Rechercher
Rechercher

Économie - Crise au Liban

Des Libanais dépassés par les prix de l'électricité se désabonnent d'EDL

Selon une source à EDL, récemment plus de 2.000 foyers sur tout le territoire national se désabonneraient chaque jour du réseau public.

Des Libanais dépassés par les prix de l'électricité se désabonnent d'EDL

Le siège d'Electricité du Liban (EDL) à Beyrouth. Photo d'illustration Joao Sousa

Suite à une forte augmentation des tarifs du courant assuré par le fournisseur public Électricité du Liban (EDL),  de nombreux abonnés se pressent aux centres de l'établissement pour résilier leurs contrats, sachant que des frais assez lourds leur sont facturés chaque mois même en l'absence de consommation.

L'information a été confirmée à L'Orient-Le Jour par une source de l'administration d'EDL, ainsi que par notre correspondant au Liban-Nord, Michel Hallak.

Le secteur public de l'électricité au Liban est en crise depuis une trentaine d'années, et EDL ne fournit que quelques heures de courant par jour. Les tarifs des abonnements ont été revus fortement à la hausse, depuis qu'ils sont calculés au taux de la plateforme Sayrafa, un taux qui a nettement augmenté.

Lire aussi

La crise de l’électricité aggrave la pauvreté au Liban, selon Human Rights Watch

Les branches d'EDL à Halba, Abdé et Qobeyat, dans le gouvernorat du Akkar, connaissaient lundi une forte affluence d'abonnés désireux de résilier leurs contrats pour échapper aux tarifs élevés, alors qu'ils doivent déjà s'acquitter de factures élevées auprès des fournisseurs privés de courant, rapporte notre correspondant. D'autres consommateurs s'alimentent grâce à des panneaux solaires, de plus en plus répandus au Liban depuis le début de la crise socio-économique en 2019.

Selon la source d’EDL, récemment plus de 2.000 foyers sur tout le territoire se désabonneraient chaque jour du réseau public, et dès 6h30 une foule d'abonnés est déjà présente dans les centres, dans une ambiance chaotique.

Selon un barème envoyé à L'Orient-Le Jour par cette source, un foyer abonné à 15 ampères par exemple doit payer la somme de 7,45 dollars (au taux de Sayrafa) par mois uniquement en frais d'installation et frais d'abonnement, même si la consommation est nulle. Le tarif de celle-ci vient donc s'ajouter aux 7,45 dollars.

Un barème d'EDL montrant les tarifs des abonnements en dollars et en livres libanaises à un ancien taux de Sayrafa, majoré de 20%. Photo D.R.

Toujours selon cette source, les régions les plus concernées par ces désabonnements seraient Beyrouth, le Metn et le Kesrouan. Des régions où les factures seraient régulièrement payées par les abonnés, contrairement à d'autres où EDL peine à les collecter pour diverses raisons, notamment le refus de certains abonnés de payer leurs dus. Dans d'autres cas, des branchements illégaux sur le réseau d'EDL sont régulièrement constatés.

L'office avait annoncé qu'une première étape d'une opération visant à éliminer les empiètements sur son réseau a commencé le 6 mars en coordination avec les services de sécurité.

Jeudi, l'ONG Human Rights Watch a affirmé, dans un rapport, que la crise de l’électricité aggrave la pauvreté au Liban, accusant le gouvernement de n'avoir pas réussi à faire respecter le "droit à l’électricité".

Suite à une forte augmentation des tarifs du courant assuré par le fournisseur public Électricité du Liban (EDL),  de nombreux abonnés se pressent aux centres de l'établissement pour résilier leurs contrats, sachant que des frais assez lourds leur sont facturés chaque mois même en l'absence de consommation.L'information a été confirmée à L'Orient-Le Jour par une source de...
commentaires (9)

Je ne vos pas pourquoi les usagers devraient accepter une facturation a taux variable ..... qui est celui de Sayrafa. Ca rend aleatoire toute tentative de budget pour les particuliers et les entreprises. Tandis que le courant est livre lui-aussi de maniere aleatoire....

Michel Trad

17 h 48, le 14 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Je ne vos pas pourquoi les usagers devraient accepter une facturation a taux variable ..... qui est celui de Sayrafa. Ca rend aleatoire toute tentative de budget pour les particuliers et les entreprises. Tandis que le courant est livre lui-aussi de maniere aleatoire....

    Michel Trad

    17 h 48, le 14 mars 2023

  • J'ai proposé à l'agent EDL, chargé de récolter les factures, un prélèvement bancaire automatique.... Il y aurait juste un formulaire à remplir accompagné d'un RIB.... parce qu'avec leur formule une chatte n'y retrouverait pas ses petits. Pour une consommation de 21 cents US par ampère et d'un abonnement fixe 7,50$ de $, alors que le coût du kWh était auparavant de 135 libanais. livres et un abonnement mensuel fixe d'environ 25 000 livres, ce qui signifie que la valeur des factures variait entre 50 et 300 000 livres. En outre le nouveau tarif n'est pas définitif car il sera indexé sur le taux de change de la plate-forme "Sayrafa", qui s'élève aujourd'hui à 70 000 livres pour un dollar, majoré de 20%. Finalement ce sont les cambistes qui émettent les tarifs de l'électricité, EDL étant hors jeux et le ministre hors sol... Il y a une telle profusion de chiffres que même moi, instigateur de ce post je me suis noyé dans ces méandres..

    C…

    06 h 57, le 14 mars 2023

  • Augmenter le prix du kwh, normal, mais augmenter celui de l'abonnement est une escroquerie manifeste. C;est faire payer aux abonnés de l'électricité qu''on ne leur donne pas.

    Yves Prevost

    06 h 35, le 14 mars 2023

  • Certains justifieront qu’une certaine partie de la population doit s’acquitter des obligations et taxes, alors que l’autre mérite, de par sa foi, d’en être exempte. C’est écrit!

    Mago1

    02 h 00, le 14 mars 2023

  • Faire payer un abonnement à un tarif exorbitant et ne pas fournir le service en contre partie s’appelle du vol en bande organisée. Je ne vais pas citer le nom de ce chef de bande ni de celui de son sous fifre ni celui de l’imprimeur des factures sans fournir d’électricité de crainte que les prudes plumes des modérateurs de l’OLJ ne me censure immédiatement

    Lecteur excédé par la censure

    22 h 16, le 13 mars 2023

  • Les abonnements fixes devraient être au prorata du service rendu. 4 heures de courant par jour? Alors on paiera 4h/24 soit 1/6e de la facture fixe. C’est à prendre ou à laisser. Si vous n’êtes pas contents, débranchez nous. Pour ce que ça changera…

    Gros Gnon

    19 h 33, le 13 mars 2023

  • 7, 5 dollars si 24h.de courant. Sinon, c'est un vol tout simplement.

    Esber

    18 h 52, le 13 mars 2023

  • CORRIGE ET JE CROIS PUBLIABLE. MERCI.*************************************- GHADA 3AOUN, L,EDL MODIFIE ET REMEUBLE. - PARTISANE DE CEUX QUI QUINZE ANS LA GERAIENT, - ALLEZ-VOUS FAIRE SOURDE OREILLE ET OEIL AVEUGLE, - CAR LES ORDRES SONT TELS DE CEUX QUI LA TRAYAIENT ? - VOUS ETES SERVITEUR DE L,INTEGRE JUSTICE. - CHASSER SEULS LES RIVAUX DU MAITRE N,EST QU,UN VICE.

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    16 h 19, le 13 mars 2023

  • Ce secteur serait il aussi impacté par le confessionnalisme, les régions les plus impactées étant le Metn, le Kesrouan et une partie de Beyrouth tandis que , sans coup férir, d'autres continuent de bénéficier des largesses d' Edl, protégés qu'ils sont par leur zaim... Donc si l'on possède une installation d'énergie renouvelable, en raison de l'incertitude que nous promet l'organisme d'état,on est contraint d'avoir deux abonnements de EDL et du ''moter''....

    C…

    15 h 04, le 13 mars 2023

Retour en haut