Rechercher
Rechercher

Politique - Guerre Hamas/Israël

La Russie "refuse" toute escalade du conflit et toute implication du Liban, affirme Lavrov à Joumblatt

La Russie

L'ancien président du Parti socialiste progressiste (PSP) Walid Joumblatt (gauche) et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Photo Ani

La Russie a exprimé son « refus d'une escalade supplémentaire dans le conflit israélo-palestinien et de l'implication d'autres pays de la région, notamment le Liban », a affirmé le ministre russe des Afairres étrangères Sergueï Lavrov au leader druze Walid Joumblatt, ex-président du Parti socialiste progressiste (PSP), qu'il a reçu à Moscou, rapporte vendredi l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

La rencontre a eu lieu en présence de l'épouse de M. Joumblatt, Nora, de l'ancien ministre Ghazi Aridi, et de l'ambassadeur du Liban en Russie, Chawki Abou Nassar.

Les deux hommes ont « échangé leurs points de vue sur la crise au Moyen-Orient », et le chef de la diplomatie russe a rappelé « la position inchangée de la Russie de soutien à la souveraineté du Liban, à son unité et à la paix sur son territoire ».

M. Lavrov a également insisté sur « la nécessité pour les Libanais de trouver des solutions le plus vite possible pour les affaires urgentes qui sont à l'ordre du jour national, sur la base d'un consensus sans ingérence étrangère ». Il n'a cependant pas clairement évoqué l'élection présidentielle, qui est au point mort au Liban. Les députés n'ont toujours pas élu de successeur à Michel Aoun, dont le mandat a expiré le 31 octobre 2022.

Lors de la dernière réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine et la Russie ont accusé les États-Unis de mettre de l'huile sur le feu dans le conflit qui oppose Israël au Hamas. Suite à l'attaque sanglante du mouvement palestinien en Israël le 7 octobre dernier, l'État hébreu mène une vaste opération militaire dans la bande de Gaza, où 27.947 personnes ont tuées et 67.459 blessées, selon le dernier bilan du ministère local de la Santé.

La Russie a exprimé son « refus d'une escalade supplémentaire dans le conflit israélo-palestinien et de l'implication d'autres pays de la région, notamment le Liban », a affirmé le ministre russe des Afairres étrangères Sergueï Lavrov au leader druze Walid Joumblatt, ex-président du Parti socialiste progressiste (PSP), qu'il a reçu à Moscou, rapporte vendredi l'Agence...

commentaires (2)

La Russie est le pays le plus resprctable actuellement. Avec M. Poutine et M. Lavrov, aucun chef d'état occidental ne leur arrive à la cheville!!La Russie est un ami sûr contrairement aux USA et Macron, de vrais guignols!!

Hélène Somma

05 h 59, le 11 février 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • La Russie est le pays le plus resprctable actuellement. Avec M. Poutine et M. Lavrov, aucun chef d'état occidental ne leur arrive à la cheville!!La Russie est un ami sûr contrairement aux USA et Macron, de vrais guignols!!

    Hélène Somma

    05 h 59, le 11 février 2024

  • La Russie est l'un des rares amis du Liban dont la sincérité n'a pas bougé d'un pouce ! Et cela malgré la condamnation par le gouvernement Mikati de l'invasion russe de l'Ukraine ! On est médusé !

    Chucri Abboud

    13 h 19, le 09 février 2024

Retour en haut