Rechercher
Rechercher

Sport - Ligue 1

L'OM rebondit contre Rennes

Les Marseillais ont renoué avec le succès en championnat dimanche à domicile contre le Stade Rennais (2-0).

Pierre-Emerick Aubameyang célébrant son but inscrit lors du succès de l'Olympique de Marseille contre le Stade Rennais, dimanche au Stade Vélodrome. Nicolas Tucat/AFP

L'OM s'est offert dimanche sa deuxième victoire de la semaine et son premier succès en Ligue 1 depuis près de deux mois en s'imposant 2-0 contre Rennes, totalement inoffensif et qui replonge de son côté après deux résultats positifs. 

Le redressement n'est pas encore très spectaculaire et l'OM reste 9e au classement, loin de là où il aurait voulu être après 14 journées. Mais l'équipe de Gennaro Gattuso attendait ce succès en championnat depuis le 8 octobre et la venue du Havre et elle saura s'en contenter.

D'autant que les Marseillais viennent d'enchaîner deux victoires d'affilée pour la première fois cette saison, à l'exception d'une série début août contre Reims et le Panathinaïkos, face à qui le succès (2-1) n'avait pas suffi à éviter une élimination aux tirs au but.

En battant l'Ajax Amsterdam jeudi (4-3) puis Rennes dimanche, l'OM a surtout bien géré le début de sa périlleuse série de trois matchs à domicile. Il lui reste la réception de Lyon mercredi en match en retard pour confirmer, peut-être, un vrai renouveau.

En attendant, la victoire de jeudi contre l'Ajax n'avait pas encore tout apaisé et les Marseillais ont été accueillis par quelques banderoles revendicatives déployées dans le Virage Nord, mais sans sifflets.

Il y en a un tout de même à qui le succès de jeudi a fait du bien, c'est Pierre-Emerick Aubameyang. Auteur d'un triplé face à l'Ajax, le Gabonais a de nouveau marqué dimanche, en ouvrant le score dès la 8e minute sur son troisième penalty réussi de la semaine.

Celui-ci avait été obtenu par Iliman Ndiaye, fauché par Christopher Wooh au bout d'un une-deux avec Azzedine Ounahi et de la seule bonne action, ou à peu près de la première période.


À 10 contre 10

Pour le reste, les 45 premières minutes ont été décevantes des deux côtés, techniquement médiocres et sans intensité. À Rennes, Martin Terrier s'est simplement signalé par une frappe au-dessus (16e), alors que l'OM a beaucoup reculé, restant néanmoins parfois menaçant en contre.

La suite a d'abord été du même tonneau, avec une avalanche de passes trop longues, de centres perdus et de choix douteux. Mais sans être brillant, très loin de là, l'OM a paru contrôler la situation contre des Rennais (12e) d'une très grande faiblesse alors que les deux premiers matchs de Julien Stephan sur le banc – deux victoires – avaient fait naître quelques espoirs.

Le match a finalement tourné à la 60e minute quand Wooh, qui a décidément raté sa soirée, a été expulsé pour un tacle dangereux sur Geoffrey Kondogbia.

Cinq minutes plus tard, l'OM a en effet creusé le score via Azzedine Ounahi, buteur (2-0, 65e) sur une belle action personnelle, un joli slalom au cœur de la complaisante défense rennaise, puis une frappe puissante sous la barre de Steve Mandanda.

Le match s'est fini à 10 contre 10, car Ndiaye a à son tour été expulsé pour une vilaine faute sur Jeanuël Belocian, mais cela n'a pas rendu les Bretons plus dangereux, Pau Lopez se contentant de regarder quelques frappes passer au-dessus de sa transversale.

L'OM a donc bouclé l'affaire sans trembler et l'on peut penser qu'il va mieux. Mais on ne pourra en être vraiment sûr que mercredi après la visite de Lyon, un autre grand malade du championnat.


L'OM s'est offert dimanche sa deuxième victoire de la semaine et son premier succès en Ligue 1 depuis près de deux mois en s'imposant 2-0 contre Rennes, totalement inoffensif et qui replonge de son côté après deux résultats positifs. 

Le redressement n'est pas encore très spectaculaire et l'OM reste 9e au classement, loin de là où il...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut