Rechercher
Rechercher

Politique - Repère

Ce qu'il faut savoir sur le drone israélien à 2 millions de dollars abattu par le Hezbollah

Il s'agit du premier engin de ce type touché et abattu au Liban depuis le début des frappes transfrontalières le 8 octobre.

Ce qu'il faut savoir sur le drone israélien à 2 millions de dollars abattu par le Hezbollah

De la fumée se dégageant des environs de Baalbeck après des attaques israéliennes près de Adous dans la Békaa, le 26 février 2024. Photo Reuters

Des combattants du Hezbollah ont utilisé avec succès un missile sol-air pour abattre un drone israélien Hermes 450 qui violait l'espace aérien libanais au Liban-Sud lundi, a annoncé le parti.

C'est la première fois depuis le début des frappes transfrontalières israéliennes sur le Liban, le 8 octobre 2023, que l'abattage d'un drone israélien est confirmé. Le Hezbollah avait annoncé au début du mois qu'il avait « pris le contrôle » de deux drones israéliens Skylark, mais il n'avait donné aucune autre preuve ni aucun détail sur la manière dont il y était parvenu.

Un drone israélien Hermes 450 a été abattu au Liban par le Hezbollah le 26 février 2024. Capture d’écran d’une vidéo envoyée par Mountasser Abdallah

L'Hermes 450, fabriqué par Elbit Systems, est un drone de taille moyenne conçu pour des missions de reconnaissance et de surveillance et qui peut voler pendant plus de 20 heures d'affilée. Chacun de ces drones coûte environ 2 millions de dollars. Surnommé Zik par les militaires israéliens, ce drone peut atteindre une altitude de près de 5,5 kilomètres.

Selon le Hezbollah, le Hermes 450 est un drone polyvalent utilisé pour l'interception et la reconnaissance aériennes, la localisation et la surveillance de cibles terrestres. Il est également employé pour diriger les tirs d'artillerie, fournir des renseignements supplémentaires et servir d’appui-feu aux forces terrestres, utile aussi pour la reconnaissance des signaux au niveau tactique, a déclaré le parti dans un communiqué. 

Le Hezbollah a précisé dans son communiqué que l'abattage du drone « a pu être observé à l'œil nu ».

Plus tôt dans la journée de lundi, les médias israéliens ont rapporté que des sirènes d'alarme avaient retenti à Marj Ebn-Amer, dans la région d'Afoula, ajoutant que les systèmes antiaériens avaient détruit un missile sol-air lancé depuis le Liban.

Après la destruction du drone collecteur de données, Israël a lancé des frappes de représailles, bombardant plus profondément à l'intérieur du territoire libanais qu'il ne l'avait fait jusqu'à présent durant cette guerre.

Lire aussi

Accord de trêve : le Hamas "a répondu favorablement aux efforts des médiateurs", affirme Haniyé | Jour 143 de la guerre de Gaza

Ces frappes comprenaient une attaque près de Baalbeck, dans la Békaa-Nord, à une centaine de kilomètres en profondeur dans le territoire, contre ce qu'Israël a affirmé être des systèmes de défense aérienne du Hezbollah.

Une vue de l'attaque à proximité de Baalbeck le 26 février 2024. Photo Bachir Khodr, mohafez de Baalbeck-Hermel

« Cette escalade pourrait se transformer en guerre »

L 'expert militaire Riad Kahwaji explique à L'Orient Today qu'« il est très significatif que le Hezbollah ait réussi à abattre un drone volant à une altitude aussi élevée ». Pour lui, c’est une indication que « le Hezbollah dispose d'un système de défense aérienne capable de cibler des avions volant à une telle altitude ». Il ajoute que cela porte atteinte à la supériorité aérienne d'Israël et à ses efforts pour conserver le contrôle absolu de l'espace aérien et permettre à ses avions de se déplacer librement sans la menace d'une quelconque attaque.

« Le Liban assiste aujourd'hui à une escalade sécuritaire, tant au niveau de l'intensité des frappes que de leur profondeur », estime M. Kahwaji, expliquant qu'en fait, « chaque fois que le Hezbollah annonce posséder une nouvelle arme et l’utilise, il s'agit en soi d'une escalade ».

Selon lui, « nous sommes dans une logique d'escalade qui a le potentiel de se transformer en une guerre totale ».

Mais en sommes-nous arrivés là ? Pas encore, mais nous nous en rapprochons, selon lui. Toutefois, le Hezbollah semble essayer de mesurer sa réaction, conclut M. Kahwaji.

D'autres incidents considérés comme une escalade et sortant des « règles d'engagement » entre Israël et le Hezbollah au cours des cinq derniers mois de frappes transfrontalières n'ont pas conduit à une expansion significative du conflit.

Des combattants du Hezbollah ont utilisé avec succès un missile sol-air pour abattre un drone israélien Hermes 450 qui violait l'espace aérien libanais au Liban-Sud lundi, a annoncé le parti.C'est la première fois depuis le début des frappes transfrontalières israéliennes sur le Liban, le 8 octobre 2023, que l'abattage d'un drone israélien est confirmé. Le Hezbollah avait annoncé au...

commentaires (7)

Et que dit M. Hochstein à propos du drone ? On n’a pas besoin d’aimer le Hezbollah pour affirmer qu’il y avait violation du terrain libanais.

Hacker Marilyn

13 h 43, le 27 février 2024

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Et que dit M. Hochstein à propos du drone ? On n’a pas besoin d’aimer le Hezbollah pour affirmer qu’il y avait violation du terrain libanais.

    Hacker Marilyn

    13 h 43, le 27 février 2024

  • Ce qui nous importe de savoir: kan et où la prochaine attaque de drone se fera pour qu'on se mette à l'abri... faisable???

    Wlek Sanferlou

    13 h 35, le 27 février 2024

  • Bonjour, pourquoi on ne vois pas les autres commentaires ??

    f.nassar

    12 h 00, le 27 février 2024

  • VICTOIRE SUPER DIVINE ! DES CENTAINES DE MORTS HEZBOLLAHIS, AMALIS ET HAMASIS HEBERGES PLUS LES CIVILS TUES LIBANAIS CONTRE ? NOUS AVONS DESCENDU UN DRONE ISRAELIEN ! IL COUTE 200 MILLIONS (pefff) QUELLE PERFORMANCE ! ILVAUT PLUS QUE 1000 MARTYRS. ILS SONT DEJA TOUS AUX PARADIS CHACUN DANS LES BRAS DE 72 VIERGES. QUI SORT VAINQUEUR DANS CETTE BALANCE DE L,ILLOGISME ? NOUS, AVEC UNE VICTOIRE DIVINE. - QUAND LES BOITTES SONNENT COMME DES TONNEAUX VIDES !

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 21, le 27 février 2024

  • La 1701 n'a jamais été respecté par le Liban et en premier lieu le désarmement du HB.

    Dorfler lazare

    11 h 02, le 27 février 2024

  • Qui peut croire que HB a une DCA digne de ce nom. Même les Russes en Syrie en sont dépourvus.

    Dorfler lazare

    10 h 59, le 27 février 2024

  • Les violations et agressions aériennes Israéliennes sur le territoire Libanais auraient dues être contrées par l'armée Libanaise depuis la signature de la 1701. Comme toujours, le Liban n'a rien fait. Quant au Hizb, je pense qu'il aurait dû utiliser ses défenses anti aériennes depuis longtemps, certainement depuis Octobre. Cela aurait vraisemblablement cerné la possibilité d'une extension du conflit en interdisant le cheval de Troie de l'armée Israélienne qu'est leur aviation. Même principe pour Gaza, où le Hamas frappe Tel Aviv mais ne peut/veut utiliser des missiles sol-air. Un peu aberrant.

    Raed Habib

    08 h 56, le 27 février 2024

Retour en haut