Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Appel aux États membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU

À vous présidents des États investis d’un droit de « veto » : États-Unis, Chine, Russie, France et Angleterre (au Premier ministre), je veux dire ma conviction que le respect de Dieu et le respect de l’homme vont de pair. Ils constituent le principe absolu qui permettra aux nations et aux blocs politiques de surmonter les antagonismes et d’équilibrer les intérêts humains.

Victime des terribles conflits qui ont germé durant des mois, le monde a vécu des crimes et de grandes souffrances qui l’ont ruiné et rendu exsangue. Maintenant, il y a quelque chose à raccommoder et à guérir chez l’homme blessé, esquinté par le naufrage de ces mois de feu.

Le chemin vers la paix devra donc comprendre le temps nécessaire de la réparation. Il suffit d’agir non pas par la force, mais par le fruit de la victoire sur les puissances d’injustice, d’égoïsme et de haine qui peuvent mener jusqu’à défigurer l’être humain.

Pareil état du monde, comme lieu de toutes les catastrophes, aggravées par les bouleversements de la temporalité, infirme le devoir d’inaugurer un programme de rencontres pour un dialogue et de discussions régulées en vue d’un consensus. L’objectif est aussi de répondre aux exigences du vivre ensemble à dessein de construire une paix durable.

Il est simple vérité de dire qu’il n’y a pas d’indications contre les évènements à venir sinon la ferme assurance que les puissances de l’âme : l’intelligence, la volonté et la mémoire, peuvent construire un nouvel ancrage du monde, dans un univers de paix, de justice et de lumière qui embrase et exalte les vivants.

Charles AZAR

Chevalier de l’Association

libanaise de l’ordre

souverain de Malte

Titulaire de la croix de

l’ordre Pro Merito Melitensi

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « Courrier » n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, « L’Orient-Le Jour » offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires, ni injurieux, ni racistes.

À vous présidents des États investis d’un droit de « veto » : États-Unis, Chine, Russie, France et Angleterre (au Premier ministre), je veux dire ma conviction que le respect de Dieu et le respect de l’homme vont de pair. Ils constituent le principe absolu qui permettra aux nations et aux blocs politiques de surmonter les antagonismes et d’équilibrer les intérêts...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut