Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives au Liban

Geagea au Hezbollah : "Personne ne vous a demandé de protéger qui que ce soit"

"Celui qui vote pour le Hezbollah vote pour le CPL", affirme le chef des Forces libanaises, critiquant Gebran Bassil, allié chrétien du parti chiite.

Geagea au Hezbollah :

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea à Meerab. Photo d'archives Chamoun Daher

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, s'en est à nouveau pris jeudi au Hezbollah chiite et son allié chrétien, le Courant patriotique libre du député Gebran Bassil, accusant le premier de maintenir son alliance avec le second tout en le taxant de corruption. Des accusations que le leader chrétien répète inlassablement ces dernières semaines, à l'approche des élections législatives du 15 mai. Dans ce contexte, M. Geagea a affirmé que "quiconque vote pour le Hezbollah vote pour le CPL". Il avait récemment affirmé dans le sens inverse que "quiconque vote pour le CPL vote pour le Hezbollah".

Un slogan qui "ne contribue ni à protéger ni à construire"

Lors d'un discours retransmis en direct à 16h, Samir Geagea a commencé son allocution en critiquant le slogan électoral du Hezbollah, "Nous restons pour protéger et construire". "Personne ne vous a demandé de protéger qui que ce soit", a lancé M. Geagea, devenu la bête noire du Hezbollah après les combats meurtriers du 14 octobre dans le quartier de Tayouné entre des miliciens chiites et d'autres combattants non identifiés mais présentés comme étant affiliés aux Forces libanaises.

Lire aussi

Près de 110 députés anciens ou actuels sont en lice pour les législatives de mai

"Certains diront que le Hezbollah ne connaissait pas ses alliés. Mais aujourd’hui, n’est-il pas au courant de la corruption et de l’échec de ses alliés, notamment Gebran Bassil ? Si il l'est, et malgré cela, il maintient cette alliance", a dénoncé le chef des FL. "Par conséquent, le slogan 'Nous restons pour protéger et construire' ne contribue ni à protéger ni à construire", a estimé Samir Geagea.

"Le Hezbollah est malheureusement celui qui a contribué le plus à la situation dans laquelle se trouve aujourd'hui le Liban. Pire encore, il planifie de continuer sur ce chemin, à travers son alliance avec Gebran Bassil et son parti", a mis en garde M. Geagea. "Nous avions dit que quiconque vote pour le Courant patriotique libre vote pour le Hezbollah, et cela est à 100% vrai. Aujourd’hui, je vous dis, et je dis surtout aux chiites : celui qui vote pour le Hezbollah vote pour le CPL", a conclu le chef des FL, dans ce qui semble être un clin d'œil à la base populaire du mouvement chiite Amal.

Lire aussi

Nasrallah : Nous devons soutenir nos alliés pour garder la majorité au Parlement

Samir Geagea se veut le fer de lance de l'opposition au régime du président de la République, Michel Aoun, et de son allié et poids lourd chiite, le Hezbollah. Le chef des FL avait un moment affirmé que sa formation était au cœur de la révolte populaire déclenchée le 17 octobre 2019, mais ses détracteurs l'accusent de vouloir surfer sur la vague de cette contestation.

Les élections législatives sont perçues par une partie de la population ainsi que par la communauté internationale comme une étape indispensable pour le changement dans un Liban en plein effondrement économique et financier depuis 2019. Certains observateurs craignent un report, sous divers prétextes, de ces élections, alors que les partis au pouvoir sont en perte de popularité. Toutefois, ces partis affirment tous être en faveur de la tenue du scrutin.


Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, s'en est à nouveau pris jeudi au Hezbollah chiite et son allié chrétien, le Courant patriotique libre du député Gebran Bassil, accusant le premier de maintenir son alliance avec le second tout en le taxant de corruption. Des accusations que le leader chrétien répète inlassablement ces dernières semaines, à l'approche des élections...

commentaires (15)

Leur argument principal c'est qu'ils protègent le Liban des agressions israéliennes. Mais nous avons une situation "catch-22" par excellence: sans le Hezbollah, il n'y aurait pas de menaces israéliennes contre le Liban!

Georges MELKI

09 h 57, le 02 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Leur argument principal c'est qu'ils protègent le Liban des agressions israéliennes. Mais nous avons une situation "catch-22" par excellence: sans le Hezbollah, il n'y aurait pas de menaces israéliennes contre le Liban!

    Georges MELKI

    09 h 57, le 02 avril 2022

  • Ils protègent les voleurs, assassins et les traîtres de notre pays qui sont leurs alliés de toujours et construisent des châteaux de sable pour les y héberger. Le pire c’est que ces vendus croient à leurs promesses et vont se cacher sous leurs soutanes pour éviter la colère du peuple qu’ils ont humilié et spolié, incapables de trouver une excuses qui les disculperait de leurs crimes commis contre leur propre pays.

    Sissi zayyat

    16 h 54, le 01 avril 2022

  • Ya Samir ils ne protègent et construisent que pour la wilayet el Fakih qui vise à faire du Liban une république islamique calquée et satellite de l'Iran.

    DJACK

    11 h 10, le 01 avril 2022

  • "Personne ne vous a demandé de protéger qui que ce soit". En effet! Et si le Hezbollah érait chargé de nous protéger, alors se poserait la question; "Quis custodiet ipsos custodes?"

    Yves Prevost

    06 h 44, le 01 avril 2022

  • En tout cas ce in ferait mieux de se serrer les coudes au lieu de rabâcher à longueur de journée kelloun 3aneh kelloun !! Que feront les nouveaux au parlement sans aucune expérience dans la matière parce que oui il y a des usages et coutumes …

    Bery tus

    06 h 26, le 01 avril 2022

  • Le Hezbollah va envoyer 800 combattants en ucraine pour aider Poutine , que voulez vous d’autre, 2 criminels

    Eleni Caridopoulou

    01 h 36, le 01 avril 2022

  • "Il avait récemment affirmé dans le sens inverse". La neige est blanche. La blancheur de la neige .

    Hitti arlette

    22 h 48, le 31 mars 2022

  • Seul les FL POURRONT NOUS SORTIR DE CETTE M**** ni le CPL NI PERSONNE

    Bery tus

    22 h 42, le 31 mars 2022

  • Les Forces Libanaises et le Hezb sont les deux faces d'une meme piece. Miliciens et confessionnels.

    Michel Trad

    19 h 36, le 31 mars 2022

  • Le CPL a demandé leur protection car les partisans du CPL ne savent qu’insulter et calomnier, ils n’ont pas le courage de se défendre seuls comme ceux qui le font depuis 1975

    Liberté de penser et d’écrire

    18 h 17, le 31 mars 2022

  • L’un protège les chrétiens, l’autre les chiites. Mais qui pour protéger et sauver le Liban ? Au final chacun cherche son intérêt et personne ne se bat pour l’intérêt du pays. C’est là où se trouve notre grand problème, nous peuple libanais qui voulons vivre en paix dans un pays libre, indépendant et souverain. Nous voulons un Etat qui nous assure le minimum vital et non un État corrompu et qui nous a tout volé.

    Achkar Carlos

    17 h 52, le 31 mars 2022

  • Raad a dit : après les élections nous voulons changer le Liban à notre Façon, c’est éloquent comme projet d’avenir …Justement c’est ce que le peuple Libanais ne veut pas ! Monsieur Samir Geagea a raison de tirer la sonnette d’alarme pour protéger le Liban et son peuple. Les élections nous donnent l’occasion d’éjecter définitivement le Hezbollah/Aoun/bassil/Cpl et Berry/Amal. Vive le Liban Libr

    Le Point du Jour.

    17 h 50, le 31 mars 2022

  • Je suggère de nouvelles initiales pour le CPL: SABENA. Such A Bad Experience Never Again

    Gros Gnon

    16 h 58, le 31 mars 2022

  • Geagea sait bien que c'est la loi du plus fort, malheureusement.

    Esber

    16 h 48, le 31 mars 2022

  • . "Personne ne vous a demandé de protéger qui que ce soit" il fait pitié celui là ! Une grande partie des libanais de Saïda jusqu'à la frontière a demandé sa protection car ils n'oublieront jamais les années d'occupation qu'ils ont vécu.A moins que ces derniers ne soient pas des citoyens libanais...

    kassem chady

    16 h 38, le 31 mars 2022

Retour en haut