Rechercher
Rechercher

Sport - NBA

Performance record pour Antetokounmpo

Le Grec a réussi un match de titan en marquant 64 points lors du succès des Bucks contre Indiana (140-126), tandis Victor Wembanyama a été proche de faire vaciller les Lakers privés de LeBron James, mercredi en NBA.

Giannis Antetokounmpo en action lors de la victoire des Milwaukee Bucks contre les Indiana Pacers jeudi sur le terrain du Fiserv Forum de Milwaukee, Wisconsin. Stacy Revere/AFP

La soirée avait un goût de revanche pour les Bucks, dominés par les Pacers en demi-finale de la nouvelle Coupe NBA jeudi dernier à Las Vegas.

Cette fois, Giannis Antetokounmpo a rapidement pris les choses en main, et le MVP 2019 et 2020, champion en 2021 avec sa franchise, a réussi une performance folle avec 64 points, 14 rebonds et 4 passes, pour une victoire 140 à 126. De quoi établir un nouveau record à Milwaukee (et donc un nouveau record personnel pour lui également puisqu’il a joué toute sa carrière avec les Bucks), en plus du plus gros carton de la saison.

Inarrêtable, le Grec de 29 ans a tiré à 20 sur 28 et régalé son public du Fisery Forum. La tension entre les deux formations a culminé lorsqu’Aaron Nesmith a enroulé son bras autour du cou d’Antetokounmpo alors que celui-ci filait au cercle, déclenchant une échauffourée avec joueurs et staff.

Après le coup de sifflet final, encore, le Grec et d’autres joueurs de Milwaukee ont foncé demander des comptes aux Pacers pour une simple incompréhension autour du ballon du match, d’après le coach d’Indiana Rick Carlisle.

« Oscar Tshiebwe a marqué ses premiers points, donc nous avons gardé le ballon pour lui, on ne pensait pas au record de points de Giannis. Quelques minutes plus tard, plusieurs joueurs sont venus nous trouver (...). Il y a eu une sorte de grosse mêlée. Je ne pense pas que des coups de poing aient été échangés, mais notre manager général a reçu un coup de coude dans les côtes de la part d’un des leurs. »

« Talent »

Dans un match moins tendu mais finalement très disputé, le Français Victor Wembanyama a été proche de jouer un mauvais tour aux Los Angeles Lakers, privés de Lebron James (mollet gauche) mais finalement vainqueurs 122 à 119.

En tête de façon confortable tout le match, les Angelenos, vainqueurs de la Coupe NBA samedi à Las Vegas, ont subi un énorme quatrième quart-temps du géant français (2,24 m), soudain adroit de loin, qui a totalisé 30 points, 13 rebonds et 6 contres. Mais le rookie a raté le shoot de l’égalisation à huit secondes de la fin en commettant une faute offensive.

« Nous sommes jeunes, nous manquons d’expérience, mais nous n’avons pas d’excuses. Nous devons nous mettre à hauteur de l’intensité de l’adversaire, être plus actifs en défense », a déploré « Wemby » à propos de la première mi-temps.

« J’essaie de faire tout mon possible pour l’équipe. Je me concentre plus sur le rebond en essayant d’être un joueur plus solide, c’est en progrès. » Wembanyama a surtout offert un beau duel face au pivot All-Star Anthony Davis, meilleur joueur du match avec 37 points, qui n’a pas ménagé le Français, avec notamment un « poster dunk » lors du deuxième quart-temps.

« Il a évidemment beaucoup de pression en tant que n° 1 de la draft, mais c’est un sacré joueur. Il a eu du mal par moments ce soir mais a fini par briller. C’est l’un de ces grands talents générationnels. C’était amusant de l’affronter », a salué Davis.

Malgré une prestation correcte, les Spurs ont ainsi enchaîné une 18e défaite consécutive. Ils accueillent de nouveau les Lakers vendredi pour un éventuel premier duel entre « Wemby » et le « King » LeBron James.




La soirée avait un goût de revanche pour les Bucks, dominés par les Pacers en demi-finale de la nouvelle Coupe NBA jeudi dernier à Las Vegas.

Cette fois, Giannis Antetokounmpo a rapidement pris les choses en main, et le MVP 2019 et 2020, champion en 2021 avec sa franchise, a réussi une performance folle avec 64 points, 14...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut