Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Liberté...

Quel jour triste pour mon pays ! Il paraît qu’on fête l’indépendance. Quelle blague. Aujourd’hui, on pleure encore une fois la liberté d’expression, la liberté de la presse et l’humanité.

Ce poème que j’ai écrit en janvier 2015 et qui est malheureusement toujours d’actualité est un cri du cœur et de soutien à tous les journalistes indépendants et les défenseurs de la pensée libre. Ce sujet me tient à cœur vu que mon père, qui est journaliste, a été l’objet de plusieurs attentats, d’un enlèvement et de menaces. Pas besoin de dire que les lignes téléphoniques tout comme les murs avaient des oreilles.

« Liberté ! Liberté ! Liberté !

Que de gens sont morts pour toi

Des Rouges, des Noirs, des Blancs

Athées, chrétiens et musulmans

Riches et pauvres

Des vieux, des jeunes, et même des enfants

Hommes et femmes, êtres vivants

Sans aucun regret et même avec joie

Avec chaque souffle rendu

Quelqu’un, quelque part, se souvient de toi

Se bat pour toi

Meurt pour toi

Un crayon à la main

Un sourire sur les lèvres

Et l’espoir d’un demain. »


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « Courrier » n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, « L’Orient-Le Jour » offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires, ni injurieux, ni racistes.

Quel jour triste pour mon pays ! Il paraît qu’on fête l’indépendance. Quelle blague. Aujourd’hui, on pleure encore une fois la liberté d’expression, la liberté de la presse et l’humanité.Ce poème que j’ai écrit en janvier 2015 et qui est malheureusement toujours d’actualité est un cri du cœur et de soutien à tous les journalistes indépendants et les défenseurs de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut