Rechercher
Rechercher

Économie - Télécoms

Vodafone envisage une fusion avec Three UK au Royaume-Uni

Vodafone envisage une fusion avec Three UK au Royaume-Uni

Le groupe britannique de télécommunications Vodafone pourrait s’allier à Three UK dans la 5G. Daniel Leal/AFP

Le groupe britannique de télécommunications Vodafone a annoncé lundi être en discussions pour fusionner ses activités au Royaume-Uni avec Three UK, filiale de la holding de Hong Kong CK Hutchison, afin d’allier leurs forces dans la 5G.

À la suite de rumeurs dans la presse, « Vodafone confirme des discussions avec CK Hutchison Holdings Limited pour une possible combinaison entre Vodafone UK et Three UK », explique le groupe britannique qui détiendrait 51 % de l’ensemble tandis que le groupe chinois en aurait 49 %. « Le gouvernement britannique voit à juste titre la 5G comme (...) cruciale pour que le Royaume-Uni devienne plus compétitif dans un monde de plus en plus numérique », commente Vodafone dans un communiqué.

« Certains opérateurs au Royaume-Uni, notamment Vodafone UK et Three UK, n’ont pas l’ampleur nécessaire pour que leurs investissements s’avèrent rentables » dans la 5G, souligne Vodafone, citant l’Ofcom, l’agence britannique de réglementation du secteur. « Ensemble, Vodafone UK et Three UK gagneront la capacité d’accélérer le déploiement de la 5G au Royaume-Uni et d’étendre la connectivité à haut débit aux communautés rurales et PME », continue le communiqué.

Vodafone gagnait 2,89 % à 104,04 pence à la Bourse de Londres vers 14h30 GMT. Pour Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown, la réaction relativement modérée de l’action montre que les analystes estiment la transaction loin d’être garantie, à cause de probables « obstacles réglementaires » en vue, « les autorités britanniques allant probablement peser avec attention la potentielle cession d’une part d’une infrastructure stratégique à un propriétaire étranger ». Les termes de la transaction interrogent également, souligne Mme Streeter : « La part de marché de Vodafone est près du double de celle de Three UK. »

Le groupe de téléphonie avait publié fin juillet un chiffre d’affaires en légère hausse pour son premier trimestre décalé, avec une baisse de ses revenus en Allemagne, son plus gros marché, compensée par une hausse au Royaume-Uni tirée notamment par l’inflation. Le chiffre d’affaires a ainsi progressé de 1,6 % par rapport à la même période l’an dernier, à 11,3 milliards d’euros, mais accuse une baisse de 0,5 % en Allemagne.

L’opérateur télécoms, l’un des poids lourds en Europe, mène depuis plusieurs années une restructuration qui l’a amené à se recentrer sur l’Europe et l’Afrique, après avoir entrepris un programme d’économies et introduit en Bourse à Francfort sa filiale d’antennes-relais Vantage Towers. CK Hutchison est un groupe diversifié, notamment propriétaire au Royaume-Uni du port de Felixstowe, le plus gros pour le fret dans le pays, et actuellement le théâtre d’un mouvement social pour des hausses de salaires.


Le groupe britannique de télécommunications Vodafone a annoncé lundi être en discussions pour fusionner ses activités au Royaume-Uni avec Three UK, filiale de la holding de Hong Kong CK Hutchison, afin d’allier leurs forces dans la 5G.À la suite de rumeurs dans la presse, « Vodafone confirme des discussions avec CK Hutchison Holdings Limited pour une possible combinaison entre...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut