Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis - Wimbledon

Djokovic en habitué, Alcaraz haut la main

Malgré la perte d'un set, Novak Djokovic s'est qualifié lundi pour un quatorzième quart de finale à Wimbledon où Carlos Alcaraz a réussi haut la main le test Matteo Berrettini.

Novak Djokovic célébrant un point gagnant lors de son 8e de finale face à Hubert Hurkacz. Daniel LEAL / AFP

Djokovic, 2e mondial, a fait un pas de plus vers un 24e titre du Grand Chelem en battant le Polonais Hubert Hurkacz (18e) 7-6 (8/6), 7-6 (8/6), 5-7, 6-4 au terme d'un match interrompu la veille par le couvre-feu.

33 aces

« Je ne me souviens pas de la dernière fois où je me suis senti si impuissant en retour de service », a commenté le Serbe de 36 ans reconnu comme le meilleur relanceur du circuit. Son adversaire lui a en effet infligé 33 aces et a servi ses première balles à la moyenne de 207 km/h.

Mais Djokovic lui a pris l'unique jeu de service perdu de tout le tournoi pour prendre l'avantage dans le quatrième set et rester invaincu sur le Centre Court de Wimbledon depuis dix ans et sa défaite en finale face à Andy Murray le 7 juillet 2013.

Alors qu'il était l'un des seuls joueurs à avoir atteint les huitièmes de finale sans être touché par les perturbations du programme liées à la pluie des trois premiers jours, Djokovic devra cette fois enchaîner avec son quart dès mardi contre Andrey Rublev (7e).

Ce sera le 56e quart de finale en Majeur pour Djokovic quand son principal adversaire Carlos Alcaraz, qu'il ne peut affronter qu'en finale, s'est hissé pour la première fois en quarts à Wimbledon en faisant grande impression pour dominer le puissant Berrettini (38e), finaliste en 2021.

Le n° 1 mondial s'est imposé 3-6, 6-3, 6-3, 6-3. Preuve de sa supériorité, il n'a perdu son service qu'une fois, dans le premier set, puis n'a eu à défendre qu'une seule balle de break, dans le deuxième. Au contraire, il a obtenu 16 balles de break sur le service de Berrettini, pourtant l'une de ses principales armes, et en a concrétisé quatre.

Nouvel exploit d'Eubanks 

« Je voulais vraiment arriver en quarts après avoir perdu en 8es l'an dernier. Mais maintenant, j'en veux plus ! », a-t-il lancé. Son prochain adversaire sera le Danois Holger Rune (6e), vainqueur du Bulgare Grigor Dimitrov (24e) 3-6, 7-6 (8/6), 7-6 (7/4), 6-3 et qui jouera lui aussi son premier quart à Wimbledon, le troisième en Grand Chelem.

En revanche, pour Christopher Eubanks (43e), ce sera une première multifacette. Car l'Américain de 27 ans qui n'avait jamais joué à Wimbledon ni franchi le deuxième tour d'un tournoi du Grand Chelem ni battu un joueur du top 10 s'est offert une victoire contre le 5e mondial Stefanos Tsitsipas pour atteindre les quarts londoniens.

« J'ai l'impression de vivre un rêve, c'est dingue (...) C'est surréaliste, je n'arrive pas à y croire », a admis Eubanks après sa victoire 3-6, 7-6 (7/4), 3-6, 6-4, 6-4.

« Ce qui est bizarre au tennis, c'est qu'on ne joue jamais son meilleur tennis tout le match, mais on joue du mieux possible autant que possible, et sur les moments importants, j'ai bien joué. J'ai eu des hauts et des bas, mais vous m'avez tellement poussé pour réaliser des trucs incroyables », a-t-il ajouté en s'adressant au public conquis.

Il affrontera pour une place dans le dernier carré le n° 3 mondial Daniil Medvedev qui se découvre une capacité à bien jouer sur gazon.

« Mieux qu'à Roland »

« Je ne suis pas à fond sur les statistiques, mais Wimbledon est de loin mon pire tournoi du Grand Chelem en termes de tours. J'espère maintenant faire mieux qu'à Roland-Garros », a lancé le Russe qui menait 6-4, 6-2 lorsque Lehecka (37e) a abandonné en raison d'une blessure au pied.

Sur la terre battue parisienne, une surface qu'il exècre, Medvedev a pour meilleur résultat un quart de finale en 2021.

Il avait atteint les 8es de finale à Wimbledon en 2021 et avait été interdit de tournoi en 2022, comme tous les joueurs russes et bélarusses, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

La tenante du titre Elena Rybakina (3e) a, elle, bénéficié de l'abandon de Beatriz Haddad (13e) en raison de douleurs dorsales dès le premier set, alors que la Kazakhe menait 4-1.

Elle retrouvera en quarts son adversaire de la finale 2022, la Tunisienne Ons Jabeur (6e) qui a dominé la double lauréate tchèque Petra Kvitova (9e) 6-0, 6-3.

L'autre quart du bas du tableau opposera Aryna Sabalenka (2e) à Madison Keys (18e). La Bélarusse a expédié la Russe Ekaterina Alexandrova (22e) 6-4, 6-0 en 1h11 pour retrouver les quarts, comme en 2021 où elle s'était hissée jusqu'aux demi-finales. L'Américaine a arraché la qualification à la Russe Mirra Andreeva (102e et issue des qualifications) 3-6, 7-6 (7/4), 6-2.

Djokovic, 2e mondial, a fait un pas de plus vers un 24e titre du Grand Chelem en battant le Polonais Hubert Hurkacz (18e) 7-6 (8/6), 7-6 (8/6), 5-7, 6-4 au terme d'un match interrompu la veille par le couvre-feu.33 aces

« Je ne me souviens pas de la dernière fois où je me suis senti si impuissant en retour de service », a commenté le Serbe de 36 ans...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut