Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Frappes iraniennes contre Israël

Vives réactions internationales après l'attaque menée par l'Iran contre Israël

Il s'agit de la première attaque directe jamais menée par la République islamique d'Iran contre le territoire d'Israël, son ennemi juré.

Le président américain, Joe Biden, réuni à la Maison Blanche avec le Conseil de sécurité national après le début des frappes iraniennes contre Israël, dans la nuit du 13 au 14 avril 2024. AFP/ HO White House

L'attaque de drones menée par l'Iran vers Israël samedi a suscité de vives réactions, le président américain Joe Biden assurant notamment Israël de son soutien « inébranlable » face à ces frappes. Il s'agit de la première attaque directe jamais menée par la République islamique d'Iran contre le territoire d'Israël, son ennemi juré. Les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, ont annoncé avoir lancé aussi bien des drones que des missiles vers Israël, en réponse à la frappe le 1er avril qui a détruit son consulat à Damas et coûté la vie à deux hauts gradés des Gardiens.

Voici les principales réactions internationales:

- Biden assure Israël de son soutien « inébranlable »

« Notre engagement en faveur de la sécurité d'Israël face aux menaces de l'Iran et de ses relais (dans la région) est inébranlable », a écrit le président américain Joe Biden sur le réseau social X, en postant une photo d'une réunion d'urgence avec son équipe chargée de la sécurité nationale à la Maison Blanche.
L'équipe du président américain est en « communication constante » avec les Israéliens et d'autres alliés des Etats-Unis, a précisé Adrienne Watson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, dans un communiqué.

- L'Égypte met en garde contre un « risque d'expansion régionale du conflit »

Le Caire a affirmé par la voix de son ministère des Affaires étrangères « appeler à une retenue maximale » et « être en contact direct avec toutes les parties au conflit pour essayer de contenir la situation », tout en mettant en garde contre le « risque d’expansion régionale du conflit ».

- L'Arabie saoudite exhorte à la retenue.

L'Arabie saoudite appelle toutes les parties à faire preuve du « plus haut niveau » de retenue et à épargner à la région et à ses habitants les dangers des guerres.

- Le Hamas applaudit l'Iran

« Le Hamas considère l'opération militaire menée par la République islamique d'Iran comme un droit naturel et une réponse méritée au crime de ciblage du consulat iranien à Damas et à l'assassinat de plusieurs dirigeants des gardiens de la révolution », a déclaré le mouvement palestinien dans un communiqué publié dimanche et cité par Reuters.

- Londres condamne une attaque « dangereuse », envoie des avions supplémentaires au Proche-Orient

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a condamné « dans les termes les plus vifs l'attaque dangereuse du régime iranien contre Israël » assurant que le Royaume-Uni « continuerait à défendre la sécurité d'Israël ».
« Aux côtés de nos alliés, nous travaillons en urgence à stabiliser la situation et empêcher une escalade. Personne ne veut voir de nouveau bain de sang », a dit M. Sunak dans un communiqué, estimant que « ces frappes risquent d'enflammer les tensions et de déstabiliser la région. Le gouvernement britannique a également déclaré qu'il envoyait des avions de combat supplémentaires au Proche-Orient et qu'il intercepterait « si nécessaire » toute attaque aérienne.

- L'UE « condamne fermement » une attaque « inacceptable »

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné « fermement » l'attaque « inacceptable » lancée samedi soir par l'Iran contre Israël. « Elle constitue une escalade sans précédent et une menace grave à la sécurité régionale », a ajouté le responsable sur X.

Dimanche, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a « fermement condamné l'attaque flagrante et injustifiable de l'Iran contre Israël » dans un message également posté sur X. « J'appelle l'Iran et ses mandataires à cesser immédiatement ces attaques. Tous les acteurs doivent maintenant s'abstenir de toute nouvelle escalade et œuvrer au rétablissement de la stabilité dans la région. » a-t-elle ajouté.

- La France estime que l'Iran « franchit un nouveau pallier »

Paris a condamné l'attaque menée contre Israël par l'Iran qui « franchit un nouveau pallier dans ses actions de déstabilisation », a réagi samedi sur X le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné. « En décidant d’une telle action sans précédent, l'Iran franchit un nouveau pallier dans ses actions de déstabilisation et prend le risque d’une escalade militaire », a-t-il écrit, ajoutant que « la France réaffirme son attachement à la sécurité d'Israël et l'assure de sa solidarité ».

