Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Comment la communauté internationale voit le nouveau Parlement libanais

Les regards sont rivés sur les échéances cruciales à venir, comme la formation du gouvernement et l’élection d’un président.

Comment la communauté internationale voit le nouveau Parlement libanais

Le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane recevant le président français Emmanuel Macron, le 4 décembre 2021, à Djeddah. Photo d’archives AFP

Ce sont des positions plutôt réservées qu’ont exprimées pour l’heure les grandes capitales occidentales et arabes au lendemain des législatives. Une retenue qui peut s’expliquer par un souci de prudence face à la mosaïque des forces parlementaires....

Ce sont des positions plutôt réservées qu’ont exprimées pour l’heure les grandes capitales occidentales et arabes au lendemain des législatives. Une retenue qui peut s’expliquer par un souci de prudence face à la mosaïque des forces parlementaires....How does the international community perceive the new Lebanese Parliament?...

commentaires (8)

C’est dans l’ordre des choses pour vous journalistes que l’ambassadeur saoudien , Walid Boukhari fourre son nez dans nos affaires pour créer un front anti Hezbollah Que ne ferait-on pas si l’ambassadeur iranien venait à lui emboîter en essayant lui aussi de créer un front adverse . Somme toute, la politique deux poids deux mesures continue de régner en toute arrogance sur un Liban dépendant, à la traîne des diplomates qui régentent la majorité de nos partis politiques .

Hitti arlette

14 h 50, le 05 juin 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • C’est dans l’ordre des choses pour vous journalistes que l’ambassadeur saoudien , Walid Boukhari fourre son nez dans nos affaires pour créer un front anti Hezbollah Que ne ferait-on pas si l’ambassadeur iranien venait à lui emboîter en essayant lui aussi de créer un front adverse . Somme toute, la politique deux poids deux mesures continue de régner en toute arrogance sur un Liban dépendant, à la traîne des diplomates qui régentent la majorité de nos partis politiques .

    Hitti arlette

    14 h 50, le 05 juin 2022

  • Au lieu de se demander comment "la communauté internationale" regarde les choses, il vaut mieux se demander comment avec les résultats de l'élection on avance maintenant pour un nouveau gouvernement et faire un dialogue entre les différents peuples ou communeautés libanaises.

    Stes David

    12 h 31, le 26 mai 2022

  • Le Hezbollah = Poutine et le Liban = L’Ucraine

    Eleni Caridopoulou

    17 h 28, le 25 mai 2022

  • On le sait, aucun salut ne viendra des ambassades. Il ne viendra que des Libanais eux mêmes s’ils arrivent à s’unir.

    Alexandre Choueiri

    15 h 30, le 25 mai 2022

  • Le resultat des elections? Une paralysie totale, pas de president du parlement pas de gouvernement et pas de president de la republique.... sauf si le Hezb donne son accord.

    IMB a SPO

    13 h 51, le 25 mai 2022

  • RIEN N,A CHANGE ! SI LE HEZBOLLAH ET SES PARAVENTS + BERRY SONT MAJORITAIRES AU PARLEMENT, CAR INDEPENDANTS ET THAWRISTES SONT L,INCONNU, ILS FORMERONT UN GOUVERNEMENT DE LA MAJORITE. S,ILS SONT MINORITAIRES ILS RECLAMERONT UN GOUVERNEMENT DU CONSENSUS CAD DE LA PARALYSIE. SINON MIKATI CONTINUERA A EXPEDIER LES AFFAIRES COURANTES. BERRY SUR SA CHAISE ETERNELLE DU PARLEMENT ET AOUN SUR CELLE DE BAABDA. OCCIDENT ET ARABES LE SAVENT BIEN. ET LE PEUPLE LIBANAIS DANS SA MAJORITE SEUL RESPONSABLE. IL A RATE L,OCCASION QUI LUI ETAIT OFFERTE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    13 h 07, le 25 mai 2022

  • Il serait temps que M. Macron change de conseiller politique concernant le Liban et ouvre les yeux sur la réalité des faits. Pour sa gouverne, un gouvernement d’union nationale où les mêmes continuent à occuper les mêmes ministères ne règlera jamais le problème des libanais qui sont privés d’électricité à cause du ministre de l’énergie affilié, de la réforme du pays et en prime du système bancaire à cause du ministre des finances affilié, la paralysie de la justice à cause du ministre de la justice affilié et ainsi de suite. Comment M. Macron envisage t-il sauver notre pays en sacrant les mêmes vendus aux mêmes postes pour la paix interne alors que cela ne fait qu’empirer la situation et créer des tensions politiques et sociétales puisque ces mêmes vendus s’acharnent à imposer leur doctrine dans tous les secteurs clés du pays et bloquent lorsqu’une lueur d’espoir pointe son nez pour sortir notre pays de son marasme. Il va falloir que M. Macron nous explique comment avec les mêmes qui ont déjà fait leurs preuves en matière de destructions et de pillages, il compte trouver une issue honorable avec des mercenaires qui tiennent en otage le pays et son peuple. Le « en même temps »n’a pas réussi en France et il ne peut qu’envenimer les chose au liban. A un moment il faut choisir son camps et il serait grand temps que M. Maçon le fasse au plus vite ou se retire de cet imbroglio qui dépasse ses compétences. En le remerciant pour tous les efforts vains qu’il a fait.

    Sissi zayyat

    10 h 36, le 25 mai 2022

  • Tant que le Hezb détiendra ses armes , on ne pourra pas le vaincre politiquement . Cessons de rêver , Même si le Hezb a perdu sa majorité autimatique , il est très fort sur le terrain . et nul ne pourra le désarmer par la force , il faudra toujours négocier avec lui . Il en sera de même aussi s'il est mis un jours dans la minorité automatique : Ses armes n'ont que faire de ce que vous appelez majorité et minorité . Vous n'avez rien gagné . La situation est restée la même !

    Chucri Abboud

    03 h 32, le 25 mai 2022

Retour en haut