Rechercher
Rechercher

Société - Justice

Objet d’un mandat de recherche, une proche de Riad Salamé entre libre en territoire libanais

À son arrivée à l’aéroport de Beyrouth, l’actrice Stéphanie Saliba n’a pas été arrêtée par la Sûreté générale.

Objet d’un mandat de recherche, une proche de Riad Salamé entre libre en territoire libanais

L’actrice libanaise Stéphanie Saliba. Photo Facebook/Stephanie Saliba

Connue pour être proche du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, l’actrice libanaise Stéphanie Saliba, qui fait l’objet d’un mandat de recherche lancé par la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban Ghada Aoun, est entrée jeudi en territoire libanais via l’Aéroport international de Beyrouth sans être arrêtée.

Stéphanie Saliba est poursuivie dans des affaires de vol de fonds publics et de blanchiment d’argent, sur lesquelles enquêtent les justices libanaise et de pays européens. Ces affaires comportent entre autres l’achat de biens-fonds à l’étranger en faveur de personnes proches de M. Salamé.

Contactée par L’Orient-Le Jour, la juge Aoun a confirmé l’information. « Elle a franchi les services de la Sûreté générale sans être appréhendée », affirme la procureure, qui souligne cependant que Mme Saliba est « soupçonnée » et « non coupable ». « En vertu de la loi, toute personne faisant l’objet d’un mandat de recherche doit être appréhendée », affirme à L’OLJ Wadih Akl, avocat lié au Courant patriotique libre (CPL) dont est également proche la procureure d’appel. « Selon les règles, elle doit ensuite être soumise à une enquête, quitte à ce qu’elle soit relâchée s’il s’avère qu’aucune charge ne lui est imputée », ajoute-t-il.

Lire aussi

L’ex-compagne de Riad Salamé mise en examen à Paris

Une information du quotidien al-Akhbar avait évoqué en matinée une intervention du chef du gouvernement sortant Nagib Mikati, pour empêcher l’arrestation de l’actrice. Mais cette information a été aussitôt démentie par le bureau de presse de M. Mikati. « Ce qu’a écrit le journal al-Akhbar concernant une ingérence du chef du gouvernement sortant dans un dossier lié à Mme Stéphanie Saliba est absolument faux », affirme le bureau de presse.

L’actrice, que L’OLJ a tenté de joindre en vain, serait arrivée mercredi soir à Beyrouth, indique, sous le couvert de l’anonymat, une source judiciaire qui suit les dossiers examinés par Ghada Aoun. Selon cette source, plutôt que de joindre la procureure générale de la cour d’appel du Mont-Liban, ou des avocats généraux de ce parquet, tous compétents en la matière, la Sûreté générale a contacté le procureur financier, Ali Ibrahim. Elle note que ce dernier est vice-président de la commission spéciale d’investigations auprès de la BDL, un organe que préside Riad Salamé. Toujours selon la source précitée, le juge Ibrahim aurait donné l’instruction de relâcher la jeune femme, qui est sortie libre après avoir tout de même passé la nuit dans l’enceinte de l’aéroport. L’OLJ a tenté sans succès de joindre le juge Ibrahim pour confirmer ou démentir cette information.

Selon la chaîne OTV, affiliée au CPL, Ghada Aoun serait sur le point d’engager des poursuites contre quiconque a empêché d’exécuter le mandat de recherche à l’encontre de Stéphanie Saliba.


Connue pour être proche du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, l’actrice libanaise Stéphanie Saliba, qui fait l’objet d’un mandat de recherche lancé par la procureure générale près la cour d’appel du Mont-Liban Ghada Aoun, est entrée jeudi en territoire libanais via l’Aéroport international de Beyrouth sans être arrêtée.Stéphanie Saliba est poursuivie dans des...

commentaires (13)

S,IL FALLAIT L,ARRETER IL FAUT ALORS ARRETER TOUS LES CORROMPUS, VOLEURS ET MAFIEUX DE L,ATOLL LIBANAIS DE LA TETE DE L,ECHELLE... MEME S,IL EST PARTI... JUSQU,AU DERNIER DU DERNIER ECHELON. PYGMEES ET HAUTS DE TAILLE, PREDATEURS BANQUIERS, FESSES NULLES ET INFESTEES DE LA CAVERNE ETOILEE AVEC ALIBABA ET SES VOYOUS, TRAFIQUANTS ET MERCENAIRES. NETTOYAGE GENERAL DES CLIQUES VENDUES QUI ONT DETRUIT LE PAYS.

LA LIBRE EXPRESSION

11 h 17, le 09 décembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • S,IL FALLAIT L,ARRETER IL FAUT ALORS ARRETER TOUS LES CORROMPUS, VOLEURS ET MAFIEUX DE L,ATOLL LIBANAIS DE LA TETE DE L,ECHELLE... MEME S,IL EST PARTI... JUSQU,AU DERNIER DU DERNIER ECHELON. PYGMEES ET HAUTS DE TAILLE, PREDATEURS BANQUIERS, FESSES NULLES ET INFESTEES DE LA CAVERNE ETOILEE AVEC ALIBABA ET SES VOYOUS, TRAFIQUANTS ET MERCENAIRES. NETTOYAGE GENERAL DES CLIQUES VENDUES QUI ONT DETRUIT LE PAYS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    11 h 17, le 09 décembre 2022

  • En dépit d'un physique avantageux, même si elle n'a pas explosé en plein vol, en raison des produits chimiques, sur elle, qu'elle transportait, à quel titre peut on lui attribuer le titre d'actrice , est ce en raison de ces apparitions sur un réseau social auquel tout quidam y a accès , ou simplement grâce à sa proximité avec un "wanted " à travers la planète terre sauf au Liban ... C'était une des rares fois que l'on entendait parler de cette "actrice" et espérons le, une dernière fois, sauf peut être dans les salles d'audience des tribunaux, si justice il y a....

    C…

    10 h 52, le 09 décembre 2022

  • Actrice de quoi et où ? Peut-être call-girl ?

    Eleni Caridopoulou

    20 h 46, le 08 décembre 2022

  • République de misère.

    PPZZ58

    20 h 46, le 08 décembre 2022

  • Même la Justice s’incline parfois devant la beauté. Beau feuilleton à suivre .

    Antoine Sabbagha

    18 h 29, le 08 décembre 2022

  • Aurait elle pris le risque de venir au Liban si elle n’était pas sure de son immunité. Selon l’article, elle est présumée complice d’actes illégaux commis par son tonton Riad Salameh. Elle a sans doute juste signé des documents sans même savoir ce qu’elle signait et encaisser certainement un gros pactole pour cette signature et aussi pour d’ autres gentillesses envers son tonton

    Liberté de penser et d’écrire

    17 h 58, le 08 décembre 2022

  • Cette affaire si elle relève d’un apparent laisser-aller, on devine que dans les coulisses, un gros bonnet aurait organisé un laissez-passer. Au "Paradis" qui porte bien son nom, on n’est pas seulement entouré que de belles dames.

    Nabil

    17 h 56, le 08 décembre 2022

  • Wallah on lui donnerait le bon dieu sans confession!

    Céleste

    17 h 52, le 08 décembre 2022

  • Avec des yeux comme ças elle doit sûrement voyager en jet privé non?

    Gros Gnon

    17 h 52, le 08 décembre 2022

  • Avec des yeux comme ças elle doit sûrement voyager en jet privé non?

    Gros Gnon

    17 h 52, le 08 décembre 2022

  • Waow…. Et dire que le monde entier a , aujourd’hui, les yeux rivés sur NETFLIX, pour visionner le doc du couple royal britannico -US rebelle… Ils ne savent même pas qu’au Liban nous avons un remake de DALLAS avec des rebondissements divers… et tout ceci… alors qu’on n’a même pas d’électricité… qu’aurait on fait comme tapage, si nous avions FRIC et ÉLECTRICITÉ ??? LOL…( ce serait , à ce moment…mAmour , Gloire et Beauté »… sans doute). :).

    radiosatellite.co

    17 h 28, le 08 décembre 2022

  • wow, quelles boucles d'oreilles... ghada serait elle jalouse de stéph?

    Wlek Sanferlou

    17 h 16, le 08 décembre 2022

  • On est dans le nœud, dans le labyrinthe des procédures judiciaires. Interpellée, sans être inquiétée, disons, elle a passé quelques mauvais quarts d’heure. Dénouer ce feuilleton rocambolesque relève de la lecture dans le marc du café. Personne n’a pensé à la rotation à la tête de la Banque nationale et ses succursales, et étonnant tout de même le mandat de son gouverneur long de trois décennies, et qui viendra à son terme en juillet 2023. Personne ne pense au remplacement après cette date, où crise ouverte pour un poste vacant…. A suivre.

    Nabil

    17 h 00, le 08 décembre 2022

Retour en haut