Rechercher
Rechercher

Sport - Open d'Australie

Zverev résiste au réveil d'Alcaraz

L'Allemand a contenu la réaction tardive du n° 2 mondial espagnol pour se hisser dans le dernier carré du majeur australien, où il retrouvera Medvedev, tombeur de Hurkacz.

Carlos Alcaraz face à Alexander Zverev lors de leur quart de finale à l'Open d'Australie, jeudi 25 janviert 2024, à Melbourne. William West/AFP

Au bord d'assommer le n° 2 mondial Carlos Alcaraz en moins de deux heures, le n° 6 mondial Alexander Zverev a finalement résisté à sa furia tardive mercredi pour rejoindre Daniil Medvedev (n° 3) dans le dernier carré de l'Open d'Australie.

Mené 6-1, 6-3, 5-2 en un éclair, Alcaraz est passé à deux reprises à deux points du K.-O. (à 5-3 et 5-4) avant de faire souffler un vent de folie sur la Rod Laver Arena, à coups de passings insensés dans le jeu décisif, pour se relancer dans la partie. Momentanément. Car Zverev n'a pas perdu les pédales et a fini par s'imposer 6-1, 6-3, 6-7 (2/7), 6-4 en un peu plus de trois heures.

Medvedev a eu, lui, besoin de cinq sets pour venir à bout du n° 9 mondial Hubert Hurkacz 7-6 (7/4), 2-6, 6-3, 5-7, 6-4 en 3h59 min plus tôt dans la journée.

Futurs adversaires pour une place en finale vendredi soir, tant Zverev que Medvedev ont survécu à deux matches en cinq manches depuis le début de la quinzaine australienne. Le premier s'en est même sorti à chaque fois au super tie-break. Le second s'est retrouvé dos au mur, mené deux sets à zéro, dès le deuxième tour (par Ruusuvuori).

« On est tous humains »

Quand Zverev est tombé à la renverse, littéralement, dans le jeu décisif du troisième set, après avoir frôlé une victoire éclair, le spectre de sa défaite en finale de l'US Open 2020, après avoir mené deux manches à zéro contre Dominic Thiem, a forcément ressurgi.

« C'est un des meilleurs joueurs du monde des dernières années, quand tu mènes 6-1, 6-3, 5-2, tu commences à penser, on est tous humains... » avoue-t-il. Mais cette fois, Zverev ne s'est pas laissé emporter par le brutal sursaut espagnol. Au contraire, il a su riposter dans le quatrième set, en sauvant avec panache son jeu de service pour égaliser à 4 partout, puis en breakant dans la foulée.

Et cette fois, il n'y eut pas de miracle pour Alcaraz. « Si je veux faire des grandes choses en Grand Chelem, gagner plus de tournois du Grand Chelem, ce genre d'absence au niveau mental, c'est quelque chose sur lequel je dois m'améliorer », retient l'Espagnol de vingt ans, méconnaissable en début de match, longtemps incapable de trouver des solutions, s'entêtant à frapper toujours plus fort et commettant des fautes à gogo.

Devenu le plus jeune n° 1 mondial de l'histoire en 2022 et déjà double lauréat en Grand Chelem (US Open 2022 et Wimbledon 2023), « Carlitos » n'a encore jamais renversé de match après avoir accusé deux sets de retard. Quant à Zverev, c'est la première fois, à sa onzième tentative, qu'il bat un joueur du top 5 en Grand Chelem.

Voilà l'Allemand pour la septième fois de sa carrière en demi-finale majeure, pour la deuxième fois à Melbourne après 2020, à 26 ans. Il n'a jusque-là atteint qu'une finale, celle perdue à New York la même année.


Sa qualification pour le dernier carré « Down Under » intervient au bout d'une quinzaine australienne entamée avec l'annonce de son procès à venir pour violences conjugales présumées à l'encontre d'une de ses ex-compagnes, à Berlin, à partir du 31 mai.

Des poursuites judiciaires qui surviennent au moment où le champion olympique en titre vient d'intégrer le conseil des joueurs de l'ATP. Est-il approprié qu'il y reste dans ces circonstances ? a-t-il été interrogé au cours du tournoi. « Pourquoi ça ne le serait pas ? » a-t-il répondu.

Demie inattendue

Dans le haut du tableau féminin, il y aura une demi-finale inattendue entre la Chinoise Zheng Qinwen, n° 15 mondiale, et la surprise ukrainienne Dayana Yastresmka, 93e mondiale et issue des qualifications.

Yastremska, victorieuse 6-3, 6-4 de la jeune Tchèque Linda Noskova, top 50 à 19 ans, est devenue, à 23 ans, la cinquième joueuse issue des qualifications à s'inviter dans le dernier carré en Grand Chelem dans l'ère Open.

La dernière en date ? Emma Raducanu, à l'US Open 2021. La jeune Britannique avait alors été jusqu'à réaliser l'exploit d'être sacrée à New York. Inédit. Pour Zheng, qui a renversé la Russe Anna Kalinskaya (75e) 6-7 (4/7), 6-3, 6-1, double récompense : une première demi-finale majeure, à 21 ans, et une entrée dans le club sélect du top 10 à l'issue de l'Open d'Australie.


Au bord d'assommer le n° 2 mondial Carlos Alcaraz en moins de deux heures, le n° 6 mondial Alexander Zverev a finalement résisté à sa furia tardive mercredi pour rejoindre Daniil Medvedev (n° 3) dans le dernier carré de l'Open d'Australie.

Mené 6-1, 6-3, 5-2 en un éclair, Alcaraz est passé à deux reprises à deux points du K.-O. (à 5-3...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut