Rechercher
Rechercher

Culture - Festival

Crise ? Guerre ? La scène culturelle libanaise réagit en programmant 130 événements en 3 jours

En dépit des circonstances, le Liban s’apprête à accueillir début juillet plus d'une centaine de rendez-vous culturels gratuits, à l’occasion de la première édition de Beirut Art Days.

Saleh Barakat, Randa Sadaka, Myriam Shuman, et Kalim Béchara, coorganisateurs de Beirut Art Days. Photo L'OLJ

Un moment culturel pour tous, un accès complément gratuit  pendant 4 jours et sur tous les sites, Beirut Art Days est une invitation pour les amateurs d'art et de culture, mais aussi pour tous ceux curieux d’enfoncer une nouvelle porte. L’événement, qui lance en juillet sa première édition, souhaite rappeler à quel point Beyrouth en particulier et le Liban de manière générale peuvent être sur le devant de la scène artistique et culturelle régionale, que malgré cinq années de crise, la culture et l’art restent les seuls vecteurs capables de rassembler autant les gens.

Dans un pays où la guerre gronde toujours au Sud, la scène artistique et culturelle tient tête et en profite pour se réinventer. « Du 3 au 6 juillet 2024, notre pays battra au rythme de l'art et de la culture », explique Myriam Shuman, directrice de l’Agenda culturel à l’occasion de l’annonce des Beirut Art Days. Pour cet événement, 70 participants offriront plus de 130 événements sur l’ensemble du territoire. « Ils se sont empressés de concevoir des programmes culturels uniques pour célébrer cet événement. C'est un message au monde que Beyrouth sera toujours une ville de beauté et de créativité, et que l'art restera toujours notre plus grand capital. »

Lire aussi

La guerre gronde, la crise s’éternise, les Libanais se ruent aux concerts

La valorisation d’une scène culturelle dynamique plus nécessaire que jamais

Des galeries, des musées, des théâtres et des lieux culturels offriront dans leurs propres locaux une diversité d'expériences artistiques et culturelles telles que des performances, des projections, des découvertes de collections privées, des concerts, des soirées poétiques, et bien plus encore.

En dépit des circonstances, ces lieux d’art ont produit près de 2 000 événements et spectacles par an durant les années précédentes, selon les organisateurs, dans un puissant acte de résilience qui doit être salué aujourd'hui.

« Beirut Art Days donnera aux amateurs d'art, aux collectionneurs, aux professionnels, aux citoyens et aux touristes et expatriés en visite l'occasion d'explorer Beyrouth, le Liban et l'art sous un nouvel angle », déclare Saleh Barakat, propriétaire de la galerie éponyme.

L'Agenda culturel, en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs culturels libanais (galeries, musées, fondations, théâtres, etc.), a coorganisé l'événement avec le Comité des Beirut Art Days, un panel d'artistes et d'intellectuels engagés dans la promotion de la scène artistique et culturelle au Liban. La nécessité de valoriser une scène culturelle libanaise dynamique et actuelle devenait de plus en plus pressante. Selon le collectionneur et galeriste Kalim Béchara et la conservatrice d'art Randa Sadaka, « le Liban a toujours été la référence culturelle dans la région, et restera le phare du Levant en matière d'art, de beauté et de créativité ».

Le programme complet des Beirut Art Days du 3 au 6 juillet est disponible ici.

Un moment culturel pour tous, un accès complément gratuit  pendant 4 jours et sur tous les sites, Beirut Art Days est une invitation pour les amateurs d'art et de culture, mais aussi pour tous ceux curieux d’enfoncer une nouvelle porte. L’événement, qui lance en juillet sa première édition, souhaite rappeler à quel point Beyrouth en particulier et le Liban de manière générale...
commentaires (2)

Merci à l’orient le jour de mettre en Lumière des activités artistiques malgré tous Bonne initiative bravo aux participants et aux organisateurs

William SEMAAN

19 h 11, le 12 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Merci à l’orient le jour de mettre en Lumière des activités artistiques malgré tous Bonne initiative bravo aux participants et aux organisateurs

    William SEMAAN

    19 h 11, le 12 juin 2024

  • Comme lecteur étranger de L’orient Le Jour, je suis fasciné par la richesse des activités culturelles qui continue malgré tout ce qui se passe. Ceci me mène à vouloir non seulement demander la préservation de ces activités culturelles, mais aussi les mettre à la disposition du Public partout dans le monde, ça va demander non seulement des efforts pour cataloguer et Enregistrer les activités, et aussi un très gros effort de diffusion et de Marketing. Je pense que L’orient Le Jour est très bien positionné pour avoir un rôle de « leadership « dans ce contexte. Les Israéliens sont en train de d

    Vincent Makhlouf / ENHANCED FORM

    13 h 57, le 12 juin 2024

Retour en haut