Rechercher
Rechercher

Économie - Conjoncture

Bank of America mitigée par rapport aux derniers développements économiques au Liban

La banque estime que l’éventuelle adoption d’une loi régissant un prêt de la BDL au gouvernement « pourrait être exploitée par la classe politique » pour son propre intérêt.

Bank of America mitigée par rapport aux derniers développements économiques au Liban

Bank of America indique que la feuille de route « complète » proposée par les quatre vice-gouverneurs de la Banque du Liban représente une « étape positive compte tenu des circonstances actuelles ». Photo d'illustration Bigstock

Dans une note publiée en début de semaine, Bank of America indique que la feuille de route « complète » proposée par les quatre vice-gouverneurs de la Banque du Liban (BDL) représente une « étape positive compte tenu des circonstances actuelles ».

En revanche, si la banque estime que cette feuille de route vise « à débloquer des réformes attendues depuis longtemps », elle pense aussi que « la classe politique n'autorisera probablement que des réformes limitées dans sa tentative de préserver le statu quo » qui prévaut actuellement dans le pays. Une situation qui pousse les auteurs de cette note à estimer que le Liban pourrait d’ores et déjà faire face à une « occasion manquée » d’apporter un « changement contrôlé » dans les politiques monétaires et économiques du pays. Selon eux, cette réforme limitée pourrait aussi engendrer plus de transparence sur les avoirs et les réserves de la BDL.

En parallèle, dans un communiqué publié jeudi, l’Association des banques du Liban s'est déclarée « pleinement satisfaite » de l’engagement du gouverneur de la BDL par intérim Wassim Mansouri, à respecter les lois en vigueur. L’ABL retient notamment celles qui concernent la façon de prêter à l’État libanais, ou au fait de ne pas toucher aux dépôts obligatoires placés à la BDL qui, in fine, reviennent aux déposants. Également, et tout comme Bank of America, le conseil d’administration de l’ABL salue la volonté du gouverneur de pousser vers l’adoption de la feuille de route qui comprend les lois nécessaires pour résoudre la crise bancaire, dont « le contrôle des capitaux et la restructuration bancaire ».

L'ingérence de la classe politique

Sur un ton plus négatif, Bank of America estime que l’éventuelle adoption d’une loi régissant un prêt de la BDL au gouvernement, telle que revendiquée par les quatre vice-gouverneurs, « pourrait être exploitée par la classe politique » pour son propre intérêt. Car, pour Bank of America, cette même classe politique serait prête à exploiter la faible marge de manœuvre de la BDL à son avantage. Or bien que les quatre vice-gouverneurs aient « menacé de démissionner collectivement », pour faire pression sur les responsables politiques, « nous ne nous attendons pas à ce que cela se produise en raison des répercussions juridiques », ajoutent les auteurs dans leur note.

En plus de cela, « le front uni affiché par les quatre vice-gouverneurs pourrait se fissurer », alors que certains d'entre eux seraient « affiliés à des partis politiques ». « La pression politique pourrait donc forcer le conseil central de la BDL à préserver le statu quo », conclut la banque américaine, qui craint que la feuille de route des vice-gouverneurs ne serve encore une fois qu’à « gagner du temps ».

Enfin, outre les résultats de cette feuille de route, Bank of America souligne que l’amélioration de la situation au Liban dépend notamment de l’élection d’un président de la République (en mesure d’enclencher tout le processus de nominations politiques) ; des résultats de l'exploration gazière dans le bloc 9 prévue pour le quatrième trimestre 2023 ; et finalement de la décision du Conseil d’État, attendue d’ici la fin de l’année, concernant le sort de certains engagements de la BDL vis-à-vis des banques commerciales.

Dans une note publiée en début de semaine, Bank of America indique que la feuille de route « complète » proposée par les quatre vice-gouverneurs de la Banque du Liban (BDL) représente une « étape positive compte tenu des circonstances actuelles ».En revanche, si la banque estime que cette feuille de route vise « à débloquer des réformes attendues depuis longtemps », elle pense...
commentaires (1)

un lien pour la note de BoA svp?

Houssem Tefiani

17 h 39, le 10 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • un lien pour la note de BoA svp?

    Houssem Tefiani

    17 h 39, le 10 août 2023

Retour en haut