Rechercher
Rechercher

Économie - Consommation

Le Liban enchaîne une 2e année avec une inflation moyenne à trois chiffres

Le Liban enchaîne une 2e année avec une inflation moyenne à trois chiffres

L’intérieur d’un centre commercial à Dbayé (Metn). Photo P.H.B.

Le taux d’inflation moyen a affiché un résultat à trois chiffres pour la seconde année consécutive, soit 171,2 %, selon les derniers chiffres de l’administration centrale des statistiques publiés entre vendredi et hier. Ce taux, calculé à partir de la moyenne de l’inflation en glissement annuel de chacun de ses 12 mois, était de 154,8 % en 2021.

C’est en revanche la 3e année de suite que le pays termine l’année avec une inflation à 3 chiffres en rythme annuel, c’est à-dire l’évolution entre le taux affiché entre fin décembre 2022 et fin décembre 2021. L’indice des prix à la consommation (IPC) a ainsi progressé de 121,99 % en un an. Ce taux était de 224,39 % sur la même période en 2021 et de 145,84 % en 2020.

Les plus fortes hausses en rythme annuel ont été relevées sur le prix des télécoms (+311,86 %), dont les tarifs qui étaient calculés à l’ancienne parité officielle (1507,5 livres) sont désormais alignés sur le taux de la plateforme Sayrafa de la Banque du Liban (qui évolue généralement quelques milliers de livres en-dessous du taux du marché). Suivent les prix des biens et services divers (+237,29 % en rythme annuel), les dépenses d’éducation (+191,35 %) et les dépenses de santé (+ 167,46 %).

Lire aussi

Les recettes publiques du Liban parmi les plus faibles au monde

En rythme mensuel, l’inflation a progressé de +6,73 % en décembre, par rapport à novembre. Les hausses les plus importantes ont été constatées dans les catégories des télécoms (+ 27,37 %), le taux de Sayrafa ayant été majoré de 7 700 livres en décembre (soit +25,4 %). Les biens et services divers (+11,96 %), l’habillement (+11,41 %), et l’hôtellerie- restauration (+9 %) figurent parmi les plus fortes hausses mensuelles en décembre. Au niveau régional, l’inflation en rythme mensuel a été la plus forte dans la Békaa (+7,15 %), devant le Mont-Liban (+7,15 %), le Liban-Nord (+6,69 %), le

Liban-Sud (+6,65 %), Nabatiyé (+6,04 %) et enfin Beyrouth (+4,80 %).

Sur trois ans, les prix en livres retenus dans le calcul ont ainsi bondi de 1 670,35 % à fin décembre 2022, soit une multiplication par un facteur de près de 18. Sur cette période, le taux livre/dollar a été multiplié par 19, en se basant sur les données de lirarate.org (environ 2 100 livres pour un dollar à fin décembre 2019, contre un peu plus de 42 000 fin janvier 2022).


Le taux d’inflation moyen a affiché un résultat à trois chiffres pour la seconde année consécutive, soit 171,2 %, selon les derniers chiffres de l’administration centrale des statistiques publiés entre vendredi et hier. Ce taux, calculé à partir de la moyenne de l’inflation en glissement annuel de chacun de ses 12 mois, était de 154,8 % en 2021.C’est en revanche la 3e...

commentaires (1)

- PAUVRE PEUPLE LIBANAIS, - LE CHEMIN DE TON CALVAIRE, - DE JOURS, DE MOIS, D,ANS MAUVAIS - EST TRACE PAR L,ARBITRAIRE, = - DES CORROMPUS ET MAFIEUX - ET DE L,ABSENTE JUSTICE. - SON SORT PREND TOUT PEUPLE FIER, - AUJOURD,HUI TOUT COMME HIER.

LA LIBRE EXPRESSION

14 h 53, le 24 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • - PAUVRE PEUPLE LIBANAIS, - LE CHEMIN DE TON CALVAIRE, - DE JOURS, DE MOIS, D,ANS MAUVAIS - EST TRACE PAR L,ARBITRAIRE, = - DES CORROMPUS ET MAFIEUX - ET DE L,ABSENTE JUSTICE. - SON SORT PREND TOUT PEUPLE FIER, - AUJOURD,HUI TOUT COMME HIER.

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 53, le 24 janvier 2023

Retour en haut