Rechercher
Rechercher

Politique - Liban-sud

L'armée israélienne tire des gaz lacrymogènes sur un député libanais et des journalistes près des fermes de Chebaa

Un porte-parole du mouvement Amal a déclaré à L'Orient Today que Kassem Hachem avait été légèrement blessé au genou en trébuchant pendant l'attaque.

L'armée israélienne tire des gaz lacrymogènes sur un député libanais et des journalistes près des fermes de Chebaa

Un soldat israélien prend position près de la frontière libanaise, à Metulla, dans le nord d'Israël, le 12 juillet 2023. Photo Jalaa Marey/AFP

L'armée israélienne a tiré samedi des gaz lacrymogènes sur le député Kassem Hachem, affilié au groupe parlementaire du mouvement chiite Amal, ainsi sur que des journalistes qui effectuaient une tournée près des fermes occupées de Chebaa, au Liban-Sud.

Des images en direct de la région montrent des forces israéliennes lançant des gaz lacrymogènes et des grenades sonores sur plusieurs journalistes accompagnant M. Hachem et leur demandant de quitter la région. D'autres images montrent un véhicule militaire israélien et un char positionnés juste derrière le député libanais et les journalistes. Des forces de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) ont été aperçues dans la zone entre les soldats israéliens et les journalistes.

Un porte-parole d'Amal a déclaré à L'Orient Today que M. Hachem avait été légèrement blessé au genou en trébuchant pendant l'attaque et qu'il était resté sur les lieux jusqu'à environ midi samedi.

Lire aussi

Une escalade du Hezbollah, passage obligé vers les négociations ?

"Ce matin, une douzaine d'individus ont franchi la Ligne bleue au sud de la zone de Bastarra. En réponse, les Forces de défense israéliennes ont déployé des grenades lacrymogènes. Les forces de maintien de la paix de la Finul, les forces armées libanaises et les forces de défense israéliennes se trouvent toutes sur le site. La situation est en cours, mais actuellement calme", a déclaré une porte-parole des Casques bleus à L'Orient Today.

"Le général de division Aroldo Lazaro, notre chef de mission et commandant de la force, s'entretient avec les autorités des deux côtés de la Ligne bleue", a-t-elle ajouté. "Un certain nombre d'incidents survenus ces derniers jours ont fait monter la tension et, grâce à l'engagement des parties de part et d'autre de la Ligne bleue ces incidents n'ont pas connu d'escalade. Nous encourageons tout le monde à continuer à faire preuve du même niveau de retenue dans les heures et les jours à venir", a conclu la Finul.

Lire aussi

Ghajar, village contesté occupé par Israël

Contactée par L'Orient Today, l'armée libanaise n'était pas disponible dans l'immédiat.

Les fermes occupées de Chebaa font partie des zones contestées dont Israël n'a pas retiré ses forces lorsqu'elles ont quitté le sud du Liban en 2000. Elles ne sont pas officiellement considérées comme territoire libanais et certains experts affirment qu'il s'agit d'un territoire syrien.

Les tensions ont augmenté plus tôt en juillet après l'annexion par Israël de la partie nord du village voisin de Ghajar, divisé par la Ligne bleue des Nations unies entre Israël et le Liban. Quelques jours après que les forces israéliennes ont clôturé la partie nord de Ghajar, Israël et des parties non identifiées dans le sud du Liban ont échangé des tirs d'artillerie.

Vendredi, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a une fois de plus appelé à la libération de Ghajar lors d'un discours télévisé en direct.

Lire aussi

Nasrallah : Pas de négociations sur la frontière terrestre avec Israël

Les tensions entre le Liban et Israël se sont intensifiées ces dernières semaines, et plusieurs incidents de sécurité ont été enregistrés à la frontière sud.

Vendredi, l'armée israélienne a lancé une grenade assourdissante en direction d'un journaliste, et effectué trois tirs en l'air près de la zone frontalière. Mercredi après-midi, les forces israéliennes ont blessé trois membres du Hezbollah avec une grenade assourdissante près de Boustan, à la frontière.

Le 6 juillet, l'armée israélienne a mené des frappes aériennes dans le sud du Liban en réponse à un tir de missile antichar non revendiqué qui, selon elle, provenait du territoire libanais.

