Rechercher
Rechercher

Société - Censure

Le ministre de la Culture veut interdire le film Barbie au Liban

"La projection de ce film aura les pires effets et conséquences, notamment sur les enfants", estime le ministre sortant Mohammad Mortada.

Le ministre de la Culture veut interdire le film Barbie au Liban

L'actrice Margot Robbie pose à l'avant-première du film Barbie à Londres, le 12 juillet 2023. Photo AFP

Le film Barbie, dont la sortie au Liban était prévue le 31 août, ne sera probablement jamais projeté dans les cinémas libanais. Ce mercredi, le ministre sortant de la Culture Mohammad Mortada a demandé à la Sûreté générale (SG), par l'intermédiaire du ministère de l'Intérieur, d'interdire le film.

En juillet, la date de sortie de Barbie avait déjà été repoussée au Liban et dans certains pays du Golfe.

Dans un communiqué publié mercredi après-midi, M. Mortada a indiqué avoir envoyé un mémo à la SG "afin qu'elle prenne toutes les mesures nécessaires pour interdire ce film au Liban".

Les justifications du ministre

"Ce film va à l'encontre des valeurs morales et religieuses du Liban, car il encourage la perversité et la transformation des sexes tout en appelant au rejet de la tutelle patriarcale et en ridiculisant le rôle des mères", a déclaré M. Mortada pour justifier sa décision d'en demander l'interdiction. "Le ministère de la Culture et toutes les parties concernées sont invités à respecter les décisions prises à l'issue de la réunion ministérielle consultative qui s'est tenue mardi à Dimane et qui a mis l'accent sur le respect des valeurs familiales", poursuit le texte.

Lire aussi

La date de sortie du film Barbie repoussée dans les cinémas libanais

Le Premier ministre sortant Nagib Mikati a tenu une réunion ministérielle informelle mardi dans la résidence d'été du patriarche maronite Béchara Raï à Dimane. Une déclaration commune publiée à l'issue de la réunion appelle "toutes les autorités, les institutions éducatives, les médias et la société civile à se concentrer sur l'identité nationale, son éthique et ses valeurs, y compris la famille". Toujours selon ce communiqué, "les idées qui vont à l'encontre de l'ordre divin et des principes partagés par tous les Libanais doivent être combattues".

Contre les "valeurs morales" libanaises

"Ce film contredit les valeurs morales, religieuses et familiales qui protègent la société libanaise. La projection de ce film au Liban aura les pires effets et conséquences, notamment sur les enfants", a déclaré le ministre de la Culture.

La semaine dernière, la chaîne TV al-Mayadeen, réputée proche du Hezbollah, avait publié sur Instagram une vidéo critiquant le film pour sa promotion du "féminisme extrême et de l'homosexualité".

Lire aussi

Encore un film interdit au Liban : le dernier Spider-Man et son drapeau transgenre

Traditionnellement, la Sûreté générale autorise ou censure les films et les pièces de théâtre avant qu'ils ne soient projetés publiquement au Liban, via son comité de censure. Cependant, une source à la SG a fait savoir mercredi à L'Orient Today que la décision d'interdire Barbie n'était pas de son ressort.

En octobre 2021, Ayman Mhanna, directeur exécutif de la Fondation Samir Kassir, qui milite pour la liberté des médias, avait déclaré à L'Orient Today que le rôle de la SG en tant qu'unique autorité de censure au Liban enfreignait une loi de 1947 qui dispose qu'un comité de représentants ministériels devait superviser les procédures d'approbation préalable.

Au Liban, les films sont régulièrement interdits ou partiellement censurés pour des questions du même genre. En juin, Spider-Man : Across the Spider-Verse avait été interdit à cause d'un drapeau transgenre, qui apparaît brièvement à l'arrière-plan d'une scène. L'année dernière, le Liban a rejoint au moins 14 pays du Moyen-Orient et d'Asie dans sa décision d'interdire le film Pixar Lightyear de Walt Disney à cause d'un bref baiser entre deux femmes.

Le film Barbie, dont la sortie au Liban était prévue le 31 août, ne sera probablement jamais projeté dans les cinémas libanais. Ce mercredi, le ministre sortant de la Culture Mohammad Mortada a demandé à la Sûreté générale (SG), par l'intermédiaire du ministère de l'Intérieur, d'interdire le film.En juillet, la date de sortie de Barbie avait déjà été repoussée au Liban et...

commentaires (37)

Bonjour, j'ai vu passer ailleurs un certain commentaire a ce sujet, émis par une certaine Émilie, dont j'apprécie autant l'humour que le réalisme.... Ce qui ne m'empêche pas de remuer ciel et terre, famille et agence bancaire ou aérienne, pour trouver le temps de rejoindre mes amis beyrouthins et passer quelques jours avec eux. Bonne journée.....

