Rechercher
Rechercher

Culture - Liban

Pourquoi Tyga a-t-il annulé son concert au Festival de Byblos ?

L’annulation du concert n’est pas liée au passage du rappeur par Israël, affirme le président du comité du festival à « L’Orient-Le Jour ».

Pourquoi Tyga a-t-il annulé son concert au Festival de Byblos ?

Une photo montrant l’annulation du concert de Tyga au Festival international de Byblos. Photo compte Instagram @byblosfestival

Le concert de la star américaine de rap Tyga, qui devait se tenir le 19 août au Liban dans le cadre du Festival international de Byblos, a finalement été annulé.

L’information a été partagée sur les réseaux sociaux du festival mercredi soir, sans détails sur les causes de cette annulation.

« Le Festival international de Byblos a le regret d’annoncer l’annulation du concert de Tyga ce samedi 19 (août) pour des raisons indépendantes de sa volonté », peut-on lire sur le compte Instagram du festival. « Le remboursement des billets vendus commencera à partir de lundi », indique le message. 

« La décision émane directement de l’artiste », a expliqué Raphaël Sfeir, président du comité du Festival de Byblos, à L’Orient-Le Jour.

Concert en Israël

Cette version des faits dément ainsi des rumeurs sur les réseaux sociaux concernant une supposée interdiction de la venue de l’artiste en raison d’un concert en Israël dernièrement.

« Nous étions au courant que Tyga se produisait en Israël. La Sûreté générale (SG) n’a jamais émis d’objection à ce sujet. Le seul moment où la SG nous a contactés, c’était pour le paiement des frais du concert », a souligné M. Sfeir.

La SG n’était pas disponible dans l’immédiat pour réagir à cette affaire.

Tyga, dont le vrai nom est Michael Ray Stevenson, est un rappeur, chanteur et auteur-compositeur américain. Il est né le 19 novembre 1989 à Compton, en Californie. Il est surtout connu pour ses succès dans le domaine du hip-hop et du rap, ainsi que pour sa participation à l’industrie de la musique depuis le début des années 2000. Au cours de sa carrière, Tyga a sorti plusieurs albums à succès, dont Careless World: Rise of the Last King en 2012 et Hotel California en 2013. En plus de sa carrière musicale, Tyga s’est également impliqué dans d’autres domaines tels que la mode et le cinéma.

« Le Festival de Byblos n’a pas lui-même organisé la venue de la star américaine », précise Raphaël Sfeir à L’OLJ. « Nous avions uniquement loué la scène, et c’est Monkey Management, une compagnie de production, qui s’était chargée des aspects techniques de la venue de l’artiste », explique-t-il.

Contactée par L’OLJ, Monkey Management n’était pas disponible dans l’immédiat pour fournir plus d’informations.

Raphaël Sfeir indique pour sa part que Tyga « a annoncé qu’il serait au Liban l’été prochain, mais cela n’est toujours pas confirmé ». L’OLJ a tenté de joindre Tyga pour un commentaire sur cette affaire, mais sans succès.

Concernant le remboursement des billets, M. Sfeir a souligné qu’il se ferait « via les points de vente de Virgin Ticketing Box Office ».

Pour mémoire

Musique et politique : retour sur les spectacles cibles de campagnes de boycott au Liban

Plusieurs autres artistes avaient soit reçu des menaces, soit annulé leur venue au Liban après avoir été accusés de s’être rendus en Israël, ou tout simplement d’être juifs.

En août 2019, le Festival international de Byblos avait en outre annoncé l’annulation du concert du groupe libanais Mashrou’ Leila, accusé par ses détracteurs d’atteinte aux valeurs et symboles chrétiens. À l’époque, le Festival de Byblos avait évoqué des menaces sécuritaires pour justifier l’annulation.

Le concert de la star américaine de rap Tyga, qui devait se tenir le 19 août au Liban dans le cadre du Festival international de Byblos, a finalement été annulé. L’information a été partagée sur les réseaux sociaux du festival mercredi soir, sans détails sur les causes de cette annulation.« Le Festival international de Byblos a le regret d’annoncer l’annulation du concert de Tyga...

commentaires (4)

Ce genre d'article en une du journal, vraiment ? On va devoir finir par conclure qu'il y a là un agenda politique cher OLJ.

sarraf antoine

16 h 20, le 17 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Ce genre d'article en une du journal, vraiment ? On va devoir finir par conclure qu'il y a là un agenda politique cher OLJ.

    sarraf antoine

    16 h 20, le 17 août 2023

  • Ce genre d'article en une du journal, vraiment ? On va devoir finir par conclure qu'il y a là un agenda politique cher OLJ...il faut bien entendu parler de tout, en particulier les coups de butoir répétés aux libertés publiques et sur les questions de mœurs. Mais, dans le même temps, on ne peut s'empêcher de constater la pauvreté de votre couverture sur les questions de fond économiques, financières, de corruption, etc...ce n'est pas la récente tribune honteuse de M. Chami qui fait l'affaire en la matière. Par exemple, l'annonce des réserves de la BDL autour de 7 milliards ne devrait-elle pas l'occasion d'une série d'articles sur ce que l'oligarchie mafio-confessionnelle a fait en coulisses depuis 4 ans, au lieu de nous parler de l'écume des jours et de publier 10 articles sur le cas Barbie ?

    IBN KHALDOUN

    15 h 40, le 17 août 2023

  • Le Liban devient ingérable!

    CW

    15 h 32, le 17 août 2023

  • Il est gay ?

    Ca va mieux en le disant

    15 h 13, le 17 août 2023

Retour en haut