L'armée israélienne a tiré samedi des gaz lacrymogènes sur le député Kassem Hachem, affilié au groupe parlementaire du mouvement chiite Amal, ainsi sur que des journalistes qui effectuaient une tournée près des fermes occupées de Chebaa, au Liban-Sud.Des images en direct de la région montrent des forces israéliennes lançant des gaz lacrymogènes et des grenades sonores sur plusieurs...

commentaires (11)

Bassita walaw! 2 ou 3 larmes d'un député ne sont rien comparés aux rivières de larmes que le peuple meurtri verse toutes les minutes à cause des politiques de nos soi-disant responsables et autres élus... yallah, que les bombes lacrymogènes pleuvent sur tout nos politiciens

Wlek Sanferlou

15 h 38, le 16 juillet 2023

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Bassita walaw! 2 ou 3 larmes d'un député ne sont rien comparés aux rivières de larmes que le peuple meurtri verse toutes les minutes à cause des politiques de nos soi-disant responsables et autres élus... yallah, que les bombes lacrymogènes pleuvent sur tout nos politiciens

    Wlek Sanferlou

    15 h 38, le 16 juillet 2023

  • Ce n'est pas un peu tard de la part de M. Kassem député de Amal de venir parader en voulant imiter les députés de la contestation qui eux sont plus sincères et leur geste est plus authentique?

    Khairallah Issam

    23 h 21, le 15 juillet 2023

  • Que fais cette fameuse résistance? Beeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeep! Sound of Silence. Si Ghajar est aux syriens, qu'Assad s'en occupe!

    Marwan Takchi

    21 h 37, le 15 juillet 2023

  • En ravivant les tensions à la frontière sud, Israël donne au hezbollah le prétexte de garder ces armes pour soit disant défendre le territoire libanais. Israël est leur complice afin de maintenir le Liban dans le chaos.

    Badi Faddoul

    20 h 44, le 15 juillet 2023

  • LA CHALEUR A FRAPPE LES BOITES A VENT !

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 32, le 15 juillet 2023

  • Tout n’est que mensonges ,tricheries et singeries !

    Wow

    18 h 46, le 15 juillet 2023

  • M. Kassem aurait dû garder sa dignité, au lieu d’aller trébucher et se prosterner devant l’ennemi…. Maintenant il va parader sa blessure de ‘martyre’. Quel spectacle…

    Mago1

    18 h 36, le 15 juillet 2023

  • Gesticulations. Des gamineries : Ca me fait penser lorsque les enfants se disent entre eux : "Mon papa est plus fort que ton père"...et l'autre répondait pareil ...ils criaient, gueuler mais au final, ni les papas vont se disputer et ni les gamins ne le feront. Juste pour démontrer à l'autre qu'il est là et ...qu'il est le plus fort. Alors que les 2 sont crétins . Au lieu de penser aux citoyens, chacun pense à ses intérêts internes ( israéliens et en arrière plan les américains qui les calment et d'autre part le hezbollah et en arrière plan les iraniens qui veulent calmer le jeu régional ). On est tellement descendu bas qu'ils se disputent pour une tente installée...Franchement... Calmez vous et que la canicule ne vous surexcite pas...

    LE FRANCOPHONE

    15 h 57, le 15 juillet 2023

  • Les principaux responsables de cette tension actuelle sont les Syriens qui ne font rien pour ces zones contestées qu'Israël l'occupe même après avoir quitté le Liban en 2000. Elles ne sont pas considérées comme territoire libanais et ce même si les hezbollahis revendiquent leur appartenance au Liban. On attend une clarification de la Syrie qui ne viendra jamais, en dépit de certains experts affirmant qu'il s'agit d'un territoire syrien, d'où cette confusion qui arrangé tout le monde, a croire que ces territoires recèlent des trésors enfouis inimaginables...

    C…

    14 h 05, le 15 juillet 2023

  • Tout ce cinéma le Hezbollah le fait pour ne pas penser à l’élection présidentielle

    Eleni Caridopoulou

    14 h 04, le 15 juillet 2023

  • Quand netanyahou se sent menacé dans son gouvernement,il provoque des escalades pour diversifier la tension interne

    Haj Mohamed

    13 h 32, le 15 juillet 2023

Retour en haut