Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Mikati fait une entorse à son refus de l'exclusivité confessionnelle des portefeuilles ministériels

Le Premier ministre désigné veut garder les Finances dans le giron chiite pour "éviter un désaccord" avec le tandem.

Mikati fait une entorse à son refus de l'exclusivité confessionnelle des portefeuilles ministériels

Le Premier ministre désigné Nagib Mikati reçu par le chef de l'Église maronite Béchara Raï à Dimane, au Liban-Nord, le 2 juillet 2022. Photo Dalati et Nohra

Le Premier ministre désigné Nagib Mikati a affirmé samedi qu'"aucun portefeuille ne peut être réservé de manière exclusive à une confession en particulier", nuançant toutefois ses propos en prônant le maintien d'un ministre chiite aux Finances afin de concilier le mouvement Amal et le Hezbollah. Il a en outre signalé avoir reçu des "informations encourageantes" au sujet des négociations sur la délimitation de la frontière maritime avec Israël, estimant cependant que la situation dont il a eu vent peut "être encore améliorée". Ce dossier a été dernièrement ravivé avec l'arrivée d'une plateforme d'extraction gazière au large de l'État hébreu sur une zone qui pourrait être contestée par le Liban, et Beyrouth attend actuellement la réponse de Tel-Aviv sur sa proposition de délimitation, qui avait été exprimée lors d'une visite du médiateur américain Amos Hochstein il y a deux semaines.

Lire aussi

Vacance présidentielle : quelles prérogatives pour quel gouvernement

"Par principe, je refuse de parler de portefeuilles ou de ministres réservés à une partie en particulier", a assuré M. Mikati à l'issue d'une réunion avec le chef de l'Église maronite Béchara Raï à Dimane, siège estival du patriarcat, selon des propos relayés par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). "Nous devons former un gouvernement national, sinon le pays ne se redressera pas", a-t-il poursuivi. Interrogé au sujet du maintien du ministère des Finances aux mains du mouvement Amal, il a indiqué avoir "choisi un nouveau ministre et maintenu le portefeuille entre les mains de la même confession suivant la répartition" actuelle du cabinet sortant. Selon une mouture présentée au chef de l’État, et qui a fuité dans la presse, M. Mikati aurait choisi à ce poste l'ancien député Yassine Jaber, proche d'Amal, pour remplacer Youssef Khalil. Par contre, ce document prévoit de remplacer à la tête du ministère de l’Énergie le ministre sortant Walid Fayad (un grec-orthodoxe, proche du Courant patriotique libre) par Walid Sinno (sunnite), un homme d’affaires et expert en énergie, une suggestion qui a déplu au chef de l’État Michel Aoun, qui a prôné "l'unification des critères" pour la sélection des ministrables.  

"J'avais déjà affirmé, lors d'un entretien télévisé, qu'aucun portefeuille ne peut être réservé de manière exclusive à une confession en particulier", a assuré M. Mikati. "Toutefois, dans cette situation particulière, et vu que le mandat du gouvernement sera limité, nous ne voulons pas ouvrir la voie à un désaccord au sujet du ministère des Finances", a-t-il expliqué. Selon lui, "l'important, c'est que le gouvernement accomplisse son devoir, qu'il s'agisse du gouvernement sortant ou du nouveau, en vue de parvenir calmement à la présidentielle", le mandat de Michel Aoun prenant fin en octobre. "Avant les législatives, je percevais des difficultés concernant l'élection d'un nouveau président", a-t-il confié, soulignant toutefois que, selon lui, aucune partie actuellement au Parlement ne souhaite le blocage. 

Lire aussi

C’est (re)parti pour un nouveau round de concertations

Frontière maritime

Abordant la question de la frontière maritime avec Israël, le chef du gouvernement désigné a fait état "d'informations encourageantes qui lui sont parvenues et qui peuvent être encore améliorées". "Je ne les commenterai pas avant de voir la réponse officielle écrite à la proposition libanaise", présentée à Amos Hochstein, a-t-il souligné. 

Lire aussi

Shea informe Aoun et Berry des contacts entre Hochstein et Israël

Vendredi, l'ambassadrice des États-Unis au Liban Dorothy Shea avait informé le chef de l’État et le président du Parlement des contacts effectués par le médiateur US avec les responsables israéliens concernant la délimitation de la frontière maritime avec le Liban.


Le Premier ministre désigné Nagib Mikati a affirmé samedi qu'"aucun portefeuille ne peut être réservé de manière exclusive à une confession en particulier", nuançant toutefois ses propos en prônant le maintien d'un ministre chiite aux Finances afin de concilier le mouvement Amal et le Hezbollah. Il a en outre signalé avoir reçu des "informations encourageantes" au sujet des...

commentaires (9)

Cette classe politique corrompue ne servira jamais le Liban. Pas d’électricité, pas d’eau etc . Tous dans la rue

Elias

21 h 44, le 03 juillet 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Cette classe politique corrompue ne servira jamais le Liban. Pas d’électricité, pas d’eau etc . Tous dans la rue

    Elias

    21 h 44, le 03 juillet 2022

  • Concernant le ministère de l’Energie, son ancien détenteur avait promis le courant électrique d’une manière continue. Le résultat est là : quelques heures par jour. Envisager de replacer le Derviche Tourneur de Batroun à ce poste reviendrait à multiplier les bateaux turcs centrales électriques jusqu’à la fin des temps. Les millions dépensés pour cela pourraient servir à construire des centrales électriques aux quatre coins du pays.

    Honneur et Patrie

    20 h 14, le 03 juillet 2022

  • Toutes les entorses , mais précisément , pas celle-là ! C’est elle qui permettrait , de mettre en face , les uns les autres, les voleurs de la caisse !

    LeRougeEtLeNoir

    10 h 31, le 03 juillet 2022

  • C'est génial. Ceux qui ont plus les moyens que tous les autres d'être en marge de l'impôt, pour cause d'armes etc, veulent au moins s'assurer que les autres paieront

    M.E

    09 h 47, le 03 juillet 2022

  • Toute cette parlotte de part et d'autre pour nous expliquer que ce sera encore un gouvernement de canailles ?

    Michel Trad

    09 h 14, le 03 juillet 2022

  • Mais...n'est-il pas "arrondisseur d'angles" patenté...? Surtout les angles financiers où peuvent être stockés et cultivés beaucoup de milliards...? - Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 00, le 03 juillet 2022

  • Donc le ministre de l’énergie sera Walid. Fayad ou Sinno? Plus que la confession, c’est l’aptitude qui compte. Je propose de leur faire passer un examen de connaissances en génie énergétique, électrique, et aquatique. C’est celui qui aura obtenu la meilleure note qui sera le plus qualifié. Yalla!

    Gros Gnon

    00 h 51, le 03 juillet 2022

  • Rien de neuf dans toussaint: le premier mini-stre "sortant et entrant simultanément" (liban labo d'avant garde de physique quantique) avait bien confirmé lors de la formation de son gouvernement actuel que hassan-aigle-d'ala avait le.mot le plus pesant de toute la volaille de notre poulailler... alors ministre des finances ou des toufniss... au nom de Raaa, dites moi ... quelle différence ?

    Wlek Sanferlou

    19 h 31, le 02 juillet 2022

  • Mr. Mikati faites venir des libanais de l’étranger qui sont plus patriotes que ceux qui vivent au Liban pour faire un gouvernement assez les Ali Baba

    Eleni Caridopoulou

    18 h 52, le 02 juillet 2022

Retour en haut