Rechercher
Rechercher

Société - Etats-Unis

Un suspect arrêté après le meurtre d'un étudiant libanais en Californie

Le tueur présumé, un ancien étudiant de l'Université de Californie (Davis), a été arrêté pour trois agressions à l'arme blanche survenues près du campus en l'espace de cinq jours.

Un suspect arrêté après le meurtre d'un étudiant libanais en Californie

Karim Abou Najm, victime d'un meurtre en Californie. Photo tirée de Facebook

Le meurtrier présumé de Karim Abou Najm, un étudiant libanais de l'Université de Californie, qui avait été poignardé à mort le 29 avril dans un parc de la ville de Davis a été arrêté par la police, a annoncé l'université dans un tweet vendredi.

Le suspect, un ancien étudiant de l'UC Davis, a été arrêté pour trois agressions à l'arme blanche - dont deux mortelles - survenues près du campus en l'espace de cinq jours. "La personne a été identifiée comme étant Carlos Dominguez. Il était en troisième année à l'UC Davis jusqu'au 25 avril 2023, date à laquelle il a été renvoyé pour des raisons académiques", précise le tweet.

L'université a déclaré qu'elle "travaille en partenariat avec les forces de l'ordre pour donner accès à toutes les informations nécessaire à l'enquête". "Nous apportons notre soutien à tous les étudiants qui ont pu être en contact" avec le suspect, a-t-elle ajouté. "Nous demandons à la collectivité de ne pas tirer de conclusions hâtives et de ne pas spéculer tant que tous les faits ne sont pas connus", a-t-elle conclu.

Le bureau du procureur du comté de Yolo a pour sa part affirmé dans un communiqué qu'il avait déposé deux plaintes pour meurtre et une autre pour tentative de meurtre contre Carlos Dominguez, 21 ans. La plainte allègue que le suspect "s'est livré à une conduite violente qui indique un grave danger pour la société". Se basant sur l'accusation selon laquelle le suspect a commis plusieurs meurtres, le bureau du procureur fait valoir que s'il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, ou à la peine de mort.

Outre Karim Abou Najm, David Breaux, un homme d'une cinquantaine d'années, selon les médias américains, a également été poignardé à mort la semaine dernière. La troisième victime du suspect, une femme, a été poignardée et laissée dans un état critique. Elle est toujours hospitalisée.

En 2018, un an avant que la crise économique ne frappe le Liban, Majdi et Nadine Abou Najm sont partis pour Davis, en Californie, avec leurs enfants Karim et Jana. Tous deux occupent des postes universitaires à l'UC Davis. Ils avaient auparavant travaillé comme professeurs à l'Université américaine de Beyrouth. S'exprimant après l'arrestation du suspect, Majdi Abou Najm a déclaré qu'il regrettait de ne pas avoir "dit à son fils combien il l'aimait" et a exhorté les étudiants à "ouvrir leur téléphone et à dire à leurs parents combien ils les aiment".

Le meurtrier présumé de Karim Abou Najm, un étudiant libanais de l'Université de Californie, qui avait été poignardé à mort le 29 avril dans un parc de la ville de Davis a été arrêté par la police, a annoncé l'université dans un tweet vendredi.Le suspect, un ancien étudiant de l'UC Davis, a été arrêté pour trois agressions à l'arme blanche - dont deux mortelles - survenues...
commentaires (2)

Pauvre Karim, il se peut qu'il a été tué par vengeance, surtout que ses parents enseignent tous deux à la même université, d'où le criminel a été écarté pour raisons académiques dit-on.

Esber

20 h 31, le 07 mai 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Pauvre Karim, il se peut qu'il a été tué par vengeance, surtout que ses parents enseignent tous deux à la même université, d'où le criminel a été écarté pour raisons académiques dit-on.

    Esber

    20 h 31, le 07 mai 2023

  • "… s'il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, ou à la peine de mort …" - Il vaudrait mieux l’extrader vers le Liban, on s’en occupera comme il le mérite…

    Gros Gnon

    18 h 29, le 07 mai 2023

Retour en haut