DODANE Bernard

13 h 46, le 11 août 2023

Tous les commentaires

Commentaires (37)

  • Bonjour, j'ai vu passer ailleurs un certain commentaire a ce sujet, émis par une certaine Émilie, dont j'apprécie autant l'humour que le réalisme.... Ce qui ne m'empêche pas de remuer ciel et terre, famille et agence bancaire ou aérienne, pour trouver le temps de rejoindre mes amis beyrouthins et passer quelques jours avec eux. Bonne journée.....

    DODANE Bernard

    13 h 46, le 11 août 2023

  • Au moins un ministre qui se soucie du bien-être de ses concitoyens ... guidé par la main du parti divin.

    Zeidan

    11 h 32, le 11 août 2023

  • C'est le ministre qui a visionné le film avant de l'interdire?

    Céleste

    19 h 08, le 10 août 2023

  • Une culture de mortadelle !

    Wow

    15 h 49, le 10 août 2023

  • Si ce que dit le ministre est vrai,il a raison.

    ZEDANE Mounir

    15 h 32, le 10 août 2023

  • Un sujet loufoque... et j'en pleure... entre-temps on a des vidéos live sur les événements de kahalé ...

    Wlek Sanferlou

    14 h 12, le 10 août 2023

  • QUI A COPIE QUI DANS LA CENSURE ? CHETIVE EN COMPARAISON AVEC CELLE QUI FRAPPE LES ABONNES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 34, le 10 août 2023

  • IL COPIE LA CENSURE DE L,OLJ...

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 10, le 10 août 2023

  • Bonjour Beyrouth C'est typiquement libanais de "causer " sur des faits divers" tasse de cafe ..Marlboro (pour ne pas le nommer ) tant de sujets à aborder ….meme en aout Bon apéro !!

    salamé riad

    11 h 37, le 10 août 2023

  • Ministre de la culture? Je pensais qu’il était chargé de l’agriculture. Le pauvre sûrement surchargé et surmené. La culture est une vocation extrêmement difficile de nos jours avec tous les manques existants. Un background pour ce ministre à part politique et religion? Je demande sans préjugés, je vais rechercher pour mon information personnelle en sachant que tous les avis sont piétinés au Liban.

    Khazzaka May

    11 h 35, le 10 août 2023

  • Venant d’un ministre de l’inculture, cela ne choque personne. Nous avons déjà pris l’habitude à ce que ces incompétents se penchent sur des sujets qui leur ressemblent pour ne pas aborder les sujets de valeur puisque incompétents et fiers de l’être. A quand l’interdiction des dessins animés parce que américains? Cela ne saurait tarder puisque Tom incarne un chat naïf face à un Jerry, cette petite souris qui a mille et une astuces pour échapper à ses provocations.

    Sissi zayyat

    10 h 56, le 10 août 2023

  • ?????j’adore

    Abdallah Barakat

    09 h 10, le 10 août 2023

  • Hallelujah et Hamdulillah, les religions sont sauvées.

    Souheil Mansour

    08 h 41, le 10 août 2023

  • Decision tellement ridicule...

    Kaikati Paul

    07 h 53, le 10 août 2023

  • Pour autant que je sache, ce film ne semblé pas mériter qu'on se dérange pour aller le voir. Mais je ne pense pas qu'il mérite aussi la publicité qu'est en train de lui faire, aussi stupidement, notre ministre.

    Yves Prevost

    07 h 17, le 10 août 2023

  • Lorsqu'on echoue, on fait diversion en s'attaquant aux LGBTQI qui sont devenus le principal probleme au Liban ! C'est la chasse aux sorcieres, on nous ramene au moyen-age ! L'UE, les USA ainsi que les institutions financieres internationales doivent conditionner toute aide ou financement au respect de la liberte et des droits humains !

    OMAIS Ziyad

    01 h 52, le 10 août 2023

  • Pour prendre des décisions il faut un minimum d'informations ; monsieur Mortada et les autres brontosaures ont-ils vu le film?

    Geday Zeina

    23 h 41, le 09 août 2023

  • Merci au ministre de l’aculture de nous éclairer de sa lanterne. Puisqu’on peut interdire les films qui ne respectent pas les valeurs partagées par les Libanais, peut-on interdire les films qui montrent des femmes voilées svp? Et toutes les images montrant des voleurs ou des menteurs à la télévision aussi.

    K1000

    23 h 06, le 09 août 2023

  • Qu il ne prenne pas sa famille le voir..

    Isabelle Yared

    23 h 06, le 09 août 2023

  • La culture c’est comme la confiture. Moins on en a, plus on l’étale… tant qu’à faire, autant interdire la pluie puisque l’arc en ciel qui s’ensuit pourrait nous faire penser au drapeau LGBT. Ce film est probablement complètement débile mais bon, comme tous les films censurés nous allons le télécharger et le visionner en famille.

    Gros Gnon

    22 h 54, le 09 août 2023

  • O Tartuffe tu es à nouveau parmi nous "Couvrez ce sein que je ne saurais voir, par de pareils objets les âmes sont blessées". Dieu épargne nous l'hypocrisie et les aberrations en ton nom, on a été suffisamment depouillé au nom du clanisme et autres idéologies prédatrices.

    stop béton

    22 h 52, le 09 août 2023

  • Notre cher “ministre” devrait se soucier davantage de l’état de l’Université Libanaise et des écoles publiques fermées depuis 3 ans déjà plutôt que de s’inquiéter des effets néfastes d’un film de poupées sur la société.. En tout cas on le remercie d’annihiler le QI des libanais et leur liberté de choisir et de penser.

    Joëlle Karam

    22 h 51, le 09 août 2023

  • Malheureusement, le ridicule ne tue pas. Il faudrait que quelqu’un lui explique que nous sommes au Liban et non en Iran. Et si cela ne lui convient pas, il peut émigré en Iran. Ce serait toujours un individu radical en moins.

    Saliba Patricia

    22 h 01, le 09 août 2023

  • Ah, enfin un sujet crucial et d'importance prioritaire pour lequel ce gouvernement se mobilise...Le reste c'est de la gnognotte

    IBN KHALDOUN

    21 h 55, le 09 août 2023

  • Nous voilà sauvés (encore une fois) in extremis ! Merci Monsieur le Ministre pour votre sollicitude et … vivent les bananes !

    Ayoub Elie

    21 h 34, le 09 août 2023

  • Pourquoi?

    Wow

    21 h 28, le 09 août 2023

  • Est-ce que le ministre de la culture en a ?

    TrucMuche

    20 h 51, le 09 août 2023

  • Un film où on voit H24 electricity, c'est censuré ?

    Lebaner

    20 h 42, le 09 août 2023

  • De toute façon les parents des enfants qui veulent voir Barbie n'ont qu'une ambition pour eux: qu'ils se barrent vers les pays où Mortada et co n'ont pas droit de cité.

    M.E

    20 h 27, le 09 août 2023

  • Le retour à l’age de pierre est en train de se faire au pas de course…

    Hadi Abillama

    20 h 26, le 09 août 2023

  • Barbarisme

    Murad Mazen

    20 h 26, le 09 août 2023

  • COMMENTER ? A QUOI BON ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 18, le 09 août 2023

  • Les responsables libanais s'inquiètent du mauvais exemple que le film Barbie peut constituer pour la jeunesse libanaise. Mais par contre peu leur importe le mauvais exemple qu'eux-mêmes donnent à la société libanaise toute entière: corruption, vols, explosions, gabegie, gaspillage, injustices, le tout dans l'impunité la plus totale!

    Georges Airut

    20 h 04, le 09 août 2023

  • Disons tout de go, j’aime l’allure svelte des femmes, sans aller jusqu’à celles des Barbies, mais d’ici à interdire un film sous prétexte de l’une ou l’autre raison, comme la censure ou l’autocensure. La liberté totale, quoi ! Notre cher ministre ne pourrait ignorer qu’à l’ère des réseaux sociaux et autres antennes paraboliques, les amateurs de ces films feront tout pour se procurer une copie. Déjà, il y a presque un an, notre très cher ministre de la Culture a fait parler de lui, et à la suite de l’une de ses déclarations, des auteurs se sont retiré de visiter le pays du Cèdre. Je propose de le faire remplacer lors de la formation d’un nouveau cabinet par Rima Abdel Malak, actuellement en poste à Paris, et jusqu’à présent effectue un parcours quasi presque sans faute… pour lutter contre l’obscurantisme.

    Nabil

    19 h 50, le 09 août 2023

  • Le film Barbie nuit aux valeurs morales de la société libanaise. Mais l'explosion du port et de la moitié de la ville de Beyrouth qui reste impunie et dont l'enquête est entravée par tous les responsables de cette catastrophe ne nuit pas aux valeurs morales de la société libanaise. La corruption qui règne au sein de l'Administration et dans toutes les sphères de la société, le vol des millions de dollars US de fonds des déposants dans les banques libanaises, tout cela ne nuit certainement pas aux valeurs morales de la société libanaise! Plus hypocrite tu meurs!

    Georges Airut

    19 h 29, le 09 août 2023

  • Il aurait sans doute préféré une Barbie toute voilée de noir... mais le Liban n'est pas encore tout à fait l'Iran, n'en déplaise à Mortada.

    Ca va mieux en le disant

    19 h 29, le 09 août 2023

  • Quand on est rétrograde... En arrière, Marche !!!

    Zakariah

    19 h 28, le 09 août 2023

Retour en haut