Rechercher
Rechercher

Politique - Exécutif

Aoun dit œuvrer pour former un nouveau gouvernement, Mikati s’active à New York

Aoun dit œuvrer pour former un nouveau gouvernement, Mikati s’active à New York

Le Premier ministre sortant, Nagib Mikati, s'entretenant hier avec le président français, Emmanuel Macron, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. Photo envoyée par notre correspondante Hoda Chedid.

Le chef de l’État, Michel Aoun, a affirmé hier qu’il œuvrait pour « former un gouvernement ayant les pleins pouvoirs » à même d’assumer les fonctions du président de la République après le 31 octobre, date de la fin de son mandat, si son successeur n’est pas élu dans les délais constitutionnels. « J’œuvre pour la formation d’un gouvernement ayant les pleins pouvoirs, capable d’exercer les prérogatives du président en cas de vacance présidentielle après le 31 octobre », a affirmé M. Aoun, lors d’une réunion avec une délégation d’ambassadeurs de l’Union européenne. Il a déclaré, en outre, qu’il est « difficile de gérer un État à trois têtes (...) C’est pour cela que nous craignons ce chaos constitutionnel (en cas de vacance à la magistrature suprême, NDLR) avec un cabinet chargé de gérer les affaires courantes et un Parlement récemment élu mais composé (de députés) d’appartenances diverses ». « Le Liban a besoin de réformes politiques, en plus de changements structurels dans le système qui doit être renforcé et réformé », a-t-il estimé. Pour sa part, l’ambassadrice de France au Liban, Anne Grillo, a souligné la « nécessité de l’existence d’un cabinet ayant les pleins pouvoirs et du respect des échéances constitutionnelles, notamment l’élection présidentielle ». Plusieurs observateurs s’accordent à dire que le nouveau gouvernement pourrait voir le jour au retour du Premier ministre désigné, Nagib Mikati, au Liban. Des pressions diplomatiques mais aussi de la part du Hezbollah ont été exercées sur les deux présidents afin d’éviter une crise institutionnelle inédite dans l’histoire du pays. M. Mikati se trouve actuellement à New York à la tête de la délégation qui représente le Liban à l’Assemblée générale des Nations unies. Le Premier ministre sortant prononcera un discours aujourd’hui à la tribune onusienne. Hier, il s’est entretenu avec le roi de Jordanie Abdallah II et le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmad Aboul Gheit, qui a annoncé une visite prochaine d’une délégation de l’institution panarabe à Beyrouth. Une réunion entre M. Mikati et le président français Emmanuel Macron a également eu lieu en marge de l’Assemblée.


Le chef de l’État, Michel Aoun, a affirmé hier qu’il œuvrait pour « former un gouvernement ayant les pleins pouvoirs » à même d’assumer les fonctions du président de la République après le 31 octobre, date de la fin de son mandat, si son successeur n’est pas élu dans les délais constitutionnels. « J’œuvre pour la formation d’un gouvernement ayant les...

commentaires (3)

Personne ne croit plus cette personne qui n’a rien fait pendant son mandat alors qu’il avait les pleins pouvoirs à plusieurs reprises ni son gendre qu’il impose au pays depuis 15ans .

hawath nathalie

16 h 52, le 21 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Personne ne croit plus cette personne qui n’a rien fait pendant son mandat alors qu’il avait les pleins pouvoirs à plusieurs reprises ni son gendre qu’il impose au pays depuis 15ans .

    hawath nathalie

    16 h 52, le 21 septembre 2022

  • Mr. Aoun est collé à son fauteuil et c’est difficile de le décoller…..

    Eleni Caridopoulou

    16 h 49, le 21 septembre 2022

  • Aoun veut former un gouvernement de plein pouvoir? Rien que ça. Venant de sa bouche c’est une promesse bidon. Il a eu le plein pouvoir et s’est attelé à l’utiliser pour anéantir le pays. Alors non merci sans façon, un plein pouvoir de cet envergure avec les fossoyeurs de notre pays nous n’en voulons plus, vous pouvez l’emporter avec vous ou que vous alliez, nous avons d’autres projets pour notre pays Monsieur le Président Fort en astuces pour paralyser son pays.

    Sissi zayyat

    10 h 43, le 21 septembre 2022

Retour en haut