Dans la matinée de dimanche, le président Emmanuel Macron a « condamné avec la plus grande fermeté l'attaque sans précédent lancée par l'Iran contre Israël » et appelé « à la retenue » les parties prenante. « Je condamne avec la plus grande fermeté l'attaque sans précédent lancée par l'Iran contre Israël, qui menace de déstabiliser la région. J'exprime ma solidarité avec le peuple israélien et l'attachement de la France à la sécurité d'Israël, de nos partenaires et à la stabilité régionale. La France travaille à la désescalade avec ses partenaires et appelle à la retenue », a écrit le président français.

- Pour Berlin, l'attaque de l'Iran pourrait plonger la région « dans le chaos »

L'Allemagne a prévenu dimanche que l'attaque de drones et de missiles menée par l'Iran contre Israël pourrait « plonger toute la région dans le chaos ». « Nous condamnons avec la plus grande fermeté l'attaque en cours, qui pourrait plonger toute la région dans le chaos », a déclaré la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, sur le réseau social X, exhortant l' »Iran et ses mandataires à cesser immédiatement » et ajoutant que Berlin se tient « fermement aux côtés d'Israël ».

Dimanche matin, Olaf Scholz a condamné « fermement » les frappes aériennes iraniennes contre Israël, a déclaré dimanche matin le porte-parole du gouvernement Steffen Hebestreit, cité par l'AFP. « Avec cette attaque irresponsable et injustifiable, l'Iran risque un embrasement régional », a ajouté le porte-parole. « En ces temps difficiles, l'Allemagne se tient aux côtés d'Israël », son gouvernement allant désormais « discuter en étroite collaboration d'autres réactions avec nos partenaires et alliés du G7 », selon M.Hebestreit.

- L'Italie exprime « sa préoccupation »

Rome suit « avec attention et préoccupation » la situation après le lancement de drones iraniens contre Israël, a annoncé samedi soir le ministre des Affaires étrangère Antonio Tajani sur X.

« Nous travaillons pour éviter qu'il y ait une crise militaire encore plus forte », a-t-il encore déclaré dimanche sur la chaîne publique Rai3, selon des propos relayés par l'AFP. Le haut responsable a aussi confirmé que es chefs d'Etat et de gouvernement du G7 se réuniront bien en vidéo-conférence aujourd'hui en début d'après-midi « pour discuter de l'attaque iranienne contre Israël » comme cela avait été annoncé de manière informelle plus tôt dans la journée.

L'attaque de drones menée par l'Iran vers Israël samedi a suscité de vives réactions, le président américain Joe Biden assurant notamment Israël de son soutien « inébranlable » face à ces frappes. Il s'agit de la première attaque directe jamais menée par la République islamique d'Iran contre le territoire d'Israël, son ennemi juré. Les Gardiens de la...
commentaires (4)

C'est Israël qui a commencé en attaquant un consulat iranien dans un pays tiers. La duplicité et l'hypocrisie de l'occident apparaissent nettement : ils condamnent la réaction iranienne mais ne condamnent pas l'attaque du consulat. Petite remarque : "palier" s'écrit ici avec un seul "l", il ne s'agit pas du verbe "pallier". Est-ce une faute de frappe de l'OLJ ou un problème d'orthographe de Séjourné?

Politiquement incorrect(e)

13 h 52, le 14 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • C'est Israël qui a commencé en attaquant un consulat iranien dans un pays tiers. La duplicité et l'hypocrisie de l'occident apparaissent nettement : ils condamnent la réaction iranienne mais ne condamnent pas l'attaque du consulat. Petite remarque : "palier" s'écrit ici avec un seul "l", il ne s'agit pas du verbe "pallier". Est-ce une faute de frappe de l'OLJ ou un problème d'orthographe de Séjourné?

    Politiquement incorrect(e)

    13 h 52, le 14 avril 2024

  • Il y a un seul roi du Monde actuellement ; ISRAEL !

    Marie Claude

    09 h 47, le 14 avril 2024

  • To misquote Hamlet: " there is something ROTTEN in the western world". Des dizaines de milliers d'innocents se font massacrer et les puissances étrangères ne bronchent même pas mais il suffit qu'on approche d'Israël pour que tout le monde s'indigne en sachant que c'est Israël qui massacre femmes hommes et enfants et c'est Israël qui a attaqué l'ambassade Iranienne.. Il n'y aura plus jamais de confiance en les européens

    Emile G

    05 h 32, le 14 avril 2024

  • Israel , enfant chéri de l'Occident colonialiste et raciste , vilain petit canard de l'Orient opprimé et colonisé , CQFD !

    Chucri Abboud

    03 h 54, le 14 avril 2024

Retour en haut