Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Fayad : Hochstein prêt à aider pour exempter des sanctions l'importation de gaz égyptien via la Syrie

Une "réunion des représentants des ministères égyptien et syrien de l’Énergie devrait se tenir prochainement à Beyrouth", affirme le ministre sortant de l'Énergie.

Fayad : Hochstein prêt à aider pour exempter des sanctions l'importation de gaz égyptien via la Syrie

Le ministre libanais sortant de l'Énergie Walid Fayad (d) s'entretenant avec l'émissaire américain Amos Hochstein à Beyrouth, le 13 juin 2022. Photo ANWAR AMRO / AFP

Le ministre libanais sortant de l'Énergie, Walid Fayad, a affirmé que l'émissaire américain Amos Hochstein, qui était à Beyrouth lundi et mardi, est prêt à aider pour exempter le projet d'importation de gaz égyptien via la Syrie des sanctions de la loi César, imposées par Washington contre tout pays, entité ou individu qui collaborent avec le régime du président syrien Bachar el-Assad.

Ce projet tarde depuis des mois à ce concrétiser, notamment faute du financement que la Banque mondiale doit assurer, alors que le ministre Fayad évoque des raisons "politiques" pour ce retard.

Accord dans les deux prochains mois ?
Dans un entretien accordé au quotidien arabophone al-Joumhouriya, publié mercredi, le ministre a indiqué que M. Hochstein est "prêt à coopérer et à aider pour accomplir les étapes restantes". L'émissaire US, a-t-il dit, lui a assuré être "prêt à aider au niveau du travail avec la Banque mondiale pour faciliter et accélérer le financement (de ce projet) sans ajouter des conditions supplémentaires, exempter ce projet des sanctions de la loi César, et intervenir auprès de Bagdad pour prolonger le contrat d'importation de fuel irakien au Liban", celui-ci prenant fin en septembre, écrit le quotidien.

M. Fayad a également soulevé la nécessité d'accélérer la mise en place de ce projet afin d'"augmenter la production d'électricité parallèlement à la hausse des tarifs afin d'atteindre une viabilité financière". Ce point est soutenu, selon lui, par le médiateur américain, qui lui aurait également fait part de son "enthousiasme pour la mise en œuvre de cet accord dans les meilleurs délais, si possible dans les deux prochains mois". M. Hochstein aurait affirmé qu'il contribuerait à "l'élimination des entraves" à ce projet.

Réunion à Beyrouth

Le ministre Fayad a ajouté que les dernières touches sont posées sur le brouillon final de cet accord. Une "réunion des représentants des ministères égyptien et syrien de l’Énergie devrait se tenir prochainement à Beyrouth pour signer cet accord", a-t-il indiqué. Selon lui, M. Hochstein aurait aussi exprimé un intérêt pour suivre un second accord concernant l'importation d'électricité jordanienne après celle de gaz égyptien.

Lire aussi

Des raisons "politiques" retardent l'adoption du plan de l'électricité, affirme Fayad

En plus de l'acheminement de gaz égyptien, un plan parrainé par Washington prévoit d'importer de l'électricité de Jordanie, via la Syrie. Plusieurs procédures ont été enclenchées pour mener à bien ce projet, notamment pour ce qui est de la réparation des infrastructures au Liban et en Syrie, mais Beyrouth attend toujours que la Banque mondiale approuve le financement de ces initiatives. L'obtention de fonds de l'institution internationale est "l'étape essentielle restante" pour la mise en application de ces projets, avait déclaré dernièrement M. Fayad. Il y a une semaine, il avait affirmé que l'adoption du plan pour l'approvisionnement du Liban en électricité était retardée "pour des raisons politiques", alors que le pays connaît un sévère rationnement en courant depuis un an.

S'alarmant de la situation dans le pays en crise, Washington avait affirmé récemment que "le secteur de l'énergie au Liban est au bord de l'effondrement". M. Hochstein avait pour sa part indiqué qu'un "accord préliminaire" pour importer gaz et électricité au Liban via la Syrie avait été obtenu, mais que cet accord serait final une fois les contrats en question signés.


Le ministre libanais sortant de l'Énergie, Walid Fayad, a affirmé que l'émissaire américain Amos Hochstein, qui était à Beyrouth lundi et mardi, est prêt à aider pour exempter le projet d'importation de gaz égyptien via la Syrie des sanctions de la loi César, imposées par Washington contre tout pays, entité ou individu qui collaborent avec le régime du président syrien Bachar...

commentaires (1)

ENLEVER LES SANCTIONS ? DE LA MASCARADE. ILS SONT EUX QUI ONT PROPOSE AU LIBAN D,IMPORTER DU GAZ EGYPTIEN ET DE L,ELECTRICITE JORDANIENNE VIA LA SYRIE. NOS BOUFFONS DISCITENT-ILS AVEC EUX SUR LEURS PROPRES PROPOSITIONS RIEN QUE POUR JETER PLUS DE LEST SUR LES FRONTIERES MARITIMES AVEC ISRAEL ?

LA LIBRE EXPRESSION.

13 h 19, le 15 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ENLEVER LES SANCTIONS ? DE LA MASCARADE. ILS SONT EUX QUI ONT PROPOSE AU LIBAN D,IMPORTER DU GAZ EGYPTIEN ET DE L,ELECTRICITE JORDANIENNE VIA LA SYRIE. NOS BOUFFONS DISCITENT-ILS AVEC EUX SUR LEURS PROPRES PROPOSITIONS RIEN QUE POUR JETER PLUS DE LEST SUR LES FRONTIERES MARITIMES AVEC ISRAEL ?

    LA LIBRE EXPRESSION.

    13 h 19, le 15 juin 2022

Retour en haut