Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives au Liban

Nasrallah à ses partisans : Vous devez tous aller voter le 15 mai pour protéger les armes du Hezbollah

"Nous avons de grands espoirs dans toutes les circonscriptions. Soyez généreux avec vos voix envers la Résistance et ses alliés", lance le secrétaire général du parti chiite à ses supporters.

Nasrallah à ses partisans : Vous devez tous aller voter le 15 mai pour protéger les armes du Hezbollah

Des partisans du Hezbollah lors d’un rassemblement du parti, dans la Békaa, le 13 mai 2022, avant les prochaines élections du 15 mai. Photo AFP

Troisième discours en une semaine. A moins de 48h des élections législatives sur le territoire libanais, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est adressé vendredi à sa base partisane, dans un discours en direct retransmis peu après 17h sur écran, devant des foules rassemblées à Baalbeck, Rayak et Machghara, dans la Békaa.  Lors de cette prise de parole, devant des milliers de partisans en liesse, le leader chiite a appelé ses supporters à se rendre en masse aux urnes, le dimanche 15 mai à travers tout le territoire, pour voter en faveur du Hezbollah et de ses alliés. Un appel qui intervient alors que la grogne contre le parti chiite et ses armes se fait de plus en plus ressentir au sein d'une population éprouvée par trois ans de crises économique, financière et politique grave.

"Soyez généreux"
"Vous devez tous aller aux urnes, pour voter, protéger ces armes, et envoyer un message à tous ceux qui complotent contre vous. Le 15 mai, c’est de vos voix que nous avons besoin. Le sang, laissez-le pour la protection de nos frontières. Nous avons de grands espoirs dans toutes les circonscriptions électorales. Soyez généreux avec vos voix envers la Résistance et ses alliés. Nos alliés sont nos frères. Le 15 mai, nous attendons votre présence en masse. Ce sera l’occasion de renouveler votre fidélité", a martelé Hassan Nasrallah.

Le commentaire d'Anthony SAMRANI

Le doigt de Hassan Nasrallah

Les législatives du 15 mai interviennent alors que le Liban traverse depuis 2019 la pire crise financière et socio-économique de son histoire moderne, qui a fait basculer plus des trois-quarts de la population dans la pauvreté. Cet effondrement est marqué par la chute du taux de change de la livre, des pénuries de produits de première nécessité comme certains médicaments, un rationnement sévère de l'électricité et une importante émigration.

Dans ce contexte, certains partis politiques traditionnels, tel que le Courant patriotique libre (CPL) de Gebran Bassil, allié chrétien du Hezbollah, sont en perte de popularité. Selon des observateurs, le CPL risque de perdre plusieurs sièges, ce qui inquiéterait le Hezbollah. Ce dernier a fait savoir qu'il comptait soutenir ses alliés afin qu'ils remportent un maximum de sièges dans le prochain Parlement qui risque de voir une multitude de minorités et pas de majorité claire. Les groupes de l'opposition, notamment ceux qui se revendiquent de la révolte populaire du 17 octobre 2019, pourraient obtenir une dizaine de sièges sur les 128, selon certains pronostics.

"Ceux qui vous affament sont les Américains"
Dans son discours, Hassan Nasrallah, chef du seul parti ayant conservé ses armes depuis l'accord de Taëf en 1989 qui a mis fin à la guerre civile, a une nouvelle fois défendu l'arsenal de sa formation.

Pour mémoire

Nasrallah refuse de parler de "majorité et de minorité" parlementaire

"Certains mènent la bataille contre les armes du Hezbollah. Est-ce ces armes qui ont empêché d’appliquer le plan pour l’électricité ou de faire fonctionner les barrages d’eau ? Est-ce les armes du Hezbollah qui ont permis le transfert de l’argent des déposants vers l’étranger ?", a demandé le chef du Hezbollah, avant de répondre, en s'adressant aux Libanais : "Ce sont les Américains et leurs alliés au Liban qui peuvent rapatrier tous ces dollars volés et les restituer aux banques et aux Libanais. Ce sont les Etats-Unis qui empêchent les investisseurs de venir au Liban. Ceux qui vous affament et qui vous font subir un blocus sont les Américains. Où est l’occupation iranienne ? Il n’y a pas de troupes iraniennes au Liban".

"Ce doigt levé"
Dans ce contexte, Hassan Nasrallah a une nouvelle fois mené la charge contre les Forces libanaises (FL) de Samir Geagea, parti chrétien qui fait de l'opposition aux armes du Hezbollah son cheval de bataille. "Certains disent qu’ils veulent briser cet index lors du 15 mai", a lancé le leader chiite, en évoquant son doigt qu'il a l'habitude de lever lors de ses discours incendiaires. "Ce doigt levé afflige l’ennemi. Ce doigt symbolise les vôtres qui appuient sur la gâchette. Il symbolise votre refus de l’oppression et de l’injustice. Mais je sais qu’ils ne peuvent pas briser ce doigt, et que tout cela n’est que des gesticulations (de Geagea)", a affirmé Nasrallah, en faisant un jeu de mots en arabe en utilisant le nom du chef des FL.

Pour mémoire

Nasrallah : Nous sommes prêts à débattre de la stratégie de défense

"Mon nom figure sur les listes électorales, mais je ne peux pas sortir pour aller voter. Mais vos doigts, le 15 mai, sont ceux qui nous protègent", a affirmé celui qui vit depuis 2006 dans un lieu sécurisé gardé secret et qui ne sort plus en public après la dernière guerre contre Israël.

Abordant, en outre, la crise financière et les dépôts en banque auxquels les Libanais n'ont plus accès depuis le début de la crise, Hassan Nasrallah a affirmé que la solution doit venir "de l'Etat", plaidant pour une participation de son parti au pouvoir pour régler cette situation. Il a enfin promis aux habitants de la Békaa d’œuvrer en faveur d'un projet de tunnel qui relierait la capitale Beyrouth à cette région, un projet resté lettre morte depuis les années 1950. Le chef du Hezbollah a également appelé à une normalisation des relations avec son allié, le régime syrien de Bachar el-Assad, affirmant que cela profiterait à la Békaa.

Lire aussi

Un ex-agent du Hezbollah condamné aux États-Unis

Lors de son discours lundi, Hassan Nasrallah s'était montré virulent. Il avait dénoncé une nouvelle guerre de juillet politique (en référence à celle contre Israël en 2006), martelé que le Liban serait incapable de se défendre sans la "Résistance", et accusé ses adversaires de vouloir prendre au Hezbollah son bien le plus précieux : ses armes. Mais mardi, dans un discours retransmis cette fois-ci à Hadath et destiné en partie au public chrétien, il s'était montré plus calme et moins menaçant. Il avait insisté sur le concept de partenariat dans un pays multiconfessionnel, refusant de parler de "majorité et de minorité" parlementaire.


Troisième discours en une semaine. A moins de 48h des élections législatives sur le territoire libanais, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est adressé vendredi à sa base partisane, dans un discours en direct retransmis peu après 17h sur écran, devant des foules rassemblées à Baalbeck, Rayak et Machghara, dans la Békaa.  Lors de cette prise de parole, devant des milliers de...

commentaires (14)

Ce sont les américains et non les armes de ce parti vendu qui ont empêché les investisseurs de revenir au Liban. Ce sont les américains et non les armes de HB qui ont saccagé les institutions pour placer leurs pions et disposer de toutes les ressources de notre pays au profit de son allié Assad sous les yeux des libanais qui manquaient de tout et ce sont encore les américains qui ont vidé les caisses de l’état à coup de milliards et empêché tout projet de reconstruction après sa guerre de 2006 dont le rétablissement de l’électricité qui a coûté des milliards sans que les libanais puissent bénéficier de plus de quelques heures d’éclairage. Ce sont les américains qui assassinent tous les libanais qui ne sont pas d’accord avec sa politique d’anéantissement du pays au profit des pays étrangers tel que l’Iran et la Syrie. Mais oui. Il a bien fait d’énumérer les causes de la destruction de notre pays pour éclairer tous ceux qui hésitent encore puisque tous les libanais sensés savent qui a permis que tout cela arrive en un temps record. Quand aux index sur la gâchette de ses voyous, on les brisera ainsi que le sien. Il y a des façons pour gagner une guerre sans effusion de sang, le vote. Allez tous voter et votez pour la sauvegarde de votre pays de ces voyous lâches qui n’ont d’argument que leurs armes dirigées vers vos têtes qu’ils n’hésiteront pas à utiliser le moment venu.

Sissi zayyat

11 h 19, le 14 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Ce sont les américains et non les armes de ce parti vendu qui ont empêché les investisseurs de revenir au Liban. Ce sont les américains et non les armes de HB qui ont saccagé les institutions pour placer leurs pions et disposer de toutes les ressources de notre pays au profit de son allié Assad sous les yeux des libanais qui manquaient de tout et ce sont encore les américains qui ont vidé les caisses de l’état à coup de milliards et empêché tout projet de reconstruction après sa guerre de 2006 dont le rétablissement de l’électricité qui a coûté des milliards sans que les libanais puissent bénéficier de plus de quelques heures d’éclairage. Ce sont les américains qui assassinent tous les libanais qui ne sont pas d’accord avec sa politique d’anéantissement du pays au profit des pays étrangers tel que l’Iran et la Syrie. Mais oui. Il a bien fait d’énumérer les causes de la destruction de notre pays pour éclairer tous ceux qui hésitent encore puisque tous les libanais sensés savent qui a permis que tout cela arrive en un temps record. Quand aux index sur la gâchette de ses voyous, on les brisera ainsi que le sien. Il y a des façons pour gagner une guerre sans effusion de sang, le vote. Allez tous voter et votez pour la sauvegarde de votre pays de ces voyous lâches qui n’ont d’argument que leurs armes dirigées vers vos têtes qu’ils n’hésiteront pas à utiliser le moment venu.

    Sissi zayyat

    11 h 19, le 14 mai 2022

  • La priorité du hezb sans aucune gêne est de protéger ces armes et non pas de protéger la patrie !

    Sarkis Dina

    08 h 46, le 14 mai 2022

  • En tt cas pour finir … si le peuple a choisis le camp Aouniste encore une fois alors je vous assure que cette fois ci je n’écrirai plus jamais en politique car je respecte la décision du peuple libanais

    Bery tus

    23 h 12, le 13 mai 2022

  • Hassan khalass ! Reste dans ton trou et disparais. Fais toi engloutir par les ténèbres et ne réapparaît plus jamais ?

    Wow

    22 h 23, le 13 mai 2022

  • ALLEZ TOUS VOTER FL … Svp POUR LE BIEN DU LIBAN … on sait tous que le Hezbollah n’aime pas parler bcp et perdre du temps, il n’attaque pas si vous avez remarqué les soi-disant société civile ni les autres souverainiste .. Il n’attaque avec cette virulence que les FL cela doit vous porter une question PQ SEULEMENT CETTE VIRULENCE CONTRE LES FL …. TOUT SIMPLEMENT C’EST QUE LES FL LEUR ON TOUJOURS FAIT PEUR ET QU’ILS SAVENT QUE SI LES FL DEVIENNENT MAJORITAIRE ILS FERONT CE QU’ILS ONT DIT VOULOIR FAIRE

    Bery tus

    21 h 55, le 13 mai 2022

  • Tous ces arguments ne concernent pas le Liban, tout comme la rengaine des hameaux de Chebaa, terre syrienne occupée par Israël depuis 1967, qui avait servi de prétexte au Hezbollah pour garder ses armes. Les armes du Hezbollah ne sont pas au Liban pour le Liban. Elles sont là pour servir la politique de l’axe syro-iranien. Elle sont aussi inutiles qu’encombrantes.

    Honneur et Patrie

    21 h 43, le 13 mai 2022

  • ALLEZ TOUS VOTER FL … Svp POUR LE BIEN DU LIBAN … on sait tous que le Hezbollah n’aime pas parler bcp et perdre du temps, il n’attaque pas si vous avez remarqué les soi-disant société civile ni les autres souverainiste .. Il n’attaque avec cette virulence que les FL cela doit vous porter une question PQ SEULEMENT CETTE VIRULENCE CONTRE LES FL …. TOUT SIMPLEMENT C’EST QUE LES FL LEUR ON TOUJOURS FAIT PEUR ET QU’ILS SAVENT QUE SI LES FL DEVIENNENT MAJORITAIRE ILS FERONT CE QU’ILS ONT DIT VOULOIR FAIRE

    Bery tus

    21 h 42, le 13 mai 2022

  • Ebola de Nas + Bacille orange = arme de destruction massive

    PROFIL BAS

    21 h 18, le 13 mai 2022

  • Pourquoi croit-on (ou feint-on fe croire) Nasrallah quand il ment et ne le croit-on pas (pu feint-on de ne pas le croire quand il dit la vérité ? Il a, aujourd'hui prononcé une vérité profonde, essentielle: ce n'est pas le Liban qui est e.n danger et qu'il faut défendre, mais les armes du Hezbollah. Loin d'être au service du pays, elles ont en elles-memes leur propre justification. Elles sont une fin en soi. Elles sont le symbole et le garant de la puissance de la milice. C'est par l'épée de Damoclès qu'elles ont suspendu au-dessus du Liban, c'est par le chantage qu'elles entretiennent en permanence au Liban que le parti prétendu "de Dieu" peut assurer son emprise sur le pays. Elles sont donc sacrées et malheur à qui oserait y toucher !

    Yves Prevost

    21 h 14, le 13 mai 2022

  • Chaque vote qui va au Hezbollah et au CPL est un vote qui enfonce encore plus le Liban dans les méandres de nos souvenirs.

    Achkar Carlos

    20 h 37, le 13 mai 2022

  • Les elections sont la dernière chance du LIBAN pour éviter de devenir LIRAN

    Emile G

    20 h 16, le 13 mai 2022

  • D’un côté l’index levé, de l’autre, le majeur sur la gâchette : voilà un homme de paix ! grrrrrrrrrrr !

    Jacques Dupé

    20 h 07, le 13 mai 2022

  • C’est clairement dit: 1) les éventuels futurs députés CPL seront élus grâce aux voix chiites. 2) Hassan Nasrallah a peur de sortir de son bunker pour aller voter. Plus lâche que ça, il faudra m’expliquer ! Arrêtons de nous leurrer, on ne pourra jamais vivre dans un même pays que le Hezbollah, une nouvelle équation politique pacifique est indispensable.

    Liberté de penser et d’écrire

    19 h 50, le 13 mai 2022

  • Ah je pensais qu'il voulait protéger les Libanais dans son discours mielleux, qu'il n'avait aucune intention de modifier le Liban ... bref notre cancer national a parlé.

    Zeidan

    19 h 39, le 13 mai 2022

Retour en haut