s'ouvrir et plusieurs jeunes hommes en descendre avant de monter dans des bus, qui les attendent. Le texte affirme qu'il s'agit de ressortissants syriens en situation irrégulière. La page Facebook a fait ces affirmations sans fournir aucune preuve de la nationalité syrienne des individus ni de leur statut de séjour légal au Liban.


Cette page publie fréquemment des mises en garde contre les dangers perçus du "changement démographique au Liban", un pays qui accueille plus de 1.5 million de réfugiés syriens et quelque 250.000 Palestiniens, ce qui en fait la population de réfugiés par habitant la plus élevée au monde. Des inquiétudes concernant des changements dans l'équilibre politique et religieux du Liban sont souvent soulevées, parfois à des fins populistes et souvent sur la base de données incomplètes ou inexactes.

Lire aussi

Une étude inédite alerte sur un "changement drastique du tissu démographique libanais"

Une source de l'armée libanaise a déclaré dimanche à L'Orient-Le Jour que "les personnes aperçues pourraient être des travailleurs syriens déplacés d'une zone à l'autre par un entrepreneur à des fins d'emploi. La situation fait l'objet d'une enquête", conclut cette source.

Les autorités libanaises plaident souvent en faveur du rapatriement des réfugiés syriens, malgré les rapports d'ONG et de groupes de défense des droits qui répètent que les rapatriés risquent d'être détenus ou enrôlés dans l'armée syrienne. En 2023, plus de 4.000 civils et combattants auraient été tués en Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La page Facebook "Nous sommes les yeux du Liban" a publié une vidéo sur son compte samedi, montrant un camion fermé, sans plaques d'immatriculation, à l'intersection de la ville de Ghazir, dans le Kesrouan. Des hommes sortent du véhicule et la légende de la vidéo affirme qu'il s'agit de Syriens "transportés illégalement au Liban".Sur les images, on voit la porte arrière du camion...
commentaires (3)

Ce qui est illégal c’est le passage clandestin vers notre pays, et ça tous les humanistes sont d’accords sauf les troublions qui ont une idée derrière la tête quant à la présence des ces gens là sur notre sol. Ôtez-vous du crâne que leurs revendications et leurs gesticulations sont pour protéger de pauvres réfugiés venus pour échapper à leur tortionnaire. Ils se sont mobilisés depuis notre territoire pour voter pour lui. Alors où se trouvent les limites de la générosité et de l’hospitalité?

Sissi zayyat

10 h 58, le 18 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Ce qui est illégal c’est le passage clandestin vers notre pays, et ça tous les humanistes sont d’accords sauf les troublions qui ont une idée derrière la tête quant à la présence des ces gens là sur notre sol. Ôtez-vous du crâne que leurs revendications et leurs gesticulations sont pour protéger de pauvres réfugiés venus pour échapper à leur tortionnaire. Ils se sont mobilisés depuis notre territoire pour voter pour lui. Alors où se trouvent les limites de la générosité et de l’hospitalité?

    Sissi zayyat

    10 h 58, le 18 juin 2024

  • Quelque soit le résultat de l'enquête : Ce qui est certain est que le car qui emm!ène ces gens circule sans "plaque minéralogique". Ce qui est déjà illégal . Ce qui est louche aussi .

    LE FRANCOPHONE

    16 h 56, le 17 juin 2024

  • Il est urgent de rappatrier la totalité des Syriens en Syrie dans leur pays. Les Libanais sont excédés par cette situation et nous avons vu à plusieurs reprises des échauffourées entre Libanais et Syriens. La situation est explosive et une petite étincelle risque de faire couler le sang. Les dirigeants ne font rien pour arranger la situation et faire respecter la loi et l'ordre ni les Libanais dans leur propre pays. Ils seront responsables de ce qui finira par arriver.

    K1000

    15 h 51, le 17 juin 2024

Retour en haut