Rechercher
Rechercher

Économie - Le chiffre de la semaine

Les retombées financières du secteur voyage et tourisme représentent 2,5% du PIB libanais

Les retombées financières du secteur voyage et tourisme représentent 2,5% du PIB libanais

2,5% : c’est la part du PIB libanais que représentent les retombées financières directes et indirectes induites par le secteur du voyage et du tourisme en 2021, selon le dernier rapport du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC). Ces ratios étaient de 4,9 % en 2020 et 19,1 % un an plus tôt. Bien que ces résultats soient révélateurs, ils doivent toutefois être pris avec des pincettes car les taux de change utilisés pour le calcul des revenus qu’a engendré le secteur ne sont pas indiqués.

En revanche, l’année a été plutôt bonne en ce qui concerne les emplois que ce secteur assure de façon directe et indirecte, selon les données de ce rapport. En effet, l’année 2021 a témoigné d’une hausse de 13,2 % du nombre des personnes qui travaillent dans ce secteur, enregistrant un total de 335 800 emplois, soit 18,4 % de l’ensemble des emplois au Liban, contre 296 600 emplois (16 % du total) et 422 300 emplois (18,5 %) respectivement en 2020 et 2019. Un indice qui indique que la situation de cette filière s’améliore, après une année 2020 catastrophique dont la performance a été minée par la pandémie de Covid-19 et les différentes restrictions qu’elle a engendrées et qui étouffent le secteur depuis près de deux ans.

D’ailleurs, les derniers chiffres disponibles confirment cette reprise pour 2022. Cela représente une perspective réjouissante pour les acteurs locaux de cette filière, qui seront les principaux bénéficiaires d’une injection de près de 3,5 milliards de dollars dans l’économie cet été, engendrée par l’arrivée d’entre 1,2 et 1,5 million de touristes lors des trois prochains mois, alors que le pays est en proie à une crise économique et financière depuis l’été 2019, celle-ci ayant contribué à déprécier de plus de 90 % la livre libanaise.

Lors des cinq premiers mois de 2022, l’activité des passagers à l’Aéroport international de Beyrouth (AIB) a augmenté de 92,6 % en glissement annuel, atteignant 1,98 million de passagers (arrivée de 0,96 million de personnes et départ de 1,02 million). En 2021, ce niveau était de 1,03 million de passagers sur cette même période, contre 1,18 million en 2020. De leur côté, les arrivées de touristes étrangers au Liban ont explosé lors du premier trimestre, atteignant 212 950 voyageurs, soit une hausse de 155,8 % en glissement annuel, contre 83 260 et 194 395 touristes lors des premiers trimestres de 2021 et 2020 respectivement, selon les chiffres du ministère du Tourisme.

Au niveau international, le WTTC, qui regroupe les données de 185 pays, indique que le secteur du voyage et du tourisme représentait 6,1 % du PIB international en 2021, soit l’équivalent de 5 812 milliards de dollars, contre 5,3 % en 2020 (4 775 milliards de dollars) et 10,3 % en 2019 (9 630 milliards de dollars), assurant 289 millions, 271 millions et 333 millions d’emplois respectivement durant ces années. Cette reprise est due au regain de l’activité touristique en 2021 suite à une année 2020 plombée par la pandémie de Covid-19.


2,5% : c’est la part du PIB libanais que représentent les retombées financières directes et indirectes induites par le secteur du voyage et du tourisme en 2021, selon le dernier rapport du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC). Ces ratios étaient de 4,9 % en 2020 et 19,1 % un an plus tôt. Bien que ces résultats soient révélateurs, ils doivent toutefois être pris...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut