Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Port de Beyrouth

Deux ans jour pour jour après la tragédie du 4 août, un nouveau pan des silos du port de Beyrouth s'effondre


Deux ans jour pour jour après la tragédie du 4 août, un nouveau pan des silos du port de Beyrouth s'effondre

Effondrement d'une partie des silos de Beyrouth le 4 août 2022 deux ans jour pour jour après la double explosion au port. Photo Mohammad Yassine

Deux ans, jour pour jour, après la terrible explosion du 4 août 2020, une seconde partie des silos à grains du port de Beyrouth s'est écroulée jeudi, trois jours après l'effondrement de quatre de ces grands réservoirs cylindriques. La structure avait été lourdement endommagée par la déflagration du 4 août 2020, puis affaiblie un peu plus encore par des incendies à répétition, ces dernières semaines, sous l'effet de la chaleur et de la fermentation des grain qui sont toujours dans la structure.


Ce nouvel écroulement était prédit depuis mercredi, un bloc de cylindres penchant de plus en plus rapidement par rapport au taux d'inclinaison précédemment observé. Le rythme de l'inclinaison était passé de 6 mm par heure à entre 12 et 13 mm par heure, respectivement du côté ouest et est des silos. Face à ce risque, l'armée avait fait évacuer les environs, mercredi, dans un rayon de 500 mètres tandis que la Défense civile s'était rendue sur les lieux et avait mobilisé plusieurs ambulances, par mesure de prévention, selon notre photographe présent sur place, Joao Sousa.

Une équipe de la Défense civile avait également mesuré la toxicité de l'air autour de la zone, où continue de brûler un incendie qui engendre une fumée à l'odeur âcre et persistante, portée par le vent vers les quartiers résidentiels voisins du port.

Des membres de la Défense civile s'apprêtant à mesurer la toxicité de l'air près des silos dans le port de Beyrouth, le 3 août 2022. Photo Joao Sousa

Comme cela a déjà été recommandé à plusieurs reprises par les ministères de l'Environnement et de la Santé, les riverains des quartiers environnants sont appelés à porter des masques et fermer les fenêtres de leur logement pour se prémunir contre les risques posés par la diffusion de poussière.

Lire aussi

Pourquoi la démolition des silos du port de Beyrouth n’est pas aussi simple que l’on croit

En avril, le Liban avait ordonné la démolition des silos, mais la décision a été suspendue en raison de l'opposition des proches des victimes du drame qui veulent en faire un lieu de mémoire.


Deux ans, jour pour jour, après la terrible explosion du 4 août 2020, une seconde partie des silos à grains du port de Beyrouth s'est écroulée jeudi, trois jours après l'effondrement de quatre de ces grands réservoirs cylindriques. La structure avait été lourdement endommagée par la déflagration du 4 août 2020, puis affaiblie un peu plus encore par des incendies à répétition, ces...