Rechercher
Rechercher

Économie - Carburants

Légère hausse des prix de l’essence, ceux du mazout et du gaz inchangés

Les prix de l’essence ont connu une hausse, hier matin au Liban, selon les barèmes publiés par le ministère de l’Énergie et de l’Eau qui s’appuient sur les cours mondiaux du pétrole et la parité dollar/livre sur le marché parallèle, qui était légèrement inférieure à 29 000 livres libanaises pour un dollar hier.

Les bidons de 20 litres d’essence à 95 et 98 octane enregistrent respectivement une hausse de 3 000 et 2 000 livres, coûtant ainsi 675 000 et 685 000 livres. Le bidon de diesel et la bonbonne de gaz domestique se vendent toujours à 714 000 et 340 000 livres respectivement.

En un an, le prix des 20 litres de 95 octane a connu une hausse de 1 489 %, selon le centre de recherches libanais Information International. Un chiffre qui reflète l’ampleur de la crise sans précédent que traverse le Liban depuis 2019, qui a poussé plus de 80 % de la population sous le seuil de pauvreté.

Commentant la hausse des prix, le porte-parole du syndicat des propriétaires de stations-service, Georges Brax, a indiqué hier que cette augmentation est due à la hausse du taux livre/dollar sur la plateforme Sayrafa, utilisée pour calculer le prix de l’essence importée, de 25 200 et 25 300 livres libanaises. Il a aussi ajouté qu’un nouveau barème comprenant les prix de tous les carburants sera publié aujourd’hui (mardi).


Les prix de l’essence ont connu une hausse, hier matin au Liban, selon les barèmes publiés par le ministère de l’Énergie et de l’Eau qui s’appuient sur les cours mondiaux du pétrole et la parité dollar/livre sur le marché parallèle, qui était légèrement inférieure à 29 000 livres libanaises pour un dollar hier.Les bidons de 20 litres d’essence à 95 et 98 octane...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut