Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Guerre Israël - Hamas

Plus de dix enfants par jour sont amputés d'au moins un membre à Gaza, dénonce une ONG

« La souffrance des enfants dans ce conflit est inimaginable, inutile et totalement évitable ».

Plus de dix enfants par jour sont amputés d'au moins un membre à Gaza, dénonce une ONG

Eman Al-Kholi, une petite Palestinienne amputée après un bombardement israélien qui a tué ses parents, assise sur une chaise roulante à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 28 décembre 2023. Photo REUTERS/Arafat Barbakh

« Plus de 10 enfants par jour, en moyenne, ont perdu une jambe ou les deux à Gaza depuis que le conflit a éclaté il y a trois mois », a déclaré l'association Save the Children, qui a appelé à un « cessez-le-feu définitif ». 

L'offensive israélienne contre la bande de Gaza y a fait 22 835 morts, majoritairement des civils, selon le dernier bilan du Hamas publié plus tôt dimanche. Les bombardements ont rasé des quartiers entiers, déplacé 85 % de la population et provoqué une crise humanitaire catastrophique selon l'ONU.

Dans un communiqué, Save the Children a cité des chiffres fournis par l'Unicef, l'agence des Nations unies pour l'enfance, selon lesquels depuis le 7 octobre, « plus de 1 000 enfants ont été amputés d'une ou des deux jambes », ainsi que l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui affirme que « bon nombre » de ces amputations « ont été réalisées sans anesthésie », faute de médecins qualifiés et de matériel.

« J'ai vu des médecins et des infirmiers complètement dépassés lorsque des enfants arrivaient avec des blessures causées par des explosions », a raconté Jason Lee, directeur national de Save the Children en Palestine, évoquant l'impact dévastateur sur le corps médical de « voir des enfants souffrir à ce point et de ne pas disposer du matériel et des médicaments nécessaires pour les traiter ou soulager leur douleur ». 

« La souffrance des enfants dans ce conflit est inimaginable, inutile et totalement évitable », a ajouté M. Lee, qui a appelé à ce que les responsables des « meurtres et mutilations d'enfants » rendent des comptes.

« Si la communauté internationale ne prend pas des mesures pour assumer ses responsabilités en vertu du droit international humanitaire, l'histoire nous jugera », a-t-il poursuivi, avant de conclure : « Seul un cessez-le-feu définitif mettra fin aux meurtres, aux mutilations de civils, et permettra l'acheminement de l'aide humanitaire dont nous avons désespérément besoin, y compris les médicaments essentiels pour les enfants blessés ».

« Plus de 10 enfants par jour, en moyenne, ont perdu une jambe ou les deux à Gaza depuis que le conflit a éclaté il y a trois mois », a déclaré l'association Save the Children, qui a appelé à un « cessez-le-feu définitif ». L'offensive israélienne contre la bande de Gaza y a fait 22 835 morts, majoritairement des civils, selon le dernier bilan du Hamas publié...

commentaires (7)

La “bande de dégénérés” sont ceux qui pratiquent un châtiment capital sur tout un peuple pour un crime qui n’est pas le leur .

Hacker Marilyn

15 h 03, le 08 janvier 2024

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • La “bande de dégénérés” sont ceux qui pratiquent un châtiment capital sur tout un peuple pour un crime qui n’est pas le leur .

    Hacker Marilyn

    15 h 03, le 08 janvier 2024

  • Toute attente à un enfant est atteinte à l'innocence et à l'humanité... quel courage peut on souhaiter à ces innocents pour que l'humanité soit satisfaite??

    Wlek Sanferlou

    14 h 08, le 08 janvier 2024

  • Je vous renvoie aux paroles nauséabondes de Nili Naouri qui vocifère qu'il n'y a pas de civils innocents à Gaza. Et ce sont ces gens-là qui osent dire qu'ils ne sont pas des nazis?!

    Politiquement incorrect(e)

    13 h 57, le 08 janvier 2024

  • Nous sommes solidaires et oh combien tristes de voir des innocents se faire tuer et massacrer à cause d’une bande de dégénérés qui est cachée dans des tunnels. Les gazaouis ne cessent de le répéter à qui veut l’entendre, mais personne pour transmettre leur douleur et leur désarroi. Tout comme les libanais qui serrent les dents et implorent tous les dieux pour cela ne leur soit pas imposer par une bande de terroristes qui prennent notre pays pour une plateforme guerrière où seuls les civils seront sacrifiés pour défendre les intérêts d’un pays étranger. Nous ne sommes pour rien de ce qui arriv

    Sissi zayyat

    10 h 56, le 08 janvier 2024

  • Ou une future paix impossible... Comment demander à cet enfant, dans vingt ans d'ignorer son passé, la perte de ses parents et cette atteinte à son intégrité physique ..

    C…

    08 h 36, le 08 janvier 2024

  • ÇA SUFFIT !!!

    Gros Gnon

    21 h 24, le 07 janvier 2024

  • Même les SS n’ont pas osé aller si loin…

    Gros Gnon

    21 h 19, le 07 janvier 2024

Retour en haut