Rechercher
Rechercher

Sport - Ligue des champions

La Lazio accable le Bayern

Les Munichois ont confirmé leurs difficultés du moment en s’inclinant à Rome face aux Romains (1-0) en huitièmes de finale aller de la C1.

Ciro Immobile au duel face à Dayot Upamecano lors de la victoire de la Lazio Rome contre le Bayern Munich, mercredi au Stade olympique de Rome. Alberto Pizzoli/AFP

Le Bayern Munich est au bord de la dépression : quatre jours après sa déroute à Leverkusen (3-0), le champion d’Allemagne s’est incliné face à la Lazio (1-0) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, mercredi à Rome.

Rélégué à cinq points du Bayer Leverkusen en Bundesliga, éliminé de la Coupe d’Allemagne, le Bayern n’a peut-être déjà plus que la Ligue des champions pour sauver sa saison et la tête de son entraîneur Thomas Tuchel.

Et à mi-parcours de sa confrontation avec la Lazio, le géant bavarois, réduit à dix après l’exclusion de Dayot Upamecano à la 67e minute, n’a pas rassuré ses supporters, loin de là. 

« On aurait dû prendre l’avantage en première période, on s’est créé deux-trois occasions nettes, il y avait de notre part une réaction (après la défaite contre Leverkusen), mais après la pause, on a à nouveau perdu notre assurance », a résumé l’international allemand Thomas Müller.

Trois ans après leur seule confrontation à ce même stade de la compétition reine du football européen, le Bayern ne gardera pas un bon souvenir de son escapade romaine.

En mars 2021, les Bavarois étaient repartis de Rome avec leur billet pour les quarts de finale quasiment en poche grâce à leur démonstration 4-1 au Stade olympique.

Il leur faudra renverser une Lazio, certes limitée mais accrocheuse, devant leur public le 5 mars pour décrocher le précieux sésame et éviter de sombrer dans une de ces crises graves qui émaillent sa longue histoire. Avec le retour de Müller parmi les titulaires et l’omniprésent Leroy Sané sur le flanc droit, Tuchel croyait avoir trouvé la solution.

Penalty d’Immobile

Mais si son équipe a monopolisé le ballon, elle n’a pas toujours su quoi en faire, à l’image de cette « passe à dix », à la 21e minute, lancée par Upamecano et stoppée sans mal par Luis Alberto.

Il a fallu attendre la 31e minute pour que les Bavarois se créent leur première occasion. Sur un coup franc à l’entrée de la surface, Harry Kane a fait mine de frapper et Sané a raté de peu le cadre pour le plus grand soulagement d’Ivan Provedel, battu.

À la 40e minute, c’est une combinaison entre Müller et Kane qui a démarqué Jamal Musiala, mais le jeune international allemand a trop enlevé sa frappe. La Lazio, discrète jusque-là à part un tir de loin de Luis Alberto bien au-dessus de la transversale allemande (21e), a débuté la seconde période pied au plancher grâce à Gustav Isaksen.

L’attaquant danois s’est engouffré entre deux défenseurs bavarois et s’est présenté seul devant Manuel Neuer, mais il a tardé à tirer et permis au capitaine bavarois de remporter leur duel.

Les vice-champions d’Italie, plus incisifs, ont commencé à trouver des espaces dans une arrière-garde bavaroise de plus en plus fébrile. Sur un raid de Felipe Anderson, Ciro Immobile a résisté à quatre défenseurs dans la surface et a trouvé Isaksen, fauché par Upamecano.

Exclusion et penalty, a aussitôt jugé l’arbitre français de la rencontre, François Letexier. Quatre jours après avoir inscrit son 200e but en Serie A, Immobile a pris à contrepied Neuer (69e) et envoyé les 60 000 spectateurs du Stadio Olimpico au paradis.

Ils auraient pu repartir chez eux avec un avantage plus net et croire encore plus à une seconde participation aux quarts de finale de la C1, après 2000, si Pedro dans le temps additionnel (90+2), démarqué dans la surface, n’avait pas tiré sur Neuer.

« On a bien préparé ce match, j’étais convaincu qu’on allait tout donner et qu’on pouvait faire quelque chose de grand », a assuré Immobile qui faisait même la fine bouche après cette victoire surprise. « On aurait pu marquer un ou deux buts de plus, il faudra être plus réaliste au retour », a-t-il conclu.

Le Bayern Munich est au bord de la dépression : quatre jours après sa déroute à Leverkusen (3-0), le champion d’Allemagne s’est incliné face à la Lazio (1-0) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, mercredi à Rome.

Rélégué à cinq points du Bayer Leverkusen en Bundesliga, éliminé de la Coupe d’Allemagne, le Bayern n’a...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut