Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Le ministère du Tourisme entend contrôler les tarifs d'entrée dans les établissements diffusant le Mondial

Si les prix seront probablement différents selon les établissements, ils devront cependant rester "fixes" pour chaque restaurant et café, quel que soit le jour et le match retransmis.

Le ministère du Tourisme entend contrôler les tarifs d'entrée dans les établissements diffusant le Mondial

Un garçon s’exerçant au foot devant le stade Khalifa à Doha, le 6 novembre 2022, avant la Coupe du monde. Kirill Kudryavtsev/AFP

Le ministère libanais du Tourisme a annoncé samedi qu'il avait demandé aux établissements qui diffuseront les matches de la Coupe du monde de déclarer tous les frais d'entrée qui seront facturés aux clients. Le ministère a demandé que les tarifs soient déclarés "à des fins de suivi et de contrôle", a déclaré le ministre sortant du tourisme Walid Nassar à notre publication anglophone L'Orient Today.

Cette demande intervient la veille du coup d'envoi du Mondial de foot dimanche, qui se déroulera au Qatar jusqu'au 18 décembre. M. Nassar a précisé à L'Orient Today que des droits d'entrée ont toujours été imposés par les bars, les cafés et les hôtels - sans être régulés par le ministère - lors des matches de la Coupe du monde au fil des ans, "afin de couvrir l'abonnement" de diffusion télévisée. "Auparavant, les frais étaient ajoutés à la facture", a-t-il déclaré. "Comme les établissements ont tendance à fixer les prix de manière aléatoire, nous avons publié une décision leur rappelant les règlements et la loi. Ils ne peuvent pas faire payer les clients comme ils le veulent, et doivent donc publier une liste des prix et la présenter au ministère [du Tourisme] afin que nous puissions les contrôler". Le ministre a cependant affirmé qu'il ne pouvait pas révéler la fourchette de prix ou les limites que ces établissements factureront pour les matches, avant qu'elles ne déclarent leurs tarifs.

Le 8 novembre dernier, la Fédération des jeunes hommes et femmes d'affaires libanais (FYBL) avait annoncé dans un communiqué qu'elle avait contacté les ministres sortants Ziad Makari et Walid Nassar, les appelant à "intervenir afin d'assurer la diffusion des matches dans les établissements touristiques" en échange d'une redevance "qui tienne compte des conditions économiques" du pays.

Transparence des droits

Dans sa décision communiquée samedi, le ministère du Tourisme souligne que les frais d'entrée seront "déterminés en fonction de ce que l'établissement fournit pendant la période de diffusion du match, après avoir soumis au ministère du Tourisme une copie de la liste des prix en arabe et en anglais pour obtenir son approbation", ajoutant qu'il "demande également à tous les établissements d'annoncer clairement les listes de prix susmentionnées, afin de préserver la transparence".

Selon Walid Nassar, si les tarifs seront probablement différents selon les établissements, ils devront rester "fixes" pour chaque restaurant et café, quel que soit le jour et le match retransmis.

Les frais de diffusion des matches peuvent atteindre des sommes astronomiques au Liban. Le Groupe Sama - le diffuseur de la chaîne beIN Sports - a jusqu'à présent été réticent à publier sa liste de prix de diffusion fixée pour les établissements commerciaux. "Les prix sont donnés au cas par cas et varient selon une fourchette allant de 3.000 à 50.000 dollars", a déclaré le service clientèle à L'Orient-Le Jour. "Le client doit présenter la capacité d’accueil de son établissement et, après vérification sur place par le groupe, se voit offrir un prix qui dépend également de sa localité", a expliqué un revendeur basé à Beyrouth, qui a requis l'anonymat. "Par exemple, un restaurant situé à Mansourieh, dans la banlieue de Beyrouth, paiera moins qu’un autre situé à Raouché, sur la côte de la capitale".

"La licence de diffusion varie entre 5.000 et 15.000 dollars, en fonction de l'espace commercial", a confié Tony Rami, président du syndicat des propriétaires de restaurants, boîtes de nuit, cafés et pâtisseries au Liban.

Le ministère libanais du Tourisme a annoncé samedi qu'il avait demandé aux établissements qui diffuseront les matches de la Coupe du monde de déclarer tous les frais d'entrée qui seront facturés aux clients. Le ministère a demandé que les tarifs soient déclarés "à des fins de suivi et de contrôle", a déclaré le ministre sortant du tourisme Walid Nassar à notre publication...
commentaires (4)

Loufoque? Oh wiiiiiiii! Le gouverrement qui jaillit, magnanime qu'il est, pour protéger les pauvres affamés de match du Mondial, mais bien sûr ne sait que faire des myriades d'autres problèmes dont souffrent les libanais à cause de la somnolence de ce même gouvernement qui semble gazer à l'opium plutôt que d'abuser d'une ou 2 doses de capatgon dont le liban semble être la plaque tournante... une plaque dont les meilleurs des dentifrices n'arrive point à nous en débarrasser... yallah jibli aninét aarak wou dawiir el radio t'a nissmaa el moubaraat gratuitement...

Wlek Sanferlou

14 h 50, le 20 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Loufoque? Oh wiiiiiiii! Le gouverrement qui jaillit, magnanime qu'il est, pour protéger les pauvres affamés de match du Mondial, mais bien sûr ne sait que faire des myriades d'autres problèmes dont souffrent les libanais à cause de la somnolence de ce même gouvernement qui semble gazer à l'opium plutôt que d'abuser d'une ou 2 doses de capatgon dont le liban semble être la plaque tournante... une plaque dont les meilleurs des dentifrices n'arrive point à nous en débarrasser... yallah jibli aninét aarak wou dawiir el radio t'a nissmaa el moubaraat gratuitement...

    Wlek Sanferlou

    14 h 50, le 20 novembre 2022

  • C’est la loi de l’offre et la demande. Si un établissement vent facturer 1’000’000$ pour une retransmission, c’est son droit. S’il y a des gens qui sont d’accord de payer ça, tan pis pour lui. Si son prix est trop élevé, eh bien les clients iront à la concurrence. Aussi simple que ça. Il y a tellement de choses plus importantes à faire pour le ministère du tourisme… à commencer par la préservation des sites et de leur propreté, en commençant par les plages. Minables incompétents!

    Gros Gnon

    13 h 43, le 20 novembre 2022

  • Si le ministre du tourisme s’occupait aussi de la réhabilitation des équipements de l’aéroport qui tombent en désuétude.

    Lecteur excédé par la censure

    09 h 08, le 20 novembre 2022

  • "les tarifs devront rester "fixes" pour chaque restaurant et café, quel que soit le jour et le match retransmis, ce ministre maitrise t il l'importance d'un match de foot ball par rapport à un autre ? Peut on fixer le même tarif pour une rencontre entre par exemple les Pays de Galle / Iran et une finale France / Brésil ...

    C…

    07 h 35, le 20 novembre 2022

Retour